Général de Saint Didier pour Bathyscaphe : un sous marin 100% Beauregard

25/11/2021 - Actualités
Vainqueur en rouleau compresseur du Prix Général de Saint Didier, le beau Bathyscaphe met à l'honneur la famille De Beauregard dans tous les sens du terme. Entraîné par Donatien, il met à l'honneur l'élevage et la casaque de sa mère Martine de Beauregard, qui fait vivre la famille depuis l'achat de sa grand-mère. Il apporte un premier groupe à ses couleurs, mais aussi à son jeune père Bathyrhon sur notre sol. 

Triomphe 100% "Beauregard" dans le prix Général de Saint Didier. Donatien et Martine de Beauregard entourent le vainqueur Bathyscaphe (aprh)

 

Les batyscaphes furent les tout premiers sous-marins utilisés, et à l'époque les seuls engins qui pouvaient atteindre les grandes profondeurs. A priori, Martine de Beauregard n'a rien d'une commandante de navire, encore que, mais a nommé ainsi avec malice ce beau poulain tout noir né en 2018, qui, tel un sous-marin, apprécie l'eau...  Rien de prémédité ! Il faut dire que la science des noms est l'une de ses qualités, après avoir appelé sa grande soeur Moi Présidente, en clin d'oeil à la célèbre phrase de François Hollande, alors qu'elle passait le relais de la présidence de l'hippodrome de Saumur après 21 ans de services, en 2017. 

 

 

 

Notre Bathyscaphe en question est donc un sous-marin 100% Beauregard, et un poulain dont la famille se souviendra bien longtemps. En remportant le Prix Général de Saint Didier (Gr.3) au terme d'un impressionnant cavalier seul, rééditant son envolée d'il y a 12 jours, il a offert une première victoire de groupe à la casaque de Martine de Beauregard, pour l'entraînement de son fils Donatien. A l'image de son poulain, le metteur au point de Fougeré marche sur les eaux ces dernières semaines, enchaînant les succès à Paris comme en province, avec une génération de 3 ans particulièrement riche. Evidemment, gagner groupe pour la casaque de sa mère est d'autant plus savoureux que Bathyscaphe est un élève maison. 

 

Bathyscaphe en route vers le succès avec James Reveley (aprh)

 

La souche est dans leur giron depuis l'achat de la grand-mère de Bathyscaphe, Blue Mona, à la famille de Balanda, qui était très liée à François de Beauregard, le père de Donatien, ancien écuyer en chef du Cadre Noir de Saumur et homme de cheval par excellence, qui nous a quittés en 2019. Cette Blue Mona, bien que très modeste en piste, est devenue par la suite la mère de l'excellent Sleeping Blue, gagnant du Prix Léopold d'Orsetti (Gr.3), disputé à Enghien à l'époque. Martine de Beauregard a conservé une fille de Blue Mona, la vaillante Nasmona, qui avait gagné 3 courses en province, déjà sous ses couleurs et l'entraînement du fiston. Son premier produit, Moi Présidente, a trouvé son jour cet hiver à Angers, avant que ne vienne Bathyscaphe. 

 

 

Estimé, Bathyscaphe a débuté à Auteuil mais malheureusement chuté à mi-parcours, avant de prendre une 4e place de remise en confiance à Bordeaux. Laissé tranquille à la fin du printemps, il est revenu en septembre à Clairefontaine par une 5e place encourageante, avant de se révéler totalement il y a 2 semaines, prenant résolument la tête à un tour du but avant de s'envoler de 15 longueurs. A 12 jours, on tentait un pari, mais il a à nouveau évolué devant en rouleau compresseur. Il devance assez facilement l'inexpérimenté Diamond Carl, qui a fait une grosse faute à la dernière haie, et la bien connue Sideralis, qui a fait partie des meilleures pouliches de sa promotion... Le champagne doit être au frais ! 

 

Champagne pour les Beauregard et James Reveley, récompensés par le président de l'hippodrome Antoine Gilibert et le commentateur officiel de Compiègne Cédric Yetta !

 

Bathyscaphe offre au passage une première victoire de groupe en France à son père Bathyrhon, étalon au Haras de la Hêtraie. Parmi les derniers fils du chef de race Monsun au Haras en France, ce grand stayer chez Pia Brandt est déjà une valeur sûre du parc français même si sa première génération n'a que 4 ans. Entré tard au Haras pour sa première année de monte, il a malgré tout aligné les gagnants très rapidement, avant de confirmer cette année avec une vague de 3 ans très intéressants, comme Igloo d'Estruval, Isatis de L'Ecu, qui a remporté le Cambacérès italien, To Be Fix, et bien sûr Bathyscaphe. Cette première victoire de groupe hexagonale intervient à un moment clé, et devrait lui permettre de réaliser une nouvelle saison pleine en 2022, au tarif très attractif de 3800 €. 

 

Le beau Bathyrhon confirme de la meilleure des manières son ascension au sein du parc étalon d'obstacle en France

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

À la découverte de la nouvelle garde du Haras du #ValdesMerles

Éleveurs toutes races et toutes disciplines confondues, Laure et Didier Giethlen sont notamment à l'origine d'Highway To Hell, Five O'Clock, El Rigoletto, Best Seller, Entrée de Jeu et autre Zara Blue, qui se sont chacun illustrés à haut-niveau. Et c'est sous le franc soleil du Lot que le couple nous a ouvert les portes de leur établissement de Lacapelle-Marival afin de vous présenter les futurs espoirs du Haras du Val des Merles.