Prix Noailles : Junko un hongre dans les pas de Solow, Skalleti et Cirrus des Aigles ?

18/04/2022 - Actualités
Toujours tenu en très haute estime par André Fabre, Junko avait néanmoins castré en fin d’année de 2 ans. Plaisant lauréat pour ses deux premières courses à 3 ans, le fils d’Intello s’est adjugé le Prix Noailles (Gr.3). Cette victoire le propulserait parmi les favoris du Jockey Club, mais son entourage va devoir emprunter un parcours alternatif. Avant lui d’autres hongres de grand talent on sur marquer l’histoire des courses, comme Cirrus des Aigles ou Solow, lui aussi pour la casaque Wertheimer.   

 Junko et sa grande amplitude ©APRH

 

Troisième Groupe du jour à Longchamp, le Prix Noailles (Gr.3) s’adressait aux poulains de 3 ans sur 2100 mètres. Au départ 6 jeunes éléments sur la montante, aucun n’étant black type avant cette épreuve. Avant le coup trois poulains se détachaient nettement, le Ferland Maximus, le Laffon-Parias Garachico et surtout le Fabre Junko. A l’issu d’un beau duel avec Maximus, c’est finalement le dernier cité qui s’est offert le plus beau succès de sa jeune carrière et reste invaincu en 3 sorties. Très estimé par son entraîneur André Fabre, Junko avait été malgré tout castré en fin d’année de 2 ans avant qu’il ne débute. A 3 ans il a montré en piste pour ses deux premières sorties sur la PSF de Chantilly qu’il avait un très gros moteur, notamment quand il devançait nettement un certain Welwal, futur lauréat de Prix de Fontainebleau (Gr.3).   
 
 
Junko s'allonge bien pour dominer un valeureux Maximus ©APRH
 
 
Doté d’un physique peu commun, Junko est fait dans la longueur et est surtout doté d’une action extraordinaire lui permettant de couvrir énormément de terrain en une seule foulée. Sa performance dans le Prix Noailles le propulserait parmi les grands favoris du prochain Prix du Jockey Club (Gr.1), mais cette course n’étant pas ouverte aux hongres, le fils d’Intello va devoir emprunter les chemins de traverse. Ainsi on pourrait le voir aligner cette année dans des épreuves telles que le Prix Eugène Adam ou le Prix Guillaume d’Ornano, des Gr.2 disputés sur 2000 mètres dans l’été. Pour les courses de Gr.1, son entourage devra se montrer patient, car pour les hongres le programmes est davantage ouvert pour les chevaux d’âge. Par le passé plusieurs hongres ont réussi à rentrer dans l’histoire des courses, on pense à Solow (déjà pour Wertheimer et frère), Cirrus des Aigles ou encore Skalleti.
 
 
Solow a remporté 5 Gr.1 en étant hongre ©The Irish Sun
 
 
Auteurs d’un début d’année 2022, les frères Wertheimer ont vu leur casaque passer le poteau à 27 reprises les classant premiers chez les propriétaires. Chez les éleveurs les chiffres sont encore plus impressionnants, puisque leurs élèves ont déjà remporté 39 courses sur le sol français. D’ailleurs, Junko leur plus gros espoir de l’année est un élève 100% Wertheimer, car fils du lauréat de Jockey Club Intello et de l’américaine placée de Groupe Lady Zuzu. Les propriétaires de Channel avaient signé un chèque de 2.3 millions de dollars pour s’en porter acquéreur en 2016 lors d’une vente Fasig-Tipton dans le Kentucky. Pour le moment ses trois produits en âge de courir sont vainqueurs, et le frère de Junko par Frankel âgé de 2 ans est à l’entraînement chez Carlos Laffon-Parias, et est quant à lui toujours entier.
 
 
Alain et Gérard Wertheimer ©Challenges

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Le Prix Vanteaux pour Mqse de Sévigné en souvenir de son frère Méandre

Disputé sur un rythme très sélectif, le Prix Vanteaux a souri cette année à la rentrante Mqse de Sévigné. La pouliche entraînée par André Frabre met en avant la casaque et l’élevage de la famille de Rothschild qui a connu de grandes réussites par le passé avec Méandre, le frère de Mque de Sévigné. Cette dernière offre également un premier sacre au niveau Groupe à son jeune jockeys Hugo Besnier.  

Bobbymurphy l'ex espoir classique, issu d'une famille d'excellents sauteurs

Tenu en haute estime par son ancien mentor Frédéric Rossi, Bobbymurphy avait enchainé 3 plaisants succès en début d’année 2021, laissant entrevoir des ambitions au plus haut niveau à son entourage. Rentré blessé de sa victoire cagnoise le fils d’Intello a été écarté des pistes pendant presque un an, et son retour victorieux. Fait surprenant, énormément de chevaux issus de la même souche que lui sont devenu des excellents sauteurs, brillant au niveau Groupe.  

L'ancien "Wertheimer/Fabre" Plumatic devient Ă©talon en Inde Ă  Usha Stud

Double gagnant de groupe en France et placé de Gr.1 pour André Fabre sous la casaque des frères Wertheimer, Plumatic, un fils de la championne Plumania, va débuter au Haras en Inde ! C'est en effet du côté de Usha Stud, l'un des plus fameux établissements du pays, que ce fils de Dubawi rejoint des produits de Galileo et Invincible Spirit, mais aussi le leader local et ex-Niarchos Multidimensional. Revoir au passage la vidéo réalisée en 2014 par France Sire à Usha Stud. 

Prix Arcangues (L.) : The Way Of Bonnie en mémoire de son père Thewayyouare, ancien étalon du Haras de Corlay

Listed du jour, le Prix Arcangues est revenu à The Way Of Bonnie. Acheté yearling 800 guinées, soit moins de 1000€, The Way Of Bonnie, désormais âgé de 6 ans, a beaucoup voyagé durant sa carrière. Après des succès en Allemagne et en France, le cheval passé par les courses à réclamer, a rejoint l’Espagne. Aujourd’hui il remporte sa Listed, rendant hommage à son père Thewayyouare, qui faisait la monte au Haras de Corlay avant de mourir en 2018.