Onesto : de Juddmonte à Juddmonte et de trotteurs à trotteurs !

09/05/2022 - Actualités
Impressionnant dans le Prix Greffulhe (Gr.2) pour Fabrice Chappet, le fils de Frankel Onesto a fait briller une association de propriétaires à l'accent très "trot", de Jean Pierre Dubois à Mathieu Millet (Hunter Valley). Issu d'une grande souche Juddmonte, et mettant fin à l'invincibilité de la "vraie Juddmonte" Agave, Onesto a en fait été élevé par Diamond Creek Farm, un haras américain spécialisé à la base... dans le trot ! 

Onesto, de Juddmonte à Juddmonte et de trotteurs à trotteurs...explications ci-dessous ! (aprh)

 

L'éclair de classe d'Onesto dans le Prix Greffulhe (Gr.2) hier à Saint-Cloud en a surpris plus d'un, mais n'a fait que confirmer l'estime que lui porte son entourage depuis le début. Vainqueur en débutant à Chantilly en faisant une démonstration l'an dernier, puis 2e de Welwal dans une course à conditions, cet alezan au physique assez commun mais au moteur rare venait de décevoir pour sa rentrée dans le Prix de Fontainebleau (Gr.3). Bien plus à l'aise avec le rallongement de la distance, le pensionnaire de Fabrice Chappet est venu comme un éclair en pleine piste sous la selle de Stéphane Pasquier, pour mettre fin à l'invincibilité d' Agave... Il file bien sûr vers le Jockey-Club, où son entraîneur essayera d'épingler un 2e classique à son tableau de chasse après la Poule d'Essai des Pouliches de Précieuse

 

 

 

Onesto, c'est déjà Juddmonte qui bat Juddmonte. Inépuisable en terme de qualité et reconnu mondialement, l'élevage de Khalid Abdullah attise toujours les convoitises d'autres grandes maisons qui veulent accéder à ces courants de sang. L'exemple le plus récent est celui de Native Trail, le champion du Haras d'Haspel, dont la mère avait été achetée à Tattersalls en provenance de Juddmonte Farms. Voilà qui peut jouer des tours de temps en temps, puisqu' hier, Agave, la "vraie Juddmonte" et grande favorite invaincue, s'est fait dépasser par un poulain qui aurait tout aussi bien pu grandir dans les mêmes prairies qu'elle ! En effet, la mère d'Onesto, Onshore, a été achetée 320 000 Gns en 2016 à Tattersalls, en provenance de Juddmonte Farms.

 

La matrone de Juddmonte Farms Hasili, une proche parente de Onesto 

 

Onesto s'améliore avec l'allongement de la distance, comme son croisement pouvait le suggérer. C'est un fils de la star Frankel, qui réalise un début d'année canon, et a encore donné hier les 2 gagnants de groupe du programme de Saint-Cloud, avec le succès de Sibila Spain dans le Muguet. Onshore est quant à elle par Sea The Stars, avec une mère par Kahyasi, un croisement qui respire la tenue. Soeur du jeune étalon d'obstacle à succès Jet Away, sa mère Kalima n'est autre qu'une propre soeur de la phénoménale matrone Hasili, la mère de Banks Hill, Dansili, Intercontinental et tant d'autres... Onesto a donc battu Agave, restée quant à elle dans le giron de Juddmonte Farms, et nièce d'Enable. Voilà deux des plus grandes familles de feu Khalid Abdullah qui font une nouvelle fois les gros titres. 

 

Le débrief de Stéphane Pasquier avec Hubert Guy, qui a acheté Onesto aux Etats-Unis, Fabrice Chappet et Stéphane Billon (écurie Billon)

 

 Onesto s'est d'abord envolé aux Etats-Unis où il a été acheté 525 000 $ aux Breeze-Up d'Ocala par le courtier français Hubert Guy. Ce dernier a monté une association à l'accent trotteur autour de ce poulain, avec "le boss" Jean Pierre Dubois, son fils Jean-Etienne, mais aussi Mathieu Millet de l'écurie Hunter Valley ou encore l'écurie Elag (Fabien Rycroft-Thiriet). Fabrice Chappet son entraîneur, le Haras d'Etreham, mais aussi l'écurie Billon (Stéphane Billon) se sont greffés à l'affaire. C'est un clin d'oeil amusant, puisque Diamond Creek Farm, les éleveurs d'Onesto, sont en fait issus du trot eux-mêmes, et se sont diversifiés vers le galop ! Quelles étaient les chances que ça arrive...

 

Le "boss" Jean Pierre Dubois, figure du trot mondial qui excelle au galop (aprh)

 

Diamond Creek Farm est en fait l'une des opérations les plus fameuses du trot aux Etats-Unis. L'homme qui se cache derrière, Adam Bowden, a monté ce haras dans le Kentucky en 2005, avant d'ouvrir une antenne en Pennsylvanie. Aujourd'hui, Diamond Creek a 10 étalons trotteurs dans 3 états des Etats-Unis, et une large jumenterie de trotteuses mais aussi d'ambleuses, une discipline très connue au pays de l'Oncle Sam, qui a une longue tradition avec le trot en général. Jean-Pierre Dubois a lui-même été précurseur en France, en ramenant du sang américain avec un succès immense. En fait, Adam Bowden envoie des juments en France depuis quelques temps, à Bold Eagle ou Face Time Bourbon, et a même conclu un partenariat cet hiver avec France Trotting pour ramener aux Etats-Unis de la semence congelée d'étalons comme Love You, Readly Express, Timoko, ou encore Bold Eagle, afin de la proposer à sa clientèle. 

 

Le site de Diamond Creek Farm dans le Kentucky 

 

Depuis quelques années, Diamond Creek Farm s'est développée dans le pur-sang, et compte un petit piquet de poulinières très bien nées, achetées aux Etats-Unis ou en Europe. Adam Bowden avait par exemple acheté Susies Baby, une soeur de Caravaggio, qu'il a revendue 600 000 $ à Keeneland en début d'année. Il laisse quelques juments à la saillie en Europe, comme ce fut le cas avec la mère d'Onesto, mais aussi avec First Flower, une soeur de la classique Hermosa, actuellement pleine de Wootton Bassett, ou encore Deccan Queen, une cousine de New Bay et Kingman, qui est elle allée rencontrer Lope de Vega. Aux Etats-Unis, il a laissé quelques juments de haut vol comme Four Sugars, pleine de War Front, qui est la mère du bon Gronkowski, 2e de la Dubai World Cup et des Belmont Stakes. Onshore, la mère d'Onesto, a eu une 2 ans par Australia et une yearling par Gleneagles, avant de revenir aux Etats-Unis et d'être présentée à American Pharoah. Vous constaterez en tout cas que quel que soit le pays, les enfants du trot connaissent une réussite miraculeuse avec leurs galopeurs... et la partage parfois entre eux ! 

 

 

Adam Bowden, un autre "trotteur" qui s'est diversifié avec succès dans le galop !


Voir aussi...

Pourquoi Pas, Chappet et Hayes : un petit air de Précieuse...

Jolie gagnante du Prix de la Serpentine en débutant aujourd'hui à Chantilly, Pourquoi Pas défend les couleurs d' Anne Marie Hayes, qui l'a élevée avec son mari Brendan à Knocktoran Stud, et confiée à Fabrice Chappet. Voilà qui rappelle à ce trio la victoire classique d'une certaine Précieuse, qui est d'ailleurs la tante de la gagnante du jour, issue d'une souche exploitée depuis plusieurs générations par les Hayes en Irlande. 

L'incroyable Honeysuckle reste invaincue en 14 sorties et égale Frankel

Fille du décevant Sulamani, la crack anglaise Honeysuckle ne cesse de s’envoler sur les obstacles. Elle vient de signer sa 14° victoire d’affilée sur les haies de Leopardstown et reste invaincue à ce jour. Celle qui forme un duo de choc avec Rachael Blackmore, ne devrait pas en rester là, et sera assurément l'une des vedettes du prochain Festival de Cheltenham. Découvrez le destin de la petite jument qui a tout d’une très grande.