Galileo bat le record de vainqueurs black-type de Danehill

10/05/2022 - Actualités
Même s'il est mort l'été dernier, le roi Galileo continue de marquer l'actualité des courses et de battre des records. Cette dernière semaine, grâce à la folle réussite des "Coolmore" dans les préparatoires classiques anglaises et irlandaises, il a dépassé le nombre de vainqueurs black-types individuels de Danehill, qui était de 347, et trône donc en tête de ce classement. Unbelievable ! 

Galileo établit un nouveau record, et pas n'importe lequel...

 

La mort de Galileo en juillet dernier a été l'un des évènements hippiques majeurs de l'année, tant le roi des étalons a marqué l'histoire des courses modernes. Briseur de records, il a rebattu les différents classements pour de nombreuses décennies, et installé son influence via ses fils, dont la réussite est frappante. Le meilleur exemple est celui de Frankel, qui pour la première fois en 2021 a été sacré "champion sire"... devant son père ! Drôle d'exploit pour celui qui continue de tout rafler. Déjà recordman du nombre de vainqueurs de Gr.1 individuels, 93 à ce jour, il restait à Galileo une marche à franchir, celle du record de vainqueurs black-types, détenu par Danehill avec 347 "stakes winners". 

 

Le vénérable Danehill est le seul avec Galileo à avoir produit plus de 300 vainqueurs black-types 

 

A la faveur de la grande semaine de Coolmore dans les préparatoires classiques anglaises et irlandaises, Galileo a battu le vénérable Danehill grâce à la victoire de Thoughts Of June dans les Cheshire Oaks (listed). Il a même fait grimper ce chiffre à 353 avec les victoires black-types en l'espace de quelques jours de Changingoftheguard, Stone Age, History, United Nations et Star Of India, tous entraînés par Aidan O'Brien. Galileo devrait encore briller dans les classiques, puisque il est déjà le père ou le grand-père des 6 premiers favoris au betting du Derby d'Epsom ! En effet, son fils Stone Age est installé favori depuis le forfait de Luxembourg et sa démonstration à Leopardstown, suivi de près par Desert Crown, un petit fils de Galileo par Nathaniel, qui va courir les Dante Stakes (Gr.2) jeudi à York. Galileo est également le père de la favorite des Oaks, Tuesday

 

Candidate aux Oaks, la grise Thoughts Of June a permis à Galileo de briser le record de Danehill 

 

Ce nombre de 353 vainqueurs individuels de black-type est hallucinant. Galileo est d'ailleurs le seul avec Danehill à avoir passé ce cap des 300, et on peut relever encore sa performance en remarquant qu'il a passé très peu de temps dans l'hémisphère sud, au contraire de Danehill, qui a été une vraie star en Australie. Les deux sont suivis au classement par Dubawi avec 247 vainqueurs black-types puis More Than Ready avec 214, Sadler's Wells avec 198 et Giant's Causeway avec 195. Le petit tableau présenté ci-dessous permet une fois de plus de constater les statistiques démentielles de Galileo... mais quel phénomène. 

 


Voir aussi...

Gleneagles le sire de Coolmore sur la montante, sacré meilleur étalon de 3e génération européen

Champion en piste à 2 et 3 ans, Gleneagles a réussi le difficile doublé guinées anglaises et irlandaise pour l’entraînement d’Aidan O’Brien. Remarquablement bien né, ce fils de Galileo et neveu du crack Giant’s Causeway était rentré étalon chez Coolmore en grande pompe à l’âge de 4 ans. Gleneagles est aujourd’hui le leader chez les étalons de 3e génération au nombre de gagnant, et compte pas moins de 29 chevaux black type.

Les Yorkshire Oaks pour Snowfall : risque de tempête de neige cet automne à ParisLongchamp !

Désinvolte lauréate de chacune de ses trois sorties avant ce jeudi cette année, notamment dans les Oaks d'Epsom (Gr.1) ainsi que dans les Irish Oaks (Gr.1), Snowfall a réalisé l'exploit de remporter dans la foulée les Yorkshire Oaks (Gr.1) à York, la représentante Coolmore, issue du croisement entre Deep Impact et d'une mère par Galileo, posant ainsi ses jalons en vue du prochain Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1), à ParisLongchamp.