Gleneagles le sire de Coolmore sur la montante, sacré meilleur étalon de 3e génération européen

11/01/2022 - Zoom Etalon
Champion en piste à 2 et 3 ans, Gleneagles a réussi le difficile doublé guinées anglaises et irlandaise pour l’entraînement d’Aidan O’Brien. Remarquablement bien né, ce fils de Galileo et neveu du crack Giant’s Causeway était rentré étalon chez Coolmore en grande pompe à l’âge de 4 ans. Gleneagles est aujourd’hui le leader chez les étalons de 3e génération au nombre de gagnant, et compte pas moins de 29 chevaux black type.

 


Né dans la pourpre, comme quasiment tous les chevaux de la Team Tabor/Magnier/Smith, Gleneagles était prédestiné à devenir un champion en piste. En effet, ce fils de Galileo est le neveu d’un des chevaux les plus marquants de notre époque, le cheval de fer Giant’s Causeway. John Magnier avait acheté Mariah’s Storm après que cette dernière ait remporté 6 épreuves de Groupe aux États-Unis et qu’elle devienne poulinière, pour 2.6 millions de dollars. Après avoir été croisée à Storm Cat chaque année, Mariah’s Storm a produit, hormis le crack Giant’s Causeway, une certaine You’resothrilling, double lauréate de Gr. 2 pour Aidan O’Brien, qui deviendra la mère de Gleneagles. En plus de ce dernier, elle a donné 3 autres gagnants de Gr.1, qui sont Joan of Arc la dernière gagnante du Prix de Diane, Happily lauréate du Prix Jean-Luc Lagardère et des Moyglare Stud Stakes et Marvellous, qui s’est adjugée les Irish 1000 guineas. En plus de ces 3 championnes, You’resothrilling a produit Taj Mahal, lauréat de Gr.2 et actuellement étalon au Haras de la Haie Neuve. Et un peu plus loin dans le pedigrée de Gleneagles on retrouve un autre étalon en activité, Storm The Stars.  
 

Giant's Causeway ©Daily Mail
 
Chaque année, John Magnier et sa femme Sue attendent de connaître l’avis du maître Aidan O’Brien sur les jeunes chevaux à l’entraînement afin de donner les plus beaux noms aux éléments les plus prometteurs. Ainsi le fait de voir ce fils de Galileo porter le nom clinquant de Gleneagles, l’un des complexes hôteliers les plus luxueux du monde en Ecosse, notamment célèbre pour son parcours de golf où a eu lieu la Ryder Cup 2014, était déjà un très bon signe. Après des débuts en demi-teinte conclus par une 4e place au mois de juin de ses 2 ans, Gleneagles va vite remettre les pendules à l’heure en remportant ses 4 courses suivantes, respectivement au niveau maiden, Gr.3, Gr.2 et Gr.1 dans les Vincent O’Brien National Stakes au mois de septembre. Le poulain concluera son année par une bonne 3e place dans le Prix Jean-Luc Lagardère. A 3 ans, Gleneagles va réussir l’exploit de remporter les 2000 guinées de Newmarket (Gr.1) en effectuant une rentrée de plus de 200 jours ! Ce succès sera suivi par des victoires au Curragh dans les 2000 guinées irlandaises (Gr.1), puis à Ascot dans les St James’s Palace Stakes (Gr.1). Après deux sorties infructueuses à l’automne, le poulain bai de 3 ans rentrera directement au haras pour y devenir étalon.  
 
 
Gleneagles dans les St James's Palace Stakes à Royal Ascot ©Racing Post


A son entrée comme étalon chez Coolmore, Gleneagles cochait toutes les cases de « l’étalon à succès », à savoir être gagnant de Gr.1 à 2 ans, puis double gagnant classique à 3 ans, et appartenir à une famille exceptionnelle, et fera la monte pour sa première saison au tarif de 60 000€ la saillie. Un tarif qui va continuellement baisser au fil des années, et ce malgré des bons résultats avec ses deux premières générations. Mais c’est véritablement avec sa 3e génération que Gleneagles s’est affirmé comme un sire qui compte. Pour cause, parmi les étalons de 3e génération, Gleneagles est celui qui a produit le plus de vainqueurs (120), se classe 2e au nombre de black types et de gagnants black type, ainsi qu’aux gains derrière l’étalon Godolphin Night Of Thunder. En 2021, nombre de produits de Gleneagles se sont illustrés à haut niveau, dont la lauréate du Prix de Royallieu (Gr.1) entraînée par John et Thady Gosden Loving Dream, ainsi que les gagnants au niveau Gr.2 Insinuendo (Kilboy Estate Stakes), Velocidad (Balanchine Stakes), Novemba (1000 guinées allemandes) et Baby Rider (Prix Greffulhe). Au total l’étalon compte 29 chevaux black type en 3 générations, et avec un prix de saillie de 15 000€ en 2022, Gleneagles sonne comme une bonne affaire.    

 
Loving Dream, pour le moment le meilleur produit de Gleneagles ©APRH

Voir aussi...

Les Yorkshire Oaks pour Snowfall : risque de tempête de neige cet automne à ParisLongchamp !

Désinvolte lauréate de chacune de ses trois sorties avant ce jeudi cette année, notamment dans les Oaks d'Epsom (Gr.1) ainsi que dans les Irish Oaks (Gr.1), Snowfall a réalisé l'exploit de remporter dans la foulée les Yorkshire Oaks (Gr.1) à York, la représentante Coolmore, issue du croisement entre Deep Impact et d'une mère par Galileo, posant ainsi ses jalons en vue du prochain Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1), à ParisLongchamp.