Slice And Dice, une première pour Gengis et Lesline Morineau

10/04/2022 - Zoom Etalon
Sortie victorieuse sur les haies du Petit-Port hier, sous le soleil nantais, Slice And Dice est venue peaufiner encore un peu plus les statistiques de son entraîneur mayennais, William Menuet, et a permis à son père, Gengis, stationné au Haras du Camp Bénard, ainsi qu'à sa co-propriétaire, Lesline Morineau, de goûter aux joies d'un premier succès.

En s'imposant hier sur les haies nantaises, Slice And Dice, "graduate" de la Breeze Up 2021 d'OSARUS, a offert une première victoire à Gengis en tant qu'étalon ainsi qu'à Lesline Morineau comme propriétaire au galop

 

Bien que dissimulés sous d'affreux masques occultant en grande partie leurs jolis minois, nombreux étaient les entraîneurs à avoir fait le déplacement jusque sur l'hippodrome du Béquet, à La Teste-de-Buch (Girdone), afin d'assister et participer à l'édition 2021 de la Breeze-Up d'OSARUS. Des metteurs au point très orientés "plat" comme Simone Brogi, Didier Guillemin, Charles Gourdain, Antoine de Watrigant ou encore François Monfort, mais aussi d'autres plus orientés "obstacle" tels Pascal Adda, Sylvain Dehez ainsi que William Menuet. Ce dernier, installé sur la commune de Chemazé (Mayenne), n'était d'ailleurs pas reparti les mains vides du bassin d'Arcachon puisque s'étant porté acquéreur de deux pouliches: l'une par Planteur, prénommée Planting, et l'autre par Gengis, baptisée Slice And Dice. Cette même Slice And Dice qui, hier, s'est imposée pour la première fois de sa carrière, ayant fait sien le Prix Sarah Gosse, épreuve disputée sur les haies du Petit-Port, à Nantes. Un premier "bâton" pour elle, mais aussi pour son père, le gris Gengis, stationné en Normandie, au Haras du Camp Benard, ainsi que pour Lesline Morineau au galop, associée dans sa propriété avec William Menuet.

 

William Menuet, lors de la Breeze Up 2021 d'OSARUS, au cours de laquelle il s'était notamment porté acquéreur de Slice And Dice, lauréate hier sur les balais du Petit-Port, à Nantes

 

 

Placée tout d'abord à l'arrière du peloton par son partenaire, Émilien Manceau, Slice And Dice a commencé à faire mouvement dans le tournant final, à la "Clairière", se rapprochant vivement des concurrents de tête. Malgré une petite faute au saut de l'avant-dernière difficulté, elle s'est ensuite bien relancée pour déboucher la première dans la dernière ligne droite, et conserver cet avantage jusqu'au passage du poteau d'arrivée, malgré le bon retour de Montabella (Montmartre). Cette dernière termine donc deuxième, à seulement une encolure de la lauréate, Bistrot Has (Buck's Boum) venant quant à elle conclure sur la troisième marche du podium, encore trois longueurs plus loin.

 

 

Élevée dans le Sud-Ouest par Patrick Jeanneret, Slice And Dice est donc issue de la toute première génération de Gengis. Un ancien étalon du Haras d'Ayguemorte qui officie aujourd'hui au Haras du Camp Benard, chez Fabienne Simoes de Almeida, au tarif de 1.500€ HT/PV. Sous la férule de George Doleuze et la casaque de Claire Stephenson, ce fils de King's Best peut se targuer d'avoir réalisé une carrière plus qu'honorable sur des distances allant de 1.000 mètres à 1.600 mètres, s'étant imposé à pas moins de six reprises, notamment dans les Prix de Fontainebleau (Gr.3), Zeddaan (L.) et Contessina (L.). Au cours de sa carrière, il a également croisé le fer, et battu, des chevaux de la trempe d'Anodin (Prix Paul de Moussac, Gr.3 et 2ème Prix d'Ispahan, Gr.1; Jacques Le Marois, Gr.1 et Breeders' Cup Mile, Gr.1) ou encore Morandi (Critérium de Saint-Cloud, Gr.1 et 2ème du Prix du Jockey-Club, Gr.1). Brisant donc son statut de "maiden" en tant qu'étalon, Gengis a d'autres de ses produits actuellement à l'entraînement chez Olivier Trigodet, Céline Hérisson de Beauvoir, Georges Doleuze, Roberto-Carlos Montenegro, Eirl Jesus, ou encore Sandrine Gavilan.

 

Gengis, le père de Slice And Dice, aujourd'hui étalon au Haras du Camp Benard, chez Fabienne Simoes de Almeida (© APRH)

 

Préparée et présentée à la Breeze-Up 2021 d'OSARUS par les bons soins de Laura Hébrard de Veyrinas et de toute son équipe de Machecoul (Loire-Atlantique), Slice And Dice a été achetée 4.000€ par William Menuet, qui a ensuite proposé la moitié de la pouliche à Lesline Morineau, beaucoup plus connue dans l'univers du trot. En effet, cette dernière élève des trotteurs avec son mari, Franck Morineau, depuis 15 ans maintenant, sur la commune de Preaux (Mayenne), non loin de chez William Menuet. Ils sont notamment à l'origine d'Amitié Primo, gagnante à cinq reprises chez Thierry Chupin et détentrice de quelques 108.940€ de gains. Directeur des opérations industrielles du groupe Séché Environnement, Franck Morineau est par ailleurs l'heureux propriétaire de la petite championne Idylle Speed, brillante lauréate en décembre dernier du Critérium des 3 ans, à Vincennes, pour le tandem François-Pierre Bossuet/Jean-Michel Bazire. Le trot et l'obstacle, décidément deux discipline beaucoup plus complémentaires qu'on ne le pense ! 

 

Lesline Morineau (à droite, écharpe rouge), aux côtés de son mari, Franck Morineau, et d'une belle bande de gens bienheureux après la victoire d'Idylle Speed dans le Critérium des 3 Ans, à Vincennes, en décembre dernier (© APRH)

Voir aussi...

Let Me Love, une belle histoire de famille, racontée par son éleveur-propriétaire-entraîneur, William Menuet

En remportant le Prix Maurice Gillois en novembre dernier, à Auteuil, Let Me Love a non seulement offert un premier Gr.1 à son entraîneur, mais aussi à son éleveur-propriétaire, qui ne sont en réalité qu'une seule et même personne : William Menuet. Ce dernier nous a fort gentiment ouvert les portes de son établissement de Chemazé, en Mayenne, afin de vous conter cette belle histoire, à retrouver ci-dessous, en photos et vidéo.

Le Prix Maurice Gillois pour Let Me Love : le "petit bébé" devenu "reine" de toute la famille Menuet

Fille d'Authorized élevée et entraînée par William Menuet, dont elle défend également la casaque, Let Me Love est venue offrir à ce dernier, ainsi qu'à son fidèle jockey, Olivier Jouin, une toute première victoire de Gr.1, en s'adjugeant à l'issue d'une magnifique lutte le Prix Maurice Gillois - Grand Steeple-Chase des 4 ans, l'un des gros morceaux de ce deuxième jour des 48h de l'obstacle, à Auteuil.