Goken, des jeunots et pas que !

10/05/2022 - Zoom Etalon
Lui qui avait fait parler l'Europe entière avec ses premiers 2 ans, Goken continue d'aligner les victoires, et de prouver que sa production est certes "vite", mais pas que "précoce". Malgré tout, il s'illustre toujours dans ce domaine avec déjà 2 vainqueurs de 2 ans très prometteuses, Goeva et Sivana, qui sont pourtant issues d'une génération qui compte seulement une vingtaine de produits ! 

C'est la grande forme pour Goken, avec de quoi briller dans les bonnes courses de 2 ans 

 

En 2020, Goken était le tube du printemps, ou plutôt de l'été, puisque les courses avaient été arrêtées 2 mois à cause de la pandémie de Covid. Malgré cela, le jeune étalon du Haras de Colleville avait réussi à tout rafler avec sa première génération, conçue à la Huderie. Cette première "fournée" avait sorti un grand nombre de vainqueurs, et des bons ! Goken s'était illustré d'emblée avec la bonne Livachope, ou encore Axdavali, avant de décrocher un nouveau groupe à l'automne avec Go Athletico. L'année suivante, à 3 ans, O'Trasno et Miss Louna, eux aussi sortis du cru 2020, sont devenus vainqueurs de listeds. 

 

Guy Pariente avec Goeva, une 2 ans par Goken invaincue et porteuse de gros espoirs (aprh)

 

L'année 2021 a été bonne, mais un plus calme du côté des 2 ans. Il faut dire que Goken n'a eu "que" 30 produits nés de sa deuxième saison de monte. Il a connu un franc succès populaire ces deux dernières années à la faveur des bons résultats de ses premiers partants. Encore plus remarquable, la génération née en 2020 ne compte qu'une vingtaine de produits déclarés sur France Galop. Pourtant, Goken la signe par sa vitesse et sa précocité. Il a déjà eu 4 partants, pour 2 vainqueurs et une 2e en débutant à Chantilly. Nous avons vu ces dernières semaines les démonstrations de Goeva, une pouliche élevée et appartenant à Guy Pariente, qui a affolé les chronomètres et est invaincue en 2 sorties. Philippe Sogorb en fait un gros espoir, sans doute à raison. 

 

Sivana s'impose avec style cet après-midi sous la selle de Grégory Benoist (aprh)

 

Cet après-midi à Chantilly, la jeune entraîneur deauvillaise Anastasia Wattel a sellé sa première gagnante pour Guy Pariente avec la petite bombe Sivana. Cette élève de Sylviane Jeffroy, l'Earl le Goff et Pierre Cadec avait été achetée foal par l'homme du Haras de Colleville, et a fait une grosse impression, succédant au palmarès de la course à la petite Dizzy Bizu, d'ailleurs entraînée par le père d'Anastasia Wattel, Stéphane. Chantilly est la piste où Goken avait conquis ses 3 premiers succès, dont le Prix du Bois (Gr.3). Il avait donc lui-même affiché beaucoup de précocité, avant de bien vieillir pour remporter Gr.3 à 3 ans, puis de se placer des King's Stand Stakes (Gr.1) à 4 ans face aux anglais à Royal Ascot. 

 

Anastasia Wattel succède à son père Stéphane au palmarès du prix de la Mère Marie (aprh)

 

Ce n'est donc pas une surprise si Goken les fait "vites et précoces", mais qu'ils savent aussi vieillir ! La preuve en est avec un certain Axdavali, qui avait gagné très tôt à 2 ans, mais continue de performer à très bon niveau pour Yann Barberot, toujours dans le registre de la vitesse. Les premiers 4 ans de Goken ont d'ailleurs remporté plus de 10 succès depuis le début de l'année, et même en obstacle, discipline dans laquelle Goken compte un black-type avec sa première génération... En digne fils de Kendargent, il transmet finalement beaucoup de vitesse, mais aussi de la combativité et ce mental de vainqueur qu'il faut à tout cheval pour passer le poteau en tête... jeune ou plus vieux ! 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Gala Marceau, la polyvalence made in Galiway, Pariente et Dehez

Première course de 3 ans en obstacle réservée aux femelles, le Prix d’Essai des Pouliches avait réuni 13 jeunes demoiselles prêtes à en découdre. C’es finalement Gala Marceau, une concurrente qui venait de s’imposer en plat qui s’est montrée la plus forte. Un succès complet pour Guy Pariente qui est l’éleveur-propriétaire, et qui possède également l’étalon Galiway, le père de la pouliche, qui ne cesse de s’illustrer dans les 2 disciplines.

Route des Étalons 2022 DNA PEDIGREE : Haras de #Colleville, avec #SoftLight

Meilleur éleveur de plat en France ces deux dernières années, le Haras de Colleville de Guy Pariente met à la disposition des éleveurs quatre étalons pour cette saison de monte 2022. Non seulement Kendargent et son fils, Goken, mais aussi la révélation Galiway et le débutant Soft Light, un étalon au profil on ne peut plus polyvalent, à découvrir en photos et en vidéo ci-dessous. En partenariat avec DNA Pedigree.

Le gagnant de listed en plat Galik, un fils du polyvalent Galiway, débute victorieusement en obstacle

Auteur de débuts très remarqués dans un terrain très pénible sur les haies de Pau, Galik, un poulain de 3 ans multiple lauréat en plat sur des distances n'excédant pas 1600m, dont le Prix Omnium II, un course labellisée Listed à Saint-Cloud, est un nouveau coup de poker gagnant pour son propriétaire/éleveur Guy Pariente, et une nouvelle preuve de la polyvalence de l'étalon qui monte, Galiway.