Estejo : la confirmation de la Pologne à la France

16/05/2022 - Zoom Etalon
Révélé par Guillaume Macaire et Daniel Allard à la faveur des exploits de son fils Tunis, Estejo était arrivé en 2018 dans le Centre-Est en provenance de la Pologne. Loin d'être un "coup d'un soir", il confirme avec sa première génération de "FR", qui compte déjà 2 gagnants dont Speed Emile, impressionnant à Compiègne cet après-midi. 

Estejo, un énième retour sur le devant de la scène ! 

 

A l'automne 2016, Guillaume Macaire et Daniel Allard étaient aux courses en Pologne, et assistent à la victoire en plat d'un 2 ans gris, qui les impressionne et leur est vendu pour 12 000 € le lendemain. Ce miracle à la polonaise, c'est Tunis, qui deviendra ensuite l'un des meilleurs 3 ans de son époque à Auteuil, multiple vainqueur de groupes et grand adversaire de Master Dino, son compagnon de box, et d'ailleurs lui aussi déniché par Daniel Allard. Tunis est aujourd'hui un jeune étalon populaire au Haras de Cercy. Une sacrée trouvaille remplie d'exotisme, bref, à la Macaire !

 

Tunis à Auteuil (aprh)

 

Tunis mettait également en lumière son père Estejo, qui était alors stationné en Pologne. La carrière de reproducteur d’Estejo avait commencé au Haras National Polonais en 2013 après une riche carrière sportive ponctuée par deux victoires de Gr.1 sur 2000 m. Tout d’abord à 4 ans dans le Premio Roma puis à 7 ans dans le Premio Presidente Della Repubblica. En 32 sorties, Estejo a également remporté une Listed sur le mile et a battu plusieurs vainqueurs de Gr.1. Globe-trotter, Estejo a principalement couru en Italie mais pas que, puisqu’il s’est exprimé sur les hippodromes de Veliefendi, Longchamp, Ascot, Sha Tin et Dortmund. Intéressé par les exploits de Tunis, Sylvie Le Gall de Promosire s'est employée à le ramener dans le Centre-Est de la France, d'abord à Jalogny, puis chez Joël Denis depuis 2 saisons. Il a sailli 46 juments en 2018, pour son vrai premier pas sur notre sol. 

 

 

Avec cette première vague de "FR", Estejo fait déjà très fort. Il a eu 5 partants, 3 qui ont pris de l'argent, et parmi eux 2 gagnants ! Elevé par Karine Perreau, l'AQPS Jeu de Carte a gagné un bumper en débutant à Strasbourg, en battant un cheval qui avait débuté à la 3e place d'un lot relevé. Estejo a aussi rapidement sorti son premier vainqueur avec Speed Emile sur les haies de Nîmes. Ce neveu de Boris de Deauville élevé par Franck Van Haaren, fils d' Edgard et Evelyne du Haras de la Kammerholtz, a été confié par Daniel Allard à Guillaume Macaire et Hector de Lageneste. Speed Emile a aujourd'hui confirmé dans l'important Prix Gacko à Compiègne, en faisant une véritable démonstration de force à la pointe du combat. 

 

Speed Emile sur les haies de Compiègne avec James Reveley (aprh)

 

Âgé de 2 ans, le frère de Speed Emile par It's Gino passera à la vente de printemps de Baden le 27 mai prochain, et devrait attirer l'oeil des entraîneurs du frangin. Estejo a moins sailli lors de ses saisons suivantes, mais a continué à faire quelques vainqueurs issus de ses oeuvres polonaises, dont un gagnant de Gr.3 sur les haies italiennes. Produisant visiblement précoce en matière de sauteurs, il devrait, à 2500 € la saillie, retrouver la cote du côté de l'Allier, pour un énième retour sur le devant de la scène ! 

 

Les grands Daniel Allard et James Reveley avec Speed Emile (aprh)


Voir aussi...

Premier gagnant avec un produit conçu en France pour Estejo

Quand le petit champion Tunis s’affirmait parmi les meilleurs hurdlers d’Auteuil il y a quelques saisons, le monde de l’obstacle découvrait par la même occasion un nom, celui de son père Estejo. Après une très belle carrière de course, Estejo était partie faire la monte en Pologne. Arrivé en France en 2018 au Haras de Jalogny, l’étalon qui fait actuellement la monte chez Joël Denis, vient de voir son premier produit conçu en France Speed Émile s’imposer pour ses débuts en obstacle.

Abacadabras a plus d'un tour dans son sac

Restant sur une chute dans le dernier Champion Hurdle, Gr. 1, durant le Festival de Cheltenham, Abacadabras (Davidoff) découvrait, aujourd’hui, la longue distance de 4000m, dans le Aintree Hurdle, Gr. 1, face, notamment, à Buveur d’Air (Crillon). Au départ de son 10e Gr.1, Abacadabras remporte aujourd’hui le 3e succès à ce niveau, et fait briller l’élevage Kammerholtz, de la famille Van Haaren, pour la 1ère fois sur le sol anglais, après les hippodromes irlandais de Leopardstown en 2019 et Punchestown en 2020.