Dschingis Secret sort son premier gagnant à Lyon avec Dschingis Fear

22/09/2022 - Zoom Etalon
Ce jeudi après-midi, le 2 ans Dschingis Fear a ouvert son palmarès en poulain courageux dans le Prix des Pensées, un réclamer sur le mile de Lyon-Parilly. Le poulain est issu de la première génération de l’étalon du haras de Montaigu Dschingis Secret, dont il est le premier vainqueur.

Dschingis Fear, monté par Louis Nomis © APRH

Présenté pour la première fois à réclamer après trois sorties honorables dans des maidens, Dschingis Fear (Dschingis Secret) a signé un premier succès convaincant sur la piste de Lyon-Parilly, pour l’entraînement de Yann Barberot. Vu en deuxième position nez au vent, l’élève et représentant de Bernd Dietel (Avatara S.A.) a pris l’avantage à 250 m du but et a bien prolongé son effort pour résister à la bonne finisseuse Antoninas (Profitable), qui a dû s’avouer vaincue d’une encolure. Un succès qui a attiré bien des convoitises puisqu’il a été acheté 27.823 €, alors qu’il était proposé au taux de 20.000 ! Dschingis Fear était monté par l’apprenti maison Louis Nomis, qui a signé le deuxième succès de sa carrière par la même occasion. Neveu de la gagnante de Gr.2 Waldbiene (Intello), le poulain est un arrière-petit-fils de la grande Wurftaube (Acatenango).
 
Waldbiene, la tante de Dschingis Fear, avait gagné en France l’an passé avant de décrocher son black type majuscule outre-Rhin, dans le T Von Zastrow Stutenpreis (Gr.2) © APRH
 
Dchingis Fear offre donc une première victoire à son père Dschingis Secret (Soldier Hollow), qui a eu seulement quatre partants individuels en France, dont trois dans l’argent ! On lui doit également Dschingis Grace, troisième lors de ses débuts à Deauville dans le convoité Prix de la Reboursière pour l’entraînement de Francis-Henri Graffard, et Dschingis Gali, qui a fait trois fois l’arrivée en autant de sorties au niveau maiden, sous la coupe de Mathieu Brasme. Ce dernier entraîne pas moins de sept fils ou filles de Dschingis Secret, dont les autres produits à l’entraînement sont répartis entre Henri-Alex Pantall, François Monfort, Yann Barberot, Francis-Henri Graffard, Ludovic Gadbin et Anastasia Wattel.
 
Dschingis Secret lors de sa facile victoire à Chantilly dans le Prix Foy (Gr.2), en 2017 © APRH
 
De très bons débuts au haras donc pour Dschingis Secret, qui est l’un des meilleurs fils du top étalon allemand Soldier Hollow (In the Wings). Placé à 2 ans, ce cheval très dur entraîné par Markus Klug a remporté six Groupes de 3 ans à 5 ans en Allemagne, en France et en Italie, sur 2.400 m et 2.800 m. Il a conclu très proche troisième du Derby allemand (Gr.1) à 3 ans, avant de s’imposer de toute une classe dans le St. Leger italien (Gr.3). Gagnant pour sa rentrée l’année suivante du Gerling-Preis (Gr.2), Dschingis Secret a triomphé coup sur coup dans le Grosser Hansa-Preis (Gr.2), le Grosser Preis von Berlin (Gr.1) et le Prix Foy (Gr.2), ce qui lui a valu le titre de Cheval de l’année en Allemagne. Honnête sixième du premier Arc d’Enable (Nathaniel), il a conclu son année de 4 ans par une troisième place dans le Grosser Preis von Bayern (Gr.1), et a réalisé le doublé à 5 ans dans le Grosser Hansa-Preis.
 
Après trois saisons de monte au haras de Saint-Arnoult, Dschingis Secret a rejoint le haras de Montaigu cette année
 
Entré au haras en 2019, Dschingis Secret a fait trois saisons de monte chez Larissa Kneip au haras de Saint-Arnoult, avant d’arriver au haras de Montaigu pour la saison 2022. Outre sa remarquable carrière, il a également l’avantage d’être très bien né puisque sa mère, Divya (Platini), a produit quatre autres black types, tous par Soldier Hollow ! Il est notamment le propre frère du jeune étalon allemand Destino, gagnant du Fritz Henkel Stiftung-Rennen (Gr.3) et battu d’un rien dans le Derby allemand, et de Diana Storm, qui a échoué d’une demi-longueur pour la victoire dans le T Von Zastrow Stutenpreis (Gr.2). Doté d’un modèle solide, Dschingis Secret devrait également très bien produire en obstacle, mais il faudra attendre l’année prochaine pour voir ses premiers 3 ans dans cette discipline … On a hâte !

On en parle dans l'article

Voir aussi...

La Poule d'Essai 1990 de Kendor : le crack très mordant de Maisons-Laffitte

Animal particulièrement féroce de caractère, Kendor reste comme le meilleur compétiteur de plat entrainé à Maisons-Laffitte des temps modernes. Vainqueur de la Poule d'Essai des Poulains en 1990, tenu en main par un apprenti nommé Thierry Gillet, l'élève de la famille Bader marque encore d'une empreinte profonde l'élevage en France. Mais diable qu'il n'était pas toujours aimable... C'est d'ailleurs pour cela qu'il est revenu d'Australie avant d'être vendu autour d'une table au Crédit Agricole. En partenariat avec France Galop.