Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle

Easy Game, le nouveau vainqueur de Groupe de Barastraight

17/12/2018 - Zoom sur
Mais quelle réussite ce Barastraight ! Lui qui ne faisait la monte qu’à 1.000€ en 2018 est le père de trois vainqueurs de Groupe avec Forthing et Baie des Iles issus de sa première génération et désormais avec le 4 ans Easy Game, un ex Taupin, qui gravit les échelons au fur et à mesure de ses courses, gagnant de Gr.2 à Navan en Irlande ce dimanche 16 décembre 2018.
 
 
Avec seulement 41 partants en 5 générations nées entre 2011 et 2015, Barastraight présente sans doute le meilleur ratio français de vainqueurs individuels de Groupe. Dès ses débuts, l’étalon du Haras des Sablonnets a « sorti » deux chevaux de Groupe. Il y a bien sûr le champion de Pau Forthing, déjà gagnant à 4 ans de Listed sur l’hippodrome du Pont-Long avant sa consécration dans le Grand-Prix de Pau (Gr.3) en 2018 et Baie des Iles, élevées par Antoine de Talhouët-Roy qui nous a enchanté dans le Prix des Drags (Gr.2) cet été à Auteuil. Ces deux chevaux faisaient partie des 15 foals issus de la première génération de l’ex gagnant du Prix La Force sous l’entraînement de Jean-Claude Rouget où il battait d’ailleurs le futur vainqueur de Derby Italien Gentlewave. Pourtant Barastraight n’a jamais sailli beaucoup de jument, excepté sa saison 2015 où 60 juments sont venues le rencontrer. De cette génération composée d’une trentaine d’éléments, la pouliche nommée Straight Destiny compte déjà une place en deux sorties sous l’entraînement de Christian Scandella. A l’heure actuelle, deux autres 2 ans sont déclarés à l’entraînement chez Gabriel Leenders.
 
Easy Game fait quant à lui partie de la quatrième génération de son père Barastraight. Elevé par Jean-Yves Taupin, cet AQPS à commencer sa carrière sportive sous l’entraînement du fils Gaëtan et sous sa propre casaque par une 4ème place à Fontainebleau en plat dans un bumper sous la monte d’Antoine Hamelin en octobre 2017. Un mois plus tard, le cheval passe sur le ring d’Arqana lors de la vente d’automne où il est repéré par Harold Kirk pour 80.000€. Fort logiquement, le cheval arrive dans les écuries de Willie Mullins. Etonnamment, Easy Game débute en Irlande en juillet 2018, période creuse de l’obstacle, à Killarney et Galway où se courent cependant des meetings d’obstacle. Le cheval reste invaincu en verte Erin et se place ensuite 3ème de Gr.3 en octobre dernier avant de remporter coup sur coup un Gr.3 le 25 novembre dernier puis un Gr.2, toujours à Navan, ce dimanche 16 décembre sous la selle de l’irrésistible Ruby Walsh.
 
 
Easy Game (à droite) est engagé dans le Ballymore Novices’ Hurdle, le mercredi 13 mars 2019 à Cheltenham
 
 
Easy Game a de qui tenir. Côté pedigree, il s’agit du troisième produit de Rule Of The Game, fille de Lavirco et double gagnante en plat à Vire et Wissembourg chez Guy Chérel. Cette dernière est aussi une sœur d’Echiquier Royal (Prix Congress Gr.2 2017) et Playing, lui aussi entraîné par Guy Chérel et monté par … Gaëtan Taupin lors de son succès dans le Gr.3 Prix Duc d’Anjou en 2007. La boucle est donc bouclée puisque Gaëtan a entraîné Easy Game comme cité plus haut. Précédemment, l’entraîneur sarthois avait exporté les non moins excellents Garde La Victoire, Ar Mad, Château Conti ou encore Arcenfete.
 
 
Gaëtan Taupin, ex entraîneur d'Easy Game et éleveur du cheval avec son père Jean-Yves ©APRH

On en parle dans l'article