Ploërmel : Grand Cross pour Quart de Roi, revenant de la chasse à courre et du Point to Point !

16/09/2019 - Focus divers
 Vainqueur de bout en bout du Grand Cross de Ploërmel 2019 sous la selle d'Olivier Jouin, Quart de Roi est revenu après 3 ans d'absence pendant lesquels il a fait de la chasse à courre, avant de revenir en compétition officieuse par un succès dans....le Grand Cross des Clochers au Point to Point de Château-Gontier.

 

 Et dire qu'en plus de cela, Quart de Roi devait être monté par Astier Nicolas, médaille d'or de Concours Complet aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016. Détenteur d'une licence de gentleman-rider depuis un an et demi, il avait la possibilité de concrétiser son rêve d'enfiler la casaque et de disputer une course d'obstacle, fut-elle officieuse, dans le cadre du Point du Point de Château-Gontier le 4 mai dernier. La jeune star des sports équestres aurait même pu s'imposer puisque Quart de Roi a franchi le poteau en tête, de retour en piste après 3 ans d'absence, mais sous la selle de Gonzague Cottreau, en remplacement de dernière minute de l'infortuné champion, blessé à une épaule la veille de la course ! Il n'empêche que le fils de Kingsalsa entraîné par Pascal Journiac, l'une des principales chevilles ouvrières de l'événement mayennais, entamait alors une très belle saison de course. deux semaines après avoir ouvert son palmarès lors de l'épreuve préparatoire, Quart de Roi a décroché une facile victoire dans le Grand Cross de Ploërmel, doté de 44.000 €, ce dimanche 15 septembre sur le charmant hippodrome breton.

 

 Amateur de courses en tête, Quart de Roi avait déjà remporté de bout en bout le Grand Cross des Clochers à Château-Gontier.

 

Quart de Roi poursuit un destin très particulier. Né de la vieille souche "Niarchos" de Hernando et Johann Quartz, il a été élevé par Cécile et Nicolas Madamet pour le compte de leur ami et client de toujours, Charles-Hubert de Chaudenay. Frère de très bons sauteurs tels Quart de Lino, Quart de Pêche, Quart de Tune et Quart de Rhum, qui frôle un total d'un million d'euros de gains cumulés, Quart de Roi a commencé sa carrière comme tous ses frères chez Yannick Fouin. Précoce, il débute bon 3ème dans le Prix Finot (Listed) à 3 ans, mais il ne parvient pas à répéter, accumulant les déconvenues jusqu'à son départ de l'entraînement, durant l'été de ses 4 ans en 2016. Le cheval est plus ou moins réformé, car en fait il part faire...de la chasse à courre. Il est bien connu des deux côtés de la Manche que cette activté a du bon pour les chevaux de courses, notamment ceux qui sont fatigués par la compétition car ils y changent d'air. Monté par Madame de Chaudenay, il se fait si bien à son nouveau sport que son entourage se dit, au printemps 2019, que ça vaudrait le coup de le rééssayer en courses, en le passant fort logiquement dans la discipline du cross. Envoyé chez l'un des meilleurs spécialistes de ce sport, Pascal Journiac, il se trouve prêt à faire une rentrée juste au moment du Point to Point de Château-Gontier, le 4 mai. Le bai brun avait décroché un facile succès dans l'épreuve majeure de la journée, le Grand Cross des Clochers. Comme la vie est bien faite parfois, car le Point to Point est réservé, en Angleterre et en Irlande, aux chevaux engagés dans des équipages de chasse à courre !

 


Pascal Journiac à Château-Gontier en compagnie d'Emmanuel Clayeux.


On en parle dans l'article