Lesstalk In Paris (Trophées Arqana) : elle fait pourtant bien parler d'elle

20/01/2014 - Focus Elevage
En seulement trois sorties, Lesstalk In Paris est devenue l'une des meilleures pouliches de 2 ans en Europe en 2013.

Lesstalk in Paris avec Jean-Claude Rouget et Ioritz Mendizabal

 

Elevée par l'Ecurie Skymarc Farm, cette fille de Cape Cross et Top Toss est un produit maison depuis deux générations. Top Toss et sa mère Tossup furent toutes les deux élevées par Lady O'Reilly. Très belle grise, comme son père Linamix, Top Toss avait remporté à 2 ans le Prix d'Aumale puis à 3 ans un nouveau Gr. 3 le Prix de Psyché. Telle mère telle fille puisque Lesstalk In Paris a elle aussi gagné le Prix d'Aumale, alors montée par Ioritz Mendizabal, pour sa deuxième sortie seulement. Entrainée à Pau par Jean-Claude Rouget et portant la casaque jaune à épaulettes bleu clair et toque bleu clair de la SARL J.L. Tepper, Lesstalk In Paris se présente invaincue au départ du Prix Marcel Boussac - Critérium des Pouliches (Gr. 1) dans lequel elle fera illusion pour la victoire jusqu'à quelques mètres du disque final où elle se fera coiffer par une flèche nommée Indonésienne.

 


La victoire de Lesstalk in Paris dans le Prix d'Aumale (Gr.3) à Chantilly.

 

La soeur de Dastarhon

Achetée 125.000euros yearling lors de la session d'Août 2012 et portant le lot 96 de la vente c'est-à-dire un numéro après Ectot (lot 95), Lesstalk In Paris a fait afficher un prix supérieur par rapport à son frère Dastarhon (semi-classique, 2e de la Poule d'Essai, acheté yearling 100.000 euros en 2011 par un propriétaire d'Asie Centrale) mais un prix inférieure à son autre frère, cadet cette fois ci. En effet, le yearling de Top Toss né en 2012 par Azamour et nommé depuis Nevertalk In Paris s'est vendu 155.000euros. Il a été acheté par la même équipe de Lesstalk In Paris. Théoriquement, un autre frère devrait être vendu lors de la session 2014 des ventes de yearlings. Il s'agit d'un mâle par Lawman. Que nous réserve la suite ?

 

 


Voir aussi...

Focus Elevage

Catcall (Tropheés Arqana): le grand écart

Acheté pour seulement 5.000 euros yearling lors de la session de décembre 2010, Catcall est un cheval de rêve. En 15 sorties publiques, le sprinter a gagné 5 courses et a été à 8 reprises « dans l'argent ». Repéré yearling par Gérard Samama, Catcall a tutoyé les sommets en 2013 pour la casaque de sa femme Mme Gérard Samama. Elevé par Fernand Krief dans l'Orne, Catcall a été placé chez Philippe Sogorb, jeune entraineur à réussite installé à Mont-de-Marsan.

Focus Elevage

Ectot (Trophées Arqana): le déménageur normand

L'un des meilleurs 2 ans de sa génération, Ectot n'a été battu que par Karakontie, le lauréat de Prix Jean-Luc Lagardère (Gr. 1), le jour de leurs débuts communs à Compiègne. Espoir classique après ses succès dans le Critérium Européen du Fond de l'Elevage (Listed), le Prix des Chênes (Gr. 3) et surtout le Critérium International (Gr. 1), Ectot est issu des ventes de yearlings d'Août 2012 où il avait été acheté 75.000euros par Sylvain Vidal pour le compte d'Elisabeth Vidal, sa femme, et Gérard Augustin-Normand. Ce dernier a déjà goûté aux joies d'une victoire classique grâce à Le Havre dans le Prix du Jockey-Club en 2009. Ectot, qui présentait déjà sur le ring un physique très impressionnant, suivra-t-il ses traces ?