Newmarket - le 08/07/2020
Guineas Breeze Up Sale
Newmarket - du 08/07/2020 au 10/07/2020
July Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
May Store Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
Derby Sale
Lexington, Kentucky - le 13/07/2020
July Selected Horses of Racing Age
Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté

Aragorn d'Alalia : l'anglo corse franchit les montagnes

22/05/2017 - Infos générales
 " Allez mon fils ! " L'entourage corse de l'anglo à tête noire Aragorn d'Alalia a fait trembler les murs d'Auteuil à l'arrivée du Prix Wild Risk 2017 lorsque celui-ci a repris un 2e départ après le saut de la dernière haie. A 7 ans, le fils d'Iris de la Brunie monte à grandes foulées les marches de la gloire. Source : WWW.ANGLOCOURSE.COM


Aragorn d'Alalia, monté par Gaëtan Masure (photos APRH)

 

Une explosion de bonheur, avec une démonstration aussi réjouissante que spectaculaire dans le rond de présentation du Prix Wild Risk où les propriétaires de François Nicolle ont assisté au succès de leur "fils" Aragorn d'Alalia. Christophe André s'est jeté au cou de l'entraineur comme s'il venait de gagner en même temps la Coupe du Monde, Roland Garros, le Tour de France, le tirage de l'Euromillion, ou mieux encore, une bonne course à Auteuil le jour du Grand Steeple.

S'il a 7 ans et déjà couru 34 fois, le public de la Butte Mortemart ne connait Aragorn d'Alalia, qui porte le nom d'un guerrier protecteur, personnage clé du Seigneur des Anneaux, que depuis quelques semaines. En effet, ce nouveau porte drapeau de l'anglo-arabie, puisque c'est un anglo-arabe pur et dur à 27%, est né sur l'Ile de Beauté. Aragorn a fait tout le début de sa carrière en plat en Corse, où malgré ses grandes jambes, il a mené sérieusement sa vie sous la férule de Christophe André, propriétaire et permis d'entrainer qui prépare ses chevaux tout seul chez lui.

Le neveu de Prince d'Alalia (19 victoires) par Iris de la Brunie, basé à l'époque dans la station des Haras Nationaux d'Aléria, a changé de vie à la faveur de son arrivée sur le continent chez François Nicolle, où il a été amené par Bertrand Bourez, nouveau cavalier de l'écurie et ami de Christophe André, afin de se transformer en cheval d'obstacle.

" Dès la 1e minute où je l'ai vu sur ma piste, je l'ai considéré comme un avion de chasse." Ainsi le n°2 de l'obstacle français. Après une superbe 3e place à Angers puis une 2e place pour ses 1ers pas à Auteuil, il gagne son 1er handicap en mars et enchaîne dans le Prix Wild Risk, gros handicap doté du label Listed, en se tordant de rire. Capable de faire le steeple comme les haies, il est considéré comme un cheval de Président de la République par son mentor. Il a le monde devant lui : le Montgomery sur les gros obstacles ou les groupes en haies car il est sûrement à même de regarder les meilleurs en face, lui qui est frais comme un gardon des îles alors que ses rivaux ont souvent pris des coups durs.

En attendant, Aragorn d'Alalia écrit une histoire magnifique dont les acteurs profitent à chaque instant, et apporte une crédit considérable à l'Anglo-Arabie, même ici représentée par un sujet " à l'ancienne". Car si les sujets de cette race ont été sélectionnés sur le plat depuis des années dans le sud-ouest, ils conservent un gène de sauteur naturel capable de s'exprimer jusqu'à Auteuil s'il est exploité dans cet objectif.

 


Le cri de la victoire de Gaëtan Masure en selle sur Aragorn d'Alalia.




Bertrand Bourez (à gauche), par qui le cheval est arrivé chez François Nicolle, est venu rejoindre Aragorn d'Alalia son ami Christophe André.


Sur le podium, François et Fabienne Nicolle ont rejoint leurs propriétaires.