Demain : Newmarket
Guineas Breeze Up Sale
Newmarket - du 09/07/2020 au 10/07/2020
July Sale
Lexington, Kentucky - le 13/07/2020
July Selected Horses of Racing Age
Fairyhouse - du 14/07/2020 au 15/07/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 16/07/2020
May Store Sale
Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté

Route des Étalons 2020 - Team 1 - J1: Montaigu, Tuilerie, Etreham, Hetraie

18/01/2020 - Evénements
Et ils sont partis ! Vos bons serviteurs sont partis toutes voiles dehors en direction de la Normandie, afin de partager avec vous, une fois encore, la toujours très populaire Route des Étalons version 2020. Notre team 1, composée d’Arnaud, notre Père à tous, accompagné de l’un de ses « enfants », Louis, passera la journée de samedi dans quatre haras différents : les Haras de Montaigu, de la Tuilerie, d’Etreham et de la Hetraie.

 

Première halte au Haras de Montaigu, dans l’Orne. Ce lieu chargé d’histoire, animé par Aliette Forien et sa fille Sybille Gibson, est un incontournable de la Route des Étalons avec Beaumec de Houelle, Night Wish, No Risk At All et Prince Gibraltar en guests-stars cette année. Beaumec de Houelle a été le leader incontesté de la génération des 3 ans en obstacle mais est surtout un fils de la légende Martaline, étalon vedette du Haras de Montaigu et l’un des plus grands étalons d’obstacle de France et de Navarre qui, hélas, nous a quitté beaucoup trop tôt. Beaumec de Houelle a sailli 100 juments l’an dernier et ses premiers produits sont attendus avec impatience. Cette année encore, le haras peut compter sur la présence du beau blond No Risk At All, toujours très plébiscité par les éleveurs et père entre autres de l’épatante Epatante, gagnante du Christmas Hurdle (Gr.1) de Kempton Park le lendemain de Noël. Autres figures du haras, Prince Gibraltar, l’un des rares fils de Rock of Gibraltar à faire la monte en France, et Night Wish, un fils de Sholokhov doté d’un beau modèle avec de la taille, sont également présents pour faire le show.

Beaumec de Houelle, leader incontesté de sa génération à trois ans

Jacky Crouin

Night Wish, fils du recherché Sholokhov

 Prince Gilbraltar, l'un des rares fils de Rock Of Gibraltar à faire la monte en France

Sybille Gibson

Thomas Huet avec No Risk At All

Tombe de Martaline

 

 

Nouvelle halte, toujours dans l’Orne, cette fois au Haras de la Tuilerie, près d’Argentan. Camille et Guillaume Sarda nous ouvre les portes de leur nouvelle cour d’étalons, ouverte l’an dernier en partenariat avec le Haras d’Etreham, où sont regroupés Goliath du Berlais, Kamsin et Masked Marvel.

 


Honneur au plus jeune de la bande ! Goliath du Berlais, champion sur les haies et le steeple de la Butte Mortemart, a été retiré de la compétition sur un succès dans le convoité Prix Ferdinand Dufaure (Gr.1), le jour du Grand Steeple-Chase de Paris. Limité à 140 juments pour sa première année de monte, ce cheval au modèle impressionnant et au pédigrée de rêve ne laissera pas les éleveurs indifférents lors des saisons à venir. Place à son aîné, Kamsin, champion à 3 ans en Allemagne et triple lauréat de Groupes 1 dont le Derby et le Grand Prix de Baden-Baden, est le père du vainqueur 2018 du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1) et du Prix Maurice Gillois (Gr.1) On The Go. Cet étalon, dont le pourcentage de vainqueur par nombre de partants est l’un des meilleurs en obstacle (près de 15% !) entame sa quatrième saison de monte sur le territoire français. Leur compagnon de box, Masked Marvel, un fils de Montjeu, est toujours très recherché et apprécié par les éleveurs, lui qui a été un champion chez les stayers pour avoir remporté le classique St Leger de Doncaster (Gr.1). Ce cheval, doté d’un physique particulièrement impressionnant et qui aura une grosse génération de trois ans en piste cette année, a sailli 136 juments l’an dernier et devrait à nouveau réaliser une belle saison de monte.

Goliath du Berlais, un modèle exceptionnel

Guillaume Sarda et les invités France-sire.com

Jean d'Indry

Kamsin, champion 3 ans en Allemagne

Masked Marvel, un champion stayer


 


Allons un peu plus profond dans cette verte Normandie, et arrêtons-nous du côté de Bayeux où nous attendent Franck Champion et Nicolas de Chambure pour nous présenter leurs recrues pour cette nouvelle saison de monte : Almanzor, City Light, Scissor Kick, Wootton Bassett, sans oublier le pilier des étalons d’obstacle, Saint des Saints.


Tout le monde se souvient d’Almanzor et de ses succès dans le Prix du Jockey-Club, les Irish Champion Stakes et des Champion Stakes (Grs.1). Et bien aujourd’hui, ce sont ses premiers produits qui refont parler de lui, avec une femelle vendue 125 000 guinées lors de la dernière Tattersalls December Foal Sale ou une autre 260 000€ à Arqana, lors de la vente d’élevage de décembre dernier. Le meilleur cheval européen de 2016 (rating de 133 !) devrait donc faire quelques émules à l’aube de la saison de monte 2020. Mais on ne peut parler d’Almanzor sans évoquer son père, Wooton Bassett, l’un des piliers du haras d’Etreham, entamant sa 8ème saison de monte au sein de l’entité bajocasse. Vainqueur du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr.1), étalon apportant précocité, vitesse et dureté à ses produits, il est le père de Patascoy (2e Prix du Jockey-Club Gr.1, 2e Prix Guillaume d'Ornano Gr.2, 2e Prix de Guiche Gr.3 en 2018 et s’essayant sur les obstacles dorénavant, sous la férule de Guillaume Macaire) ou encore d’Helter Skelter (Critérium FEE, L., 2019). Petit nouveau au Haras d’Etreham mais non des moindres car premier fils de Siyouni à faire la monte en France, City Light fait partie de ces étalons effectuant leur première saison de monte dont les regards sont déjà braqués sur eux. Il est le seul fils de Siyouni à avoir performé dans des courses de Groupes sur le sprint (1.200m-1.400m), deuxième notamment du Golden Jubilee (Gr.1) à Royal Ascot derrière le champion australien Merchant Navy et du Prix de La Forêt (Gr.1), vainqueur également de deux Gr.3 : Qatar Prix du Pin et Prix de Saint-Georges. Cheval avec de l’os, City Light prend ses fonctions d’étalon pour la première fois cette année au prix attractif de 7000€ HT/PV et sera limité volontairement à 150 juments. 2020 sera une année charnière pour Scissor Kick. En effet, ce fils de Redoute’s Choice, importé en France par Nicolas de Chambure depuis Arrowfield Stud en Australie, va voir sa première génération de deux ans entrer en compétition dans l’hémisphère nord, après que Hasstobemagic lui ait apporté du caractère gras depuis l’hémisphère sud. Gagnant de deux Gr.3 sur le sprint et placé de Gr.1, ce cheval au physique de déménageur ne laissera pas les éleveurs indifférents. Terminons ce tour de cour avec la star des étalons d’obstacles en France et en Europe : Saint Des Saints. Très recherché, ce fils de Cadoudal est à l’origine de champions s’étant illustrés lors des plus belles joutes françaises ou anglo-irlandaises, tels Storm Of Saintly, Goliath du Berlais, Fusil Raffles, Whetstone ou encore Djakadam. Un étalon que l’on ne présente plus mais que l’on prend toujours plaisir à regarder et admirer chaque année.

City Light, premier fils de Siyouni à rentrer étalon en France

Saint des Saints, un des 2 derniers fils de Cadoudal

Wootton Bassett, père du meilleur cheval européen en 2016 Almanzor

Almanzor, meilleur cheval européen en 2016

Nicolas de Chambure (à gauche)

Haras d'Etreham

Que serait la Route des Étalons sans un arrêt dans la Manche chez Pascal Noue, l’homme à la tête du Haras de la Hetraie, et qui présente encore une fois un solide contingent cette année en l’espèce des confirmés Bathyrhon, George Vancouver, Great Pretender, Kap Rock, Pastorius, et Kapgarde, mais également des deux nouveaux Roman Candle et Nirvana du Berlais.


Premier fils de Le Havre à faire la monte en France, Roman Candle fût l’un des meilleurs 3 ans français en remportant notamment le Prix Greffulhe (Gr.2) à Saint-Cloud, et se classant deuxième du Prix Guillaume d’Ornano (Gr.2) à Deauville et troisième du Prix de la Force (Gr.3) à ParisLongchamp. Ce grand cheval noir pangaré est un proche parent de feu Chichicastenango, gagnant Grand Prix de Paris (Gr.1), du Prix Lupin (Gr.1) et deuxième du Prix du Jockey-Club (Gr.1), dont la mère a également produit Chika Dream, gagnant du Prix du Point du Jour (L.) et deuxième du Grand Prix Anjou-Bretagne. Un peu plus loin dans le pedigree, on retrouve également Guns’n’Roses (1e Prix Amadou (Gr.2) et de Maisons-Laffitte (Gr.3), 3e du Prix Renaud du Vivier (Gr.1)). Cela laisse présager que Roman Candle possède de surcroît toutes les dispositions nécessaires pour produire aussi bien en plat qu’en obstacle. À 2800€ HT/PV la saillie, il semble bien armé pour réaliser une bonne première saison de monte. Autre cheval à entamer sa nouvelle carrière d’étalon, Nirvana du Berlais, ancien pensionnaire d’un autre maître royannais, Arnaud Chaillé-Chaillé, sacré champion des trois ans sur la Butte Mortemart suite à son impressionnant succès de 14 longueurs dans le Prix Cambacérès (Gr.1). Ce bel alezan d’1m69 est le frère des champions Aubusson (2e Grand Prix d’Automne (Gr.1)) et Triana du Berlais (1e Prix Fellow (Gr.3) et Bournosienne (Gr.3)), et est issu d’une riche lignée maternelle ayant donné notamment la grande Ma Filleule (1e Warwick Hurdle (Gr.2) et 2e Betfair Ascot Chase (Gr.1)). Il est jeune, il est beau, il est grand, il est rapide, et il débute à 6500€ HT/PV en 2020.

Nirvana du Berlais, le champion d'Auteuil

Roman Candle avec Pascal Noue et Jacky Crouin


 

 

 

La team 1 ne s'est pas arrêtée là ! Une dernière escale au Haras de la Haie Neuve, géré par Tangi Saliou depuis 2017, le Haras de la Haie Neuve a été créé par Alain et Anne-Marie Régnier qu iont su faire de ce lieu une structure performante d’élevage et de préparation aux ventes aux portes de la Bretagne, avec des étalons internationaux qui succèdent à Verglas, High Yield et autre Hurricane Cat.

Ils ont pu pour découvrir Taj Mahal, fils de Galileo, propre frère de 3 gagnants de Gr.1 dont Gleneagles, 3/4 frère de Decorated Knight et neveu de Giant's Causeway. Taj Mahal débute sa carrière d'étalon en 2020 au Haras de la Haie Neuve. 

Gagnant à 2 ans sur 1400m, et placé de Gr.3 à cet âge, Taj Mahal a terminé 4e du Jockey Club de Brametot et 2e des Secretariat Stakes (Gr.1) à 3 ans avant de gagner Gr.2 sur 2400m en Australie en fin d'année. Il reviendra encore plus fort à 4 ans avec deux succès de groupes sur 1400m et 2400m. Il a battu Almandin en Australie, vainqueur de la Melbourne Cup. 

Cheval puissant, alliant vitesse et tenue, Taj Mahal sera proposé à 4000€ HT/PV en 2020.

Taj Mahal, fils de Galileo

Taj Mahal et Tangi Saliou