Visite chez Pierre Emmanuel #Guilloux, sur les traces de Saint Roi

06/07/2021 - Focus Elevage
S'il a déjà connu la joie d'élever un gagnant de groupe à Cheltenham nommé Saint Roi, Pierre Emmanuel Guilloux ne compte pas s'arrêter en si bon chemin ! Ce "petit éleveur" passionné vous présente son cru 2021, avec notamment un frère de son champion par Cokoriko. 

Pierre Emmanuel Guilloux avec l'une de ses jeunes recrues nées en 2021

 

En mars 2020, alors que le Covid commençait à rôder, 80 000 personnes en folie participaient au festival de Cheltenham, le plus haut lieu de l'obstacle mondial. Un certain Saint Roi s'y offrait alors son premier groupe, et par la même occasion, le premier à son éleveur. Bien loin de la foule en délire, Pierre Emmanuel Guilloux n'en revenait pas devant sa télévision à Genelard en Saône et Loire, où est né le fils de Coastal Path, co-élevé avec Jacky Thomas et Benoit Dasque. Il venait alors d'accomplir le rêve de tout éleveur. Depuis, Saint Roi a regagné un groupe et est passé tout proche de remporter son Gr.1 dans le Morgiana Hurdle (Gr.1) à Punchestown, dont il s'est classé 2e. 

 

 

Saint Roi, le champion maison, gagnant de groupe à Cheltenham

 

Acheté tout jeune par son ami Guy Cherel, Saint Roi est donc la fierté d'un élevage familial repris par Pierre Emmanuel Guilloux. L'activité est considérée comme une passion et non un métier par cet éleveur reconnu de charolais, qui livre certains des meilleurs restaurants de la région. Bien heureusement, tous les chevaux nés à Genelard ne sont pas en outre-Manche, et un certain Bachelier a aussi fait plaisir à son entourage cette année. Après s'être classé 2e du prix Rohan à Auteuil pour ses débuts, il a rassuré tout le monde en gagnant sur le steeple du Lion d'Angers pour sa dernière sortie. Entraîné par la redoutable Daniela Mele, il réserve sans doute encore de beaux moments à ses fans de Saône et Loire ! 

 

Bachelier a fait briller l'élevage maison en France cette année (APRH)

 

Saint Roi a eu cette année un petit frère par Cokoriko, Saint Baco, qui s'est illustré au Sprinter Sacré Show de Decize, terminant 2e de sa section. Il a été accompagné par une naissance de premier plan. Gagnante à Auteuil et soeur des excellents Echiquier Royal, Playing et Slow Game, Virtual Player est suitée d'un joli mâle de Konig Turf, qui est stationné tout près chez Géraldine Cillo. Quant à la petite Sainte Vigne, mère de Saint Roi, elle est à nouveau pleine d' Ivanhowe, installé au Haras de Cercy, où il a dépassé les 100 juments saillies cette année... La relève se prépare ! 

 

Voici Saint Baco, le petit frère de Saint Roi par Cokoriko 

 

Il se cache ici derrière sa mère Sainte Vigne, une fille de Saint des Saints, dont le cousin Protektorat a gagné Gr.1 ce printemps en Angleterre sur le steeple 

 

Le dernier né est ce très chic mâle par Konig Turf et Virtual Player 

 

Il a pour proche parent un certain Echiquier Royal, gagnant du prix Congress (Gr.2) à Auteuil


On en parle dans l'article

Voir aussi...