Jacques Cyprès : " Je tiens à clarifier les choses quant à la vente de Network "

20/11/2015 - Actualités
La vente publique de Network avec 6 autres étalons ex HN le 8 décembre sur le ring d'Arqana fait suite à un désaccord financier entre l'IFCE et France Etalons, un groupement privé dirigé par Jacques Cyprès qui livre ses explications sur l'arrêt du contrat.
Après des années d'atermoiements et de revirements de situations, ce qu'il reste du parc étalon des Haras Nationaux va finalement être vendu : 4 étalons par soumission cachetée et 7 aux enchères publiques à Arqana le 8 décembre, à 11H00. La liste comprend le cas très particulier de Network, qui va prendre 19 ans le 1er janvier 2016, et qui a un passé glorieux en terme de production, puisque c'est l'un des leaders européens de l'obstacle, mais aussi lourd en terme de bulletin de santé...
 
" Tout d'abord, il faut expliquer que nous avons été obligés de passer Network à 7000 € payables au 1er octobre (NDLR : pour les coopérateurs, le prix "public" est de 8500 € mais payé par un seul éleveur en 2015), pour pouvoir assumer financièrement le contrat avec l'IFCE, qui nous impose une location forfaitaire fixe. En effet, ce contrat a priori sur 3 ans, était payable dans sa 1ère tranche dès la 1ère année d'exploitation, donc en 2015, avec 30% au 1er juillet et les 70% restants à payer le 31 décembre. J'ai dû faire un emprunt pour payer."
 
Dans ce contexte, Network représente à lui seul 45% des revenus globaux du parc des 11 chevaux. Mais sa capacité de revenu n'est absolument pas fiable, compte-tenu du fait qu'il a des problèmes de santé, de libido et de refus de saillir. Cette année, alors que l'équipe du Haras de Cercy a passé des heures et des heures à tenter de le gérer, il a eu une fertilité de 50% sachant qu'il a refusé de saillir une jument sur deux. En bref, depuis 3 ans, il perd 35% de juments pleines par an (90 en 2013, 60 en 2014, 30 en 2015).
 
 
 
 
Par ailleurs, les autres étalons du parc, vu le montant des locations qui sont fixes, ne sont pas rentables ou même perdent de l'argent. (NDLR: Spanish Moon, qui a sailli le plus de juments du parc en 2015 avec 57 juments, ne fera que couvrir ses frais sans apporter un seul bénéfice à ses exploitants.)
 
Donc, nous avons fait le tour de nos haras associés (dont les ex HN du Lion, de Gélos et de Corlay) et dans le but de protéger les finances du groupement, nous nous sommes rapprochés de l'IFCE pour proposer un nouvel accord, en sélectionnant 6 étalons d'une part et en traitant le cas particulier de Network d'autre part, avec un système de location à 50% pour l'exploitant et 50% pour le propriétaire. Mais l'IFCE, qui ne comprend pas que les privés ne sont pas l'Etat, n'a rien voulu entendre. Ils ont pris la décision d'envoyer le cheval au CIRALE à Dozulé, à l'âge de 18 ans, comme s'il fallait découvrir des choses aujourd'hui et que l'équipe de Cercy n'avait rien compris au cheval. Le dossier du CIRALE est très lourd. Il nous incite à ne prendre aucun risque financier avec Network. Donc il passera en vente publique avec son dossier vétérinaire.
 

 


Voir aussi...

Mercato des étalons

Un lot de 4 étalons ex HN à vendre : Honolulu, Axxos, Daramsar et Day Flight

L'IFCE, désormais en charge des ex-étalons des Haras Nationaux après la cessation d'activité de France Haras, met en vente par soumisson cachetée 4 étalons : Honolulu, Axxos, Daramsar et Day Flight, qui ont sailli à eux 4 réunis 30 juments en 2015. Il s'agit uniquement de ces 4 chevaux pour l'instant, vendus de façon individuelle. Il y a un prix de réserve  non dévoilé. Date limite le 4 décembre 2015.

Mercato des étalons

Un lot de 4 étalons ex HN à vendre : Honolulu, Axxos, Daramsar et Day Flight

L'IFCE, désormais en charge des ex-étalons des Haras Nationaux après la cessation d'activité de France Haras, met en vente par soumisson cachetée 4 étalons : Honolulu, Axxos, Daramsar et Day Flight, qui ont sailli à eux 4 réunis 30 juments en 2015. Il s'agit uniquement de ces 4 chevaux pour l'instant, vendus de façon individuelle. Il y a un prix de réserve  non dévoilé. Date limite le 4 décembre 2015.