Gérard Mimouni, de Min à Gammarth

10/12/2020 - Actualités
Pas issu du sérail, Gérard Mimouni a vécu et continue de vivre son rêve hippique à travers le Haras de Chantemerle, qu'il a créé à Danestal dans le Calvados. Il y stationne comme étalon son élève, le sprinter Gammarth, ce qui représente pour lui l'aboutissement de cette aventure. Pendant ce temps, un autre de ses protégés, Min, vient d'aligner un 7e Gr.1 en obstacle...

Gérard Mimouni avec son élève Gammarth, très bon sprinter devenu étalon là où il est né, au Haras de Chantemerle (© Sabine Losch)

 

" Vous savez, je travaille dans la finance et l'immobilier, un milieu d'argent, et j'ai décidé que les chevaux, c'était pour le plaisir. Je ne peux donc pas être plus heureux que de stationner Gammarth comme étalon. Il est né au Haras de Chantemerle, y a grandi, a couru sous mes couleurs, puis revient étalon. C'est une grande joie. Il m'a fait aller à Ascot, en Allemagne, alors qu'il aurait pu être vendu. C'est une belle histoire, que je ne voulais pas louper en le vendant." Gérard Mimouni, créateur de son Haras de Chantemerle à Danestal dans le Calvados, vit son rêve équin à 100%, lui qui n'est pas du sérail. Il a ainsi ramené de Suède son sprinter Gammarth, double gagnant de Gr.3 chez Henri Alex Pantall. 

 

Le Haras de Chantemerle à Danestal (© Sabine Losch)

 

Pour l'année 2021, la formule est simple: " Votre Prix est notre prix". Gérard Mimouni explique: " Ce n'est pas l'idée de donner des saillies. Le cheval fait la monte à 1500 €, et cela sera possible de négocier selon les juments. C'est plus une invitation à découvrir le cheval, venir le voir, et pourquoi pas l'utiliser sur vos juments. Je l'ai ramené pour l'utiliser personnellement, mais tout le monde est le bienvenu à rejoindre l'aventure. " Seul fils de Layman avec une mère par Indian Ridge, Gammarth présente une génétique facile à croiser. Il est dôté qui plus est d'un fort modèle, et a été régulier sur la durée, des données importantes dans le potentiel d'un bon reproducteur. 

 

Min au festival de Cheltenham cette année après son 6e Gr.1 dans le Ryanair Chase 

 

L'autre star de Gérard et Marie Thérèse Mimouni est Min, qui vient de remporter son 3e John Durkan Chase (Gr.1) en Irlande, soit son 7e Gr.1 pour Willie Mullins et la casaque Ricci. Là encore, c'est un rêve éveillé: " Min est incroyable. Je n'ai pas pu voir sa dernière course car il y avait du gros brouillard en Irlande, mais il est formidable. C'est fou d'avoir élevé un cheval de ce niveau, et j'adore l'idée de le voir courir outre-Manche. J'aimerais aller le voir à Cheltenham. J'avais acheté sa mère Phemyka chez Lara Kovenko, et elle est malheureusement morte quand Min avait 2 ans. C'est pour ça que nous avions décidé de le vendre. Nous n'avons pas non plus eu de soeurs de Min à mettre à la reproduction. C'est une petite déception, mais en même temps cela m'a permis de vivre l'aventure Min à fond, sans penser à la valeur de la mère ou des soeurs."

A son échelle, Gérard Mimouni a pleinement réussi sa vie d'éleveur, et la savoure désormais avec son Gammarth, revenu sur ses terres natales, où tout a commencé. Avec ses premiers foals conçus en France à naître en 2021, le rêve est loin d'être fini, et espérons qu'il continue sur la même voie, celle du succès ! 

 

 


Revoir Gammarth au Haras de Chantemerle en janvier 2020


On en parle dans l'article

Voir aussi...