Belharra, digne descendante de la grande dynastie Rohaut

30/12/2020 - Actualités
Disparu en 2017, le regretté Maurice Rohaut-Léger aura construit sa légende équine autour d'une seule souche, celle de Brescia, jument qui lui a été offert en cadeau de mariage dans les années 50. Bien des années après, elle est la 6e mère de Balherra, une pouliche impressionante pour ses débuts à Pau, et entraînée par François Rohaut. 

François Rohaut et son père Maurice Rohaut-Léger entourent en 2010 la bonne Baine après sa victoire de listed. La famille magique fait encore parler d'elle à Pau ! (APRH)

 

C'est en septembre 2017 que nous a quittés Maurice Rohaut-Léger, père du grand entraîneur palois François, et éleveur de génie. Si la majorité a oublié qu'il a fait grandir Cadoudal, chef de race en obstacle, le grand public des courses l'a connu avec la descendance de Brescia. Cette fille de l'étalon italien Nicollo Dell'Arca avait été offert en cadeau de mariage à Maurice Rohaut-Léger par la famille Strassburger, qui ne devait pas se douter de l'or qu'il avait entre les mains. A vrai dire, personne ne devait s'en douter. Passons sur tous les détails de générations, mais sachez juste que la descendance de cette matronne, la majorité étant élevée par la famille Rohaut, comprend Balbonella, gagnante de Gr.1 et mère de l'étalon star Anabaa et Key Of Luck mais aussi le champion d'obstacle Bapaume. Aujourd'hui, François Rohaut, le fils de Maurice, cueille encore les fruits de ce formidable arbre généalogique, qui n'a pas fini de faire parler de lui à coup-sûr. 

 

Anabaa, un chef de race reconnu descendant de Brescia 

 

Bien que quasiment séculaire, cette souche est bel et bien vivante, et même vivace ! Descendante directe de Brescia, qui est sa 5e mère, la poulinière Benzolina est à ce jour la plus prolifique encore active. Née en 2001, elle a donné 7 vainqueurs sur 9 produits en âge de courir, et a encore été saillie par City Light cette année, après avoir donné une femelle d'Anodin. Son premier produit, l'excellente Baine, fut gagnante de listed et 2e de la Poule d'Essai des Pouliches, avant d'être achetée 300 000 € par Lady O'Reilly. Son 2 ans par Dark Angel est entraîné par... François Rohaut. Retour aux sources. Benzolina estaussi la mère de Wajnah, achetée 260 000 € yearling par Al Shaqab, et gagnante d' Urban Sea (listed) au Lion d'Angers, ou encore de Bassamba (prix de la Seine listed). Une autre de ses filles, la modeste coursière Baki, est la mère de Waltham, un poulain qui aurait été parmi les favoris du Jockey Club, mais finalement vendu à Hong Kong au tout début du premier confinement. Son 2e poulain, King Shalaa, est invaincu en 2 sorties chez François Rohaut... qui, même s'il vend la production, finit par le récupérer ! Personne n'exploite mieux cette famille Rohaut que les Rohaut eux-mêmes ! 

 

François Rohaut tout sourire aux côtés de son élève et représentante Belharra, menée à la victoire par Valentin Seguy

 

Entraîneur palois, François Rohaut peut se targuer d'être l'un des rares à avoir remporté le Grand Steeple de Paris (en 1992 avec El Triunfo pour la casaque Montauban) et des Gr.1 en plat. S'il a un peu moins de chevaux qu'avant, il n'en demeure pas moins qu'il a la confiance de grands propriétaires comme Hamdam Al Maktoum, Al Asayl, Umm Qarn Farm, ou encore le Haras d'Etreham pour ne citer qu'eux. C'est pourtant sous sa casaque qu'il a fait débuter hier une certaine Belharra à Pau, une 2 ans inédite qui a montré un magnifique changement de vitesse pour s'imposer au Pont-Long. Elle est le dernier produit en date de Benzolina à courir, et a semble-t-il de quoi se montrer à la hauteur de son pédigrée ! Elle met à l'honneur et suscite des espoirs pour Charm Spirit, champion miler qui est récemment revenu en France s'installer au Haras du Logis St Germain pour la saison 2021. 

 

Voir la belle impression laissée par Belharra pour ses débuts 

 

La grande famille Rohaut n'a pas donc pas fini de faire parler d'elle, et on peut être confiant pour la suite de carrière de Belharra, qui est entraîné à coup sûr par un connaisseur de la famille... La plupart de la famille est d'ailleurs toujours exploitée à l'élevage par François Rohaut, si ce n'est Brouhaha, une soeur de Benzolina, qui est la mère du champion d'obstacle Bapaume. Cette Brouhaha est aujourd'hui stationnée dans l'Allier chez Yves Maupoil, grand ami de Maurice Rohaut-Léger, qui on le rappelle avait des attaches dans le Centre-Est ! Brouhaha a été récupérée par Yves, qui s'évertue à faire honneur à son ami ! La tante de Belharra est donc suitée en 2020 d'un mâle de Coastal Path... Un tout autre registre, mais quand on voit les résultats de la famille, on se dit que ça va aller !

 

Voici le frère de Bapaume par Coastal Path né en 2020 chez Yves Maupoil. Il est donc le cousin de Belharra


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Portivy, Daniela Mele et Mathieu Delage rejouent "le Last Train pour Pau"

Vainqueur ce dimanche à Pau du Prix de Monein pour ses premiers pas en obstacle, Portivy a de nouveau mis à l'honneur le tandem Mathieu Delage/Daniela Mele au pied des Pyrénées, cette dernière ayant d'ailleurs réalisé un coup de trois au cours de cette journée, et semblant bien armée pour le futur avec ce fils de Last Train, ancien étalon du Haras de l'Abbaye de Jean-Charles Escalé, co-éleveur avec Guy Cherel de ce Portivy.

Valse de Rose, la plus belle danse de Caroline Gadomski-Brouqueyre

Après avoir ouvert son palmarès en steeple, à Pontchâteau, début novembre, face aux AQPS, Valse de Rose a remis le couvert ce dimanche à Pau, dans le Prix de Buros, face aux seuls Anglo-Arabes de 4 & 5 ans, que la reprséntante de Daniela Mele a remporté de la tête et des épaules, à la plus grande joie de son éleveuse, Caroline Gadomski, l'épouse de Jean Brouqueyre, le Directeur de la Société d'Encouragement des Pyrénées-Atlantiques.

Chamako, un "paseo" réussi sur les gros obstacles de Pau

Affublé du même nom que deux grands matadors espagnols du XXème siècle, Chamako n'a pas manqué ses débuts sur les gros obstacles du Pont-Long, s'imposant au courage dans le Prix Roger de Vazelhes, hier, à Pau, associé à James Reveley. Ce fils du grand Martaline, entraîné par l'éclectique Thomas Fourcy, reste donc invaincu en trois sorties en obstacle et voit s'ouvrir à lui les portes d'un futur très prometteur, sachant qu'il est toujours entier...