De Bordeaux à Deauville, c'était l'après midi de Guy Pariente !

05/03/2021 - Actualités
Créateur du Haras de Colleville, qui dispose aujourd'hui d'une cour d'étalons aussi prometteuse qu'elle est populaire, Guy Pariente a vécu un après-midi de rêve. Ses protégés Goken et Galiway ont respectivement signé un coup de 3 et un coup de 2 entre Bordeaux et Deauville, faisant briller la casaque jaune manche blanche à 3 reprises ! 

Sous son masque, Guy Pariente (à droite) cache un large sourire: sa casaque signe un coup de 3 aujourd'hui, en plus des autres bons résultats de ses jeunes étalons ! (APRH)

 

 L'année 2021 a commencé comme s'était conclue la précédente pour Guy Pariente, l'homme du Haras de Colleville. Sacré meilleur éleveur français de plat en 2020, à la faveur de 61 victoires (nous retiendrons entre autres celle de Sealiway dans le Jean-Luc Lagardère), il est parti sur les mêmes bases, puisqu'il est en tête du classement actuel. En effet, outre le fait de compter sur une belle jumenterie, Guy Pariente n'a pas son pareil pour dénicher des étalons à succès, et surtout qui produisent un grand nombre de vainqueurs. C'est ainsi qu'il a monté son empire autour de Kendargent, en qui peu de gens croyaient en début de carrière. Le magicien blanc est aujourd'hui l'un des leaders européens dans son genre, et est accompagné des jeunes Goken et Galiway, à qui tout a souri depuis leurs débuts respectifs, à un an d'intervalle. 

 

La bien née Galiana a offert le doublé à Galiway à Bordeaux (© Robert Polin)

 

Guy Pariente sait également soutenir et mettre en valeur ses reproducteurs, en plaçant de nombreux chevaux à l'entraînement aux 4 coins de l'hexagone. Ainsi, ce sont 14 entraîneurs différents qui prennent soin d'au moins un de ses chevaux, et ce sont des "sudistes" qui l'emportent, avec 13 chevaux dans le Sud-Ouest chez Philippe Sogorb, et 11 du côté de Calas chez Frédéric Rossi. Un tel pari est risqué, mais fonctionne pour la casaque jaune aux manches blanches. Le système est bel et bien couronné de succès, ce qui a été prouvé aujourd'hui avec un coup de 3 de la casaque Pariente. Tous ces succès ont été l'apanage d'élèves maison : gagnants à Toulouse, Galiana et Galik sont tous deux des produits de Galiway. Bon poulain à 2 ans, Galik a été castré et semble pouvoir passer un nouveau palier. Sa mère, la black-type Rêvedargent, est une soeur des excellents Batwan et Wanaway. Quant à Galiana, elle a enlevé une victoire importante pour l'élevage. Guy Pariente avait acquis sa mère Maybe à réclamer, alors qu'elle était déjà black-type en Allemagne. Elle avait donné en obstacle la placée de listed Maybewave. Enfin, c'est à Deauville que Guy Pariente a pu assister à son 3e succès du jour, avec la victoire de Kenor, un autre élève maison, par Goken et Oranor, une soeur de Validor et Pagera, qui a déjà donné 2 placés black-types. Quelle que soit la recette, elle fonctionne ! 

 

Pile Ou Face complète quant à lui le hat-trick pour Goken en ouvrant son palmarès à Deauville (APRH)

 

Goken a pu ajouter deux succès à son après-midi, acquis sous d'autres casaques que celle de Guy Pariente. Il a sorti le gagnant du maiden de 3 ans deauvillais avec Pile Ou Face, un poulain entraîné par Henri Alex Pantall pour la famille Cygler, descendant de la championne Bright Sky. Dans un autre maiden de 3 ans disputé à Bordeaux, Goken signait le "hat-trick" avec la victoire surprise de Sweeper Chop, un poulain expérimenté qui a visiblement fait de gros progrès de 2 à 3 ans. Entraîné par Jane Soubagné, qui a eu de la réussite avec Goken via sa bonne Livachope notamment, le poulain a été élevé par Alain Chopard, en association avec Albert & Jean Luc Rivetti, ainsi qu'Aldo Volo. La boucle est bouclée, puisque l'homme du Haras des Faunes a soutenu Goken, et est, rappelons-le, l'éleveur de sa mère Gooseley Chope ! Que ce soit pour Goken et Galiway, en n'oubliant pas Kendargent, 2021 a démarré sur les chapeaux de roues, et ce trio magique continue de faire le bonheur de Guy Pariente, qui a eu tout le mérite de croire en eux dès le départ ! Un juste retour de bâton s'il en est. 

 

Guy Pariente, l'homme du jour sans conteste ! (APRH)


On en parle dans l'article

Voir aussi...

La success story Galiway continue autour des rings

Quand Galiway a été recruté par Guy Pariente au Haras de Colleville, c'était encore un pari osé, car même en fils de Galileo issu du même croisement que Frankel, il n'avait gagné "qu'une listed". Le pari est encore gagné, puisque Galiway tient la barre sur les pistes... mais aussi sur les rings ! Ses foals passés à la Vente d'élevage ARQANA ont réalisé une moyenne très élevée, alors qu'ils avaient été conçus d'une saillie à 3000€...