La vraie histoire de Goas Mat, racontée par son co-éleveur Fabien Lusson

08/03/2021 - Actualités
L'AQPS Goas Mat a fait sensation hier à Auteuil en s'imposant dans le prix Rivoli. Le fils de Racinger a été élevé par Paul le Manach et Fabien Lusson en Bretagne. Ce dernier, vice-président de l'association du Haras de Corlay, peut être décrit comme l'architecte de ce croisement particulier, avec une jument repérée depuis l'entraînement... Il nous raconte l'histoire de sa nouvelle star. 

Goas Mat, un grand gaillard breton à l'histoire bien particulière ! (APRH)

 

Dans un certain coin de la belle Bretagne, "Goas Mat" définit quelqu'un de très costaud... C'est bien pour ceci qu'a été nommé le grand AQPS qui a ébloui Auteuil hier en remportant de toute une classe le prix Rivoli, dès ses débuts en steeple. Goas Mat a été réclamé cet hiver à Pau par James Finch, propriétaire anglais qui connaît une grande réussite en France avec Christian et Sophie Leech. Il a été envoyé chez le très en forme Mickael Seror, qui l'a mis sur le steeple avec bonheur. Cependant, Goas Mat a fait ses premières armes chez Gaetan Taupin à Dragey, où il a été formé. L'ancien jockey est même celui qui a, sans le savoir, poussé le co-éleveur de Goas Mat, Fabien Lusson à réaliser le croisement entre Racinger et la mère Qualidoun'up, pour sortir un cheval de classe d'une famille sans étincelles...

Vice-président de l'association du Haras de Corlay, Fabien Lusson vit un rêve avec Goas Mat, et nous explique la genèse de son crack: " J'ai eu mes premiers contacts avec les chevaux chez mon oncle Guy Julien. Il était tombé très malade, et avait besoin de quelqu'un pour s'occuper de ses poulinières et leurs produits. Il a eu un dernier bon cheval qui s'appelait Naos de Kerbrezaux, qui a gagné le Grand Steeple de Corlay peu de temps après son décès... C'est avec ce cheval que j'ai connu Gaetan Taupin, car il l'avait monté à plusieurs reprises. Quand j'ai su qu'il s'installait entraîneur, j'ai commencé à travailler avec lui. Gaetan entraînait un très bon AQPS qui s'appelait Ar Mad, et qui était très électrique. Il disait que c'était toujours plus facile de canaliser un cheval qui avait du gaz que de le faire avancer ! C'est un peu ça qui est à l'origine de Goas Mat..."

 

Gaetan Taupin (à gauche) est l'homme qui a formé Goas Mat, et a même inspiré son croisement quelque part...(APRH)

 

" Je connais le co-éleveur de Goas Mat, Paul Le Manach, et je savais qu'il avait une jument nommée Qualidoun'up. Elle n'avait absolument rien montré en course. Elle a fini sa carrière en obstacle avec une dérobade, 2 chutes, avant d'être arrêtée. Elle était entraînée par Xavier Louis Le Stang, comme sa soeur Of Heaven Up, une bonne AQPS qui avait gagné plusieurs fois en plat. Qualidoun'Up montrait de la qualité, mais était complètement folle. Je l'avais repérée chez Jean-François Le Stang, le frère de Xavier. En repensant à ce que m'a dit Gaetan, j'ai demandé à Paul le Manach de me la louer pour faire un poulain. Il ne la faisait plus saillir car le premier produit n'était pas très bon. C'était une immense jument de 1m76, et je l'ai mise à Racinger qui faisait alors la monte au Haras de Corlay. Il était assez compact, et je me suis dit que ça allait correspondre à Qualidoun'Up, qui était également une fille de Smadoun, très améliorateur en père de mères. J'ai donc gardé Qualidoun'Up à la maison, et élevé Goas Mat. Sa mère est malheureusement morte. Elle avait énormément de problèmes, mais c'était finalement une très gentille jument, que je connaissais par coeur."

 

Racinger était stationné au Haras de Corlay lorsque Goas Mat a été conçu

 

"Goas Mat était un très beau poulain. On l'a présenté au Show AQPS Ouest en 2016, où il a fini 4e. Il est bégu, et beaucoup de gens nous disaient qu'il ne pourrait jamais bien respirer pour aller aux courses. Le cheval a été ensuite débourré chez Mathieu Nadot, avant de rejoindre l'entraînement chez Gaetan. Il l'aimait beaucoup, et il faut féliciter son travail, ainsi que celui d' Erwan Bureller. Goas Mat a super bien couru en plat, dans des bons lots, avant de débuter en obstacle de belle manière. Il a commencé à y avoir quelques intérêts de la part de l'Irlande. Il a un peu moins bien couru après à Pau, mais n'est finalement pas fan de terrain lourd malgré ses origines. On l'a mis à réclamer, car les temps sont durs financièrement. Beaucoup de gens l'avaient repéré, et il s'est promené. Je suis content qu'il soit toujours dans une bonne maison. C'est un vrai cheval de steeple, et de terrain léger. Il l'a prouvé hier. Il a mis longtemps à se révéler pleinement, mais c'est un grand cheval, avec les petits problèmes qui vont avec."

 

Revoir le passage de Goas Mat au Show AQPS Ouest 2016

 

Fabien Lusson est donc "l'architecte" qui se cache derrière Goas Mat, car on voit que toute cette histoire est le fruit d'une longue réflexion. Il descend en fait d'une vieille souche de Pierre Cyprès, qui est passée par chez Jean Brest, avant d'arriver en Bretagne. La famille est un vrai étendard pour la région, puisque la grand-mère de Goas Mat est par Lampon. Ce fameux AQPS élevé par Emile Mahé, était une vraie star en Bretagne, où il avait gagné sa vie sur les champs de courses locaux. Emile Mahe l'a mis étalon, et tout le monde s'est moqué de lui. Lampon a sailli de tout, et surtout de rien ! Ce géant alezan au physique peu commun s'est malgré tout révélé avec sa production, avec des chevaux comme Dépêche Toi, Galibier II et surtout Garde Joyau, qui a gagné à Auteuil et atteint les 200 000 € de gains ! En bref, Lampon était un étalon comme on n'en fait plus ! Tout ceci n'est évidemment pas passé inaperçu au yeux de Fabien Lusson: " Pour sa 2e course, Goas Mat était monté par Paul Lotout. Je le connais depuis très longtemps, et je voulais lui faire plaisir avec un petit clin d'oeil à Lampon. En effet, Paul est le petit-fils d' Emile Mahe. C'est une histoire 100% bretonne ! C'est aussi sympathique pour le Haras de Corlay, où Goas Mat a été conçu, tout comme Graffpink de Kerza, une autre "Racinger" qui a gagné hier à Paray Le Monial ! Elle a été élevée par la famille Prigent, qui est aussi très impliquée dans la vie du Haras. Goas Mat a lui-même été manger de l'herbe chez Joseph Garin, le père de Philippe Garin, qui est le président de notre association. "

 

Le méconnu Lampon, un géant alezan qui a prouvé à tous ses détracteurs qu'il en avait sous la pédale ! Il est ici fièrement tenu par son éleveur, propriétaire et même entraîneur, Emile Mahe

 

Vraiment rien n'a été laissé au hasard dans l'histoire de Goas Mat, qui continue de faire rêver Fabien Lusson: " J'ai généralement du mal à dormir la veille de ses courses ! (Rires). Hier soir, cela allait beaucoup mieux. Nous étions à la plage hier après-midi, et les gens ont dû nous prendre pour des fous lorsque l'on s'est mis à crier pour pousser le cheval ! Je n'ai plus de chevaux à l'élevage malheureusement... mais c'est déjà tellement dur de faire naître des bons chevaux, que l'on savoure pleinement l'ascension de notre Goas Mat. On y a toujours cru... Pourvu que ça dure ! ". Le solide Goas Mat est désormais à mettre en bon rang dans la case des belles histoires du printemps à Auteuil, et a une horde de bretons pour le soutenir et le pousser... Ca aide !

 

Goas Mat a fait des heureux...et pourvu que ça dure ! (APRH)


On en parle dans l'article

Voir aussi...