Adhamo, La Force tranquille des frères Wertheimer

11/04/2021 - Actualités
Propriétaires et éleveurs à succès, marchant dans les traces de leur illustre patriarche, Jacques Wertheimer, les frères Alain et Gérard Wertheimer ont eu l'immense honneur de remporter pour la troisième année consécutive le Prix La Force (Gr.3) par le truchement d'Adhamo, un pensionnaire très gentil et professionnel de Freddy Head, dont l'avenir semble se situer vers le Prix du Jockey-Club (Gr.1) désormais. 

Adhamo et Maxime Guyon, lauréats à ParisLongchamp du Prix La Force (Gr.3) édition 2021 (© APRH)

 

Si cela avait été de la boxe, on aurait dit d'Alain et Gérard Wertheimer qu'ils reviennent chaque année sur le ring de ParisLongchamp afin de remettre leur ceinture en jeu. Et que l'issue de chacun de leur combat de ses trois dernières années aura été la même: victoire par K.O. Car bien qu'il s'agisse là d'un autre noble sport que sont les courses de chevaux, c'est exactement ce qu'il vient de se passer cet après-midi, sur l'hippodrome du Bois de Boulogne, où les hommes d'affaires et milliardaires français, connus entre autres pour être les propriétaires de Chanel, ont réussi à inscrire, comme propriétaires (la deuxième fois en tant qu'éleveurs ndlr) leurs noms au palmarès du Prix La Force (Gr.3) pour la troisième année consécutive.

 

Un nouveau trophée dans le Prix La Force (Gr.3) pour les frères Alain et Gérard Wertheimer, ici à ParisLongchamp en 2018 (© APRH)

 

En effet, après Shaman en 2019 et Pao Alto en 2020, déjà associés à Maxime Guyon, la célébrissime casaque bleue coutures, manches et toque blanches portée par ce dernier a de nouveau passé le poteau en tête à l'issue de cette préparatoire au Prix du Jockey-Club (Gr.1) - dont la prochaine édition est prévue cette année pour le dimanche 6 juin, toujours sur le champ de courses des Princes de Condé, à Chantilly - grâce à Adhamo, un pensionnaire du cantilien Freddy Head dont c'est la première victoire comme metteur au point dans cette épreuve, après l'avoir remportée sept fois comme jockey, avec Cadmus (1966), Mazarin (1969), Orante (1975), Fabulous Dancer (1979), Truculent (1984), Louis le Grand (1985), et Val des Bois (1989), trois d'entre eux (Orante, Trculent et Val des Bois, ndlr) étant d'ailleurs d'anciens représentant de Jacques Wertheimer... le père d'Alain et Gérard !

 

Adhamo, très plaisant vainqueur du Prix La Force (Gr.3) cet après-midi, à ParisLongchamp (© APRH)

 

Parmi les mieux sortis des stalles de départ, le protégé de Freddy Head a toujours suivi librement, en troisième position, bien calé le long de la corde. Pointé au second rang, à l'extérieur de l'animateur Gabello (Galiway) dans la fausse ligne droite, le représentant d'Alain et Jacques Wertheimer est venu très facilement le déborder à 400 mètres du but, avant d'ensuite placer une belle pointe de vitesse pour repartir sous l'attaque d'Erasmo (Oasis Dream), qu'il a finalement devancé de trois franches longueurs au passage du poteau d'arrivée. Après avoir patienté en deuxième partie de peloton, Darkness (Siyouni) a fort bien terminé pour s'octroyer le second et dernier accessit de cette épreuve aux dépens de Nembo Kid (Siyouni), et Gagarin's Moon (Sea The Moon), extrêmement malheureuse dans la finale, à qui il n'a guère manqué grand chose pour décrocher un peu de caractère gras.

 

 

Résultant des oeuvres de l'étalon maison Intello, vainqueur du Prix du Jockey-Club (Gr.1) en 2013, Adhamo est le troisième produit de la bonne Impassable, lauréate sous la férule de Carlos Laffon-Parias d'un Prix Coronation (L.) en plus d'une seconde place dans le Prix Lieurey (Gr.3), à 3 ans. Cette dernière n'est autre qu'une propre soeur de l'excellente Impassable, parvenue à épingler à son tableau de chasse les prestigieux Prix Daniel Wildenstein (Gr.2) et Sandringham (Gr.2), ainsi qu'une soeur des non moins doués Spotify, gagnant à Dubai des convoités Millenium Stakes (Gr.3) et en France d'un Grand Prix de la Riviera Côte d'Azur (L.), et Attendu, sorti triomphant en compétition des Prix Palais-Royal, La Rochette et Quincey au niveau Gr.3, avant d'entamer, depuis 2018, une nouvelle carrière d'étalon au Haras du Quesnay, là-même où est stationné Intello, le père d'Adhamo.

 

Intello, le père d'Adhamo, aujourd'hui étalon au Haras du Quesnay de la famille Head

 

Petit-fils de la précoce Gwenseb, probante lauréate du Prix du Bois (Gr.3) édition 2005 sous la selle de l'éternel Olivier Peslier, Adhamo a lui aussi effectué ses premiers pas sur un hippodrome à l'âge de 2 ans, terminant deuxième du Prix de Tancarville sur la ligne droite deauvillaise, à la toute fin du mois de juillet 2020. Troisième ensuite d'Homeryan (2e Prix Thomas Bryon, Gr.3) à la mi-août, sur ce même hippodrome de La Touques, Adhamo est ensuite parvenu à débloquer très plaisamment son compteur de victoires fin septembre, sur le champ de courses d'Argentan, dans l'Orne. Ponctuant sa campagne 2020 par un nouveau succès plein d'autorité à l'automne sur l'hippodrome de Lyon-Parilly, dans le Prix des Anémones, le protégé de Freddy Head venait d'effectuer une excellente reprise de contact avec la compétition sur la fibrée cantilienne, à la mi-mars, ralliant le premier le poteau d'arrivée du Prix du Belvédère, encore une fois dans un très bon style.

 

Photo souvenir pour Adhamo, son lad, Maxime Guyon, Freddy Head et Pierre-Yves Bureau, manager de l'écurie des frères Wertheimer, à l'issue de ce Prix La Force (© APRH)

 

Ne cessant de progresser depuis ses débuts, ce poulain "très gentil et professionnel" aux dires de son entraîneur, Freddy Head, devrait dorénavant prendre la route du grand objectif du printemps pour les poulains de 3 ans, le Prix du Jockey-Club (Gr.1). Il faut tout de même savoir que depuis Saonois en 2012, plus aucun concurrent n'a réussi le doublé Prix La Force - Prix du Jockey-Club, et que la casaque des frères Wertheimer n'a plus passée le poteau en tête depuis Intello en 2013. Mais au vu du style de ses trois dernières sorties desquelles il est ressorti victorieux, et que l'allongement de la distance devrait très certainement jouer en sa faveur, Adhamo présente de nombreux avantages sur le papier laissant penser que ses illsutres propriétaires-éleveurs soient capables d'un nouveau très joli tour de force !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Actualités

Pao Alto et les grandes ambitions d'Intello et La Motteraye

Vainqueur d'un prix La Force riche en enseignements, Pao Alto s'annonce comme l'un des favoris du prochain prix du Jockey-Club. Le pensionnaire de Christophe Ferland fait partie de la première génération française d'Intello, lui-même vainqueur du Derby Français, et a été élevé par Georges Ferron, un homme d'obstacle, et la Motteraye Consignment, qui ont présenté la mère Peaceful Love deux fois sur le ring !