Alexis Acker l'alsacien, nouvel entraineur d'obstacle de Strasbourg

23/04/2021 - Actualités
Après avoir figuré parmi les meilleurs jockeys d'Auteuil, l'alsacien Alexis Acker vient de revenir près de ses bases d'origine, à Star pour s'installer entraineur. Il a été accueilli à bras ouverts par les amateurs d'obstacle de la région, heureux de voir un enfant du pays qui s'est fait un nom à Paris revenir dans le Grand Est pour s'investir dans leur discipline favorie. VOIR LA VIDEO CI-DESSOUS.

 

 

 

A 35 ans, Alexis Acker revient en Alsace en s'étant fait un nom à la Capitale ! Né dans un village voisin de Hoerdt où l'hippodrome de Strasbourg est sorti de terre en 1970, l'enfant du pays était parti à Paris pour devenir jockey. Et il a bien fait. Passé en obstacle pour des raisons de poids, il a longtemps monté pour Marcel Rolland. Et s'il n'était pas 1ère monte de l'écurie (la place de Régis Schmidlin, autre alsacien !), cette position lui a permis de gagner un Gr.1 à Auteuil, le Prix Renaud du Vivier 2009 avec Rock Noir sous la casaque de JP McManus. En 2013, Alexis Acker décroche un autre titre mémorable en selle sur Full Jack dans le Prix du Président de la République (Gr.3). En 2018, il raccroche discrètement ses bottes et prépare la suite avec sa compagne Roxane, c'est à dire la profession d'entraineur.

 


Alexis Acker en selle sur Rock Noir après la victoire dans le Prix Renaud du Vivier (Gr.1) à Auteuil (photo APRH)

 

Et c'est ainsi qu'il est revenu sur ses terres natales en février 2021, avec une quinzaine de pensionnaires, dans la foulée du meeting d'obstacle de Cagnes/Mer où il a sellé ses premiers partants. Alexis Acker n'a pas tardé à briser la glace. Il décroche sa 1ère victoire en plat avec Joan Jet en sellant son tout 1er partant sur l'hippodrome de Strasbourg le 30 mars, puis remporte sa 1ère course d'obstacle sur la même piste le 5 avril avec la puissante Railena, une jument de 5 ans par Rail Link, qui faisait alors sa rentrée après 9 mois d'absence, et avec laquelle il prévoit de courir sur la Butte Mortemart le 30 avril. " C'est le rêve de tout jeune entraineur d'obstacle d'avoir son 1er gagnant à Auteuil ! "

 


Alexis Acker prépare sa pensionnaire Railena pour sa 1e tentative à Auteuil prévu le 30 avril dans le Prix des Charentes, une course de haies pour femelles de 4 et 5 ans.

 

Pour les propriétaires, éleveurs et divers institutionnels du Grand Est, l'arrivée d'Alexis Acker parmi les nouveaux entraineurs de Strasbourg est un signe des temps, qui va plutôt dans le bon sens ! Après une longue période de disette, pris en tenaille entre les allemands en plat d'un côté et les armadas de sauteurs venus de Royan, les effectifs de chevaux chez les entraineurs professionnels et amateurs sont repartis à la hausse, doublant même en un an avec des installations sur les 3 sites de Wissembourg, Nancy et Strasbourg." C'est vrai que pendant une certaine période, nos chevaux d'obstacle d'ici ne pouvaient pas rivaliser avec les sujets de très haut niveau que Guillaume Macaire envoyaient pour courir ici. Depuis que la règle des valeurs handicaps plafond a été mise en place, on peut retrouver des opportunités pour des sauteurs et cela motive les gens à en reprendre."

 


Le quartier des écuries du centre d'entrainement de Strasbourg s'étend le long de la ligne d'en face de l'hippodrome de Hoerdt.

 

Alexis Acker, s'il a fait toute sa carrière de jockey en obstacle, ne veut pas s'enfermer dans le rôle d'entraineur d'obstacle uniquement. Il a d'ailleurs remporté sa 1ère course en plat. Mais la qualité des installations et leur polyvalence l'ont motivé pour s'installer à Strasbourg, au-delà des attaches familiales. " Pour l'obstacle, on bénéficie à Strasbourg d'un rond d'havrincourt ainsi que d'une "springarten", qui est une carrière de dressage sur les petits obstacle très utiles. En en plus des obstacles d'entrainement sur le sable, nous avons la possibilité de sauter les obstacles de courses sur le gazon ! Cela représente une chance assez rare de pouvoir profiter d'un gazon pour les obstacles à la maison."

 

GALERIE PHOTOS

 

 


Voir aussi...

Vers une relance du Cross par France Galop avec Lucien Matzinger

Discipline aussi belle que populaire, mais souvent mal considérée, le Cross a fait l'objet d'une réunion au sommet organisée par France Galop avec tous les présidents des hippodromes concernés le matin du Grand Steeple. La volonté y est clairement affiché d'améliorer la visibilté du cross, un vaste sujet, souvent une passion de jeunesse qui a aidé tant de gamins à aimer les courses, et sur lequel il y a beaucoup à dire ainsi qu'à montrer.