Alexandre Roussel : " Breizh Eagle, c'est la cerise sur le gâteau"

13/05/2021 - Actualités
A 46 ans, Alexandre Roussel s'est relevé de plusieurs blessures pour revenir en grande forme en 2021. Il se présente dimanche au départ de la Poule d'Essai des Poulains, 16 ans après Helios Quercus. Le phénomène de l'Ouest réapparaît dans les grandes joutes de la capitale serein, et surtout heureux. Rencontre. 

A 46 ans, Alexandre Roussel s'apprête à relever l'un des plus grand défi de sa riche carrière (APRH)

 

" A l'époque d'Helios Quercus, j'étais tous les jours à faire son box, je le voyais au quotidien. C'était un peu plus de stress qu'avec Breizh Eagle. Je le monte dans ses galops, j'ai régulièrement des nouvelles, mais je sais que Joel et toute son équipe font au mieux. Je me souviens qu'avec Helios Quercus on avait eu un mauvais parcours dans la Poule. Dimanche, on va faire au mieux. J'ai raté un prix de Diane 2 fois ces dernières années, avec Music Lover, et Plegastell. Les classiques sont toujours des courses très dures à monter. Je remercie Joel Boisnard, et tous les co-propriétaires de Breizh Eagle de me donner la chance de le monter. Il y a souvent des sollicitations avec des chevaux comme ça, ce n'est pas facile de refuser. Cela me donne d'autant plus envie de bien faire dimanche." A 46 ans, Alexandre Roussel se voit offrir 16 ans après Helios Quercus une nouvelle chance de gagner un Gr.1, dans la Poule d'Essai avec l'invaincu Breizh Eagle. Cet étonnant fils de Bow Creek, propriété de son éleveur Daniel Cherdo, la famille Perron et Gérard Augustin Normand, fait rêver tout Senonnes, et Joel Boisnard, qui court pour son 1er Gr.1. 

 

Joel Boisnard et Alexandre Roussel avec Breizh Eagle à Deauville (APRH)

 

" Cela fait longtemps que je travaille avec Joel Boisnard, assez régulièrement. J'ai eu la chance de monter Breizh Eagle pour ses débuts, où il a impressionné. De là à se dire qu'on allait courir la Poule... ce ne sont pas des choses que l'on prévoit ! Breizh Eagle est en forme, et invaincu, donc on peut rêver. Il fait toujours le minimum le matin, mais la dernière fois à Longchamp, il a fait un vrai truc. On craint bien sûr les étrangers, qui ont de sérieuses garanties, mais derrière, cela me semble très ouvert. Si on a une piste bonne, qu'il sort bien des boîtes, et qu'on a un bon parcours...pourquoi pas !". L'enfant du Sud Alexandre Roussel a ouvert un nouveau chapitre de son étonnante carrière. Après avoir été "sauvé" par les chevaux, puis gagné son 1er Gr.1 lors de sa période chez Cyriaque Diard, Alexandre Roussel a réalisé ces dernières années les meilleures saisons de sa carrière, en étant cravache d'or de l'Ouest, et dépassant les 1000 victoires. Il a pourtant eu une grosse blessure en 2020, aux Sables d'Olonne: " Je me suis accroché dans les stalles de départ aux Sables d'Olonne, et j'ai été 5 mois sur la touche. On réalisait un super début d'année avec mon agent Patrick Andorin. Nous étions amis, et j'ai été son premier jockey. Malgré l'âge, 2020 partait bien, et je ne voulais pas terminer sur une note pareille. J'ai fait de la réathlétisation à Clairefontaine, j'ai travaillé pour revenir fort. J'ai repris en novembre dernier, et j'ai aujourd'hui de bons contacts, et de bons chevaux à monter. Breizh Eagle, c'est la cerise sur le gâteau."

 

Breizh Eagle, l'un des challengers de la Poule, aux limites inconnues (APRH)

 

" J'ai envie de gagner des courses, toujours autant. Monter une Poule d'Essai ce n'est pas si souvent, et je ne stresse finalement pas plus que ça. Je reste concentré, j'étudie les courses de ses concurrents. Il manquera peut-être un peu d'expérience à Breizh Eagle ce dimanche. J'ai déjà gagné de belles courses avec Joel, mais là ce serait encore autre chose...Vous savez, entraîner des bons chevaux, c'est beaucoup de stress, mais c'est aussi plus facile dans un sens. On y va sans pression, et on savoure". A 46 ans, Alexandre Roussel est encore dans une forme olympique, peut-être plus gonflé à bloc que jamais. Ses blessures, en obstacle comme en plat, lui ont sans doute appris qu'il fallait être patient et travailler d'arrache pied pour atteindre le très haut niveau. Aujourd'hui, Alexandre récolte les fruits de cette patience, et se présente au départ d'un classique avec un potentiel lauréat; qui sera poussé par tout Senonnes. Go Breizh Eagle ! 

 

Après Helios Quercus, Alexandre accrochera-t-il un nouveau gr.1 à son palmarès ? C'est bien tout le mal qu'on lui souhaite !


Voir aussi...