Prix La Force: Mister Saint Paul, un agitateur d'émotions signé #Dariyan

10/04/2022 - Actualités
Entraîné en Anjou par Étienne & Grégoire Leenders, Mister Saint Paul a offert un nouveau grand moment d'émotions à ses dix co-propriétaires, grâce à sa victoire de ce dimanche, à ParisLongchamp, dans le Prix La Force (Gr.3), première préparatoire au Prix du Jockey-Club (Gr.1). Syndiqué sur la plateforme en ligne I Want The Winner, il offre par la même une première victoire de Groupe à son père, Dariyan, ainsi qu'à ses éleveurs, Annie & Philippe Delarue.  

Il leur aura certes fallu se montrer "durs", mais Mister Saint Paul et Théo Bachelot sont parvenus à ressortir victorieux du Prix La Force (Gr.3) à ParisLongchamp, première préparatoire au Prix du Jockey-Club (Gr.1) (© APRH)

 

Lors de sa victoire deauvillaise à 2 ans, dans le Prix Isonomy (L.), en octobre 2021, qui était d'ailleurs la toute première de sa carrière, Mister Saint Paul avait généré un indescriptible bonheur à tout son entourage. En effet, ce poulain, syndiqué sur la plateforme en ligne I Want The Winner, avait ainsi offert à cette dernière sa toute première victoire black-type, ainsi qu' à tous ses heureux co-propriétaires (Aline Petitgas, Françoise Lasne, Bernd & Torsten Raber, Luc Josse, Pierre Klimenko, Daniel Le Fur, Denis Marin, Julien Chevallereau et Noel Raby, ndlr) sans oublier ses éleveurs, Annie & Philippe Delarue, et son père, Dariyan. Ses entraîneurs, Étienne & Grégoire Leenders, officiellement associés depuis fin 2015, en profitaient également pour obtenir un peu de "caractère gras" dans cette discipline... et le jour où Grégoire devenait "Papa" pour la première fois !

 

Mister Saint Paul, avec à gauche une partie de ses co-propriétaires et à droite son lad, Théo Bachelot, Étienne Leenders, Loïc Malivet (Président de la Fédération des Éleveurs du Galop), Grégoire Leenders et Valentin Adam (I Want The Winner) (© APRH)

 

Quelques mois plus tard, pour sa deuxième apparition à 3 ans, ce même Mister Saint Paul est venu offrir un autre moment de liesse à ces mêmes personnes citées précédemment (sans oublier toute l'équipe jarzéenne d'Étienne & Grégoire Leenders),  grâce à sa victoire dans le Prix La Force (Gr.3), à ParisLongchamp, première préparatoire en vue du Prix du Jockey-Club (Gr.1)... dans lequel il est d'ores et déjà engagé ! Très prompt à l'ouverture des stalles de départ, le partenaire de Théo Bachelot a réglé l'allure durant la première moitié du parcours avant de partager le commandement avec Tumbler (Kingman) dans le tournant final. Revenu déborder ce dernier à 500 mètres du but, Mister Saint Paul a ensuite très bien poursuivi son effort jusqu'au bout pour finalement l'emporter, d'une courte tête seulement face à Dreamflight (Frankel), auteur d'un bel effort final. Longtemps dernier, Valmer Magic (Gris de Gris) a lui aussi très bien terminé pour venir s'emparer du second et dernier accessit de cette épreuve, à une longueur des deux premiers.

 

 

Élevé donc par Annie & Philippe Delarue, qui ont démarré avec des trotteurs avant de se concentrer progressivement sur les galopeurs, Mister Saint Paul est issu de l'union entre Dariyan, le meilleur père de 2 ans en Europe l'an dernier, et Elusive Kay. Cette fille d'Elusive City, triple lauréate en plat, a pour soeur la semi-black-type Moskova (3ème Prix Mélisande, L.) et est également une nièce du très consistant Celtic Rock (11 victoires en plat dont Prix André Baboin, Gr.3 et Grand Prix de Marseille, L.), devenu étalon par la suite. Son 2 ans par Birchwood, prénommé Wood Kay, est d'ailleurs lui aussi à l'entraînement du côté de Jarzé (Maine-et-Loire), chez Étienne & Grégoire Leenders.

 

Il lui avait offert sa première victoire de Listed en tant qu'étalon dans le Prix Isonomy, à Deauville. Ce dimanche 10 avril, Mister Saint Paul a offert à son père, Dariyan, étalon des Aga Khan Studs, une toute première victoire au niveau Gr.3 grâce à son succès dans le Prix La Force, à ParisLongchamp

 

Racheté 10.000€ en 2020, à la vente de yearlings d'octobre ARQANA/OSARUS, alors qu'il était présenté par le Haras de la Haie Neuve, Mister Saint Paul a dû attendre sa cinquième sortie et ce fameux Prix Isonomy (L.), à Deauville, pour enfin perdre son statut de maiden, après avoir glané quatre places dont trois accessits, à Nantes, Clairefontaine et Deauville. Quatrième pour sa rentrée mi-mars, à Saint-Cloud (L.), seulement battu par Dreamflight et Valmer Magic qu'il retrouvait aujourd'hui, Mister Saint Paul prouve donc qu'il a les moyens de regarder droit dans les yeux l'élite de sa génération, étant capable de tenir la distance en plus de pouvoir galoper - et bien galoper ! - sur tous les types de terrain. On en connait plus d'un qui vont donner de la voix et casser du talon lors du Prix du Jockey-Club (Gr.1), le 5 juin prochain, à Chantilly !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Haras de Bouquetot - Critérium ARQANA 2022: engagez vos 2 ans avant le 1er juin !

Depuis sa création en 2016, le Haras de Bouquetot - Critérium ARQANA offre une opportunité unique de courir lors du prestigieux week-end du Prix de l’Arc de Triomphe et a déjà récompensé près de 40 entourages différents. Les engagements pour l'édition 2022 sont ouverts et réservés aux poulains et pouliches de 2 ans ayant été présentés aux ventes de yearlings ARQANA en 2021. LIRE LE COMMUNIQUÉ. 

Les Guilledines pour Inattendue : carton plein pour les "Leenders" entraîneurs... mais aussi éleveurs !

En remportant hier l'important Prix des Guilledines (Gr.3 AQPS) à Durtal, sous la selle de Christopher Grosbois, Inattendue a permis à Étienne & Grégoire Leenders de poursuivre sur leur forme du moment, mais aussi à ces derniers de briller en tant qu'éleveurs, aux côtés de Christine Leenders et Françoise Gondouin, car ayant fait naître et vu grandir cette fille de Spanish Moon appartenant à la même souche que leur champion Chriseti.

La Forêt pour Space Blues: la cerise sur le gâteau d'un "week-end in blue"

En réussissant à s'imposer dans le Prix La Forêt (Gr.1) au prix d'une accélération foudroyante, Space Blues, fils de l'illustre Dubawi entraîné par Charlie Appleby, est venu parachever le magnifique week-end vécu par Godolphin, en tant qu'éleveur mais également en tant que propriétaire, les sept "boys in blue" alignés à ParisLongchamp ces samedi 2 et dimanche 3 octobre, ayant tous terminé dans l'argent. 

Le Grand Prix des Anglo-Arabes pour Calife de Paulhac: la grande année des époux Lachérade

Habitant à Fursac, dans la Creuse, Éric Lachérade et son épouse vivent une année d'exception en tant qu'éleveurs grâce à leurs protégés Anglo-Arabes, les frère et soeur Calife de Paulhac et Ilona de Paulhac, qui demeurent invaincus en 2021. Le premier cité s'est d'ailleurs brillamment imposé hier, à ParisLongchamp, dans le Grand Prix des Anglo-Arabes, où il a de nouveau mis à l'honneur le tonitruant tandem Christelle Courtade/Mickaël Forest.