Force Speciale H, l'amour pour les Anglo-Arabes des époux d'Harambure et de David Morisson

03/03/2021 - Anglo Actualités générales
Deuxième du Grand Prix des Pouliches à 12.5% l'an dernier, Force Speciale H est parvenue à débloquer son compteur de victoires ce lundi sur l'hippodrome de Mont-de-Marsan, mettant ainsi à l'honneur l'entraînement palois de l'ancien jockey David Morisson et l'élevage tourangeau de la famille d'Harambure, connaissant chacun une très belle réussite avec les chevaux Anglo-Arabes.

Force Speciale H, entourée de son entraîneur, David Morisson et de ses propriétaires-éleveurs, Valérie et Guillaume d'Harambure, des inconditionnels de l'Anglo-Arabe de course (© Robert Polin)

 

Bien de l'eau a coulé sous les ponts depuis le dernier succès de la casaque rouge croix de Saint-André et toque vertes de Valérie et Guillaume d'Harambure chez les Anglo-Arabes. Trois ans et demi en tout et pour tout. Le dernier en date n'était pas des moindres, puisqu'il remonte au tout début de l'été 2017 lorsque leur représentante, et ni plus ni moins produit de leur Écurie de Petit Grange, Baladorh, remportait haut la main l'Omnium des Anglo-Arabes à 12.5% de La Teste. Et ce n'est autre que la petite soeur de Force Speciale H, qui a permis à l'habit de lumière des époux d'Harambure de scintiller à nouveau de mille feux, à l'occasion du Prix Jacques et Xavier de Watrigant, disputé ce lundi, sur l'hippodrome de Mont-de-Marsan. Tout un symbole lorsque l'on sait que les deux derniers nommés, grandes figures de l'élevage et des courses du Sud-Ouest, n'étaient autres que les oncles de Valérie d'Harambure !

Parmi les mieux sortis des boîtes de départ, Force Speciale H a longtemps évolué en troisième position, non loin des animateurs, avant de déboîter à l'entrée de la ligne droite. La protégée de David Morisson a ensuite très bien répondu aux sollicitations de son jockey, Clément Cadel, refaisant mètre après mètre son retard sur Zzeppelin (Don Tirso), qui semblait parti pour la gloire à la sortie du tournant final, jusqu'à ce que cette dernière ne vienne le déborder aux abords du poteau. À noter également l'excellente fin de course de Queen Margaux (Carghese des Landes), qui n'échoue que d'un nez pour l'obtention du premier accessit, dans une arrivée extrêmement disputée  et indécise, où le trio gagnant se tient véritablement dans un mouchoir de poche.

 

Force Speciale H et Clément Cadel, sortis vainqueurs de ce Prix Jacques et Xavier de Watrigant, dans une arrivée des plus disputée (© Robert Polin)

 

Résultant des oeuvres du "pur" Agent Secret, un vainqueur du Grand Prix de Vichy (Gr.3) aujourd'hui étalon en Mayenne au Haras de la Haute Chaussée d'Éric Leray, et à qui elle offre une première victoire chez les Anglo-Arabes au demeurant, Force Speciale H est donc née et a grandi en Touraine, chez la marquise et le marquis Valérie et Guillaume d'Harambure, dont la famille a toujours élevé des chevaux Anglo-Arabes, de sport tout d'abord, avant de se tourner vers ceux de courses. Cette soeur de la très bonne Baladroh, lauréate également du Prix de la Fédération à Toulouse et du Prix Jean Laborde à Tarbes en plus de son succès dans l'Omnium à 12.5% de la Teste, comme évoqué plus haut dans cet article, est le quatrième produit de l'inédite Prevue d'Orh, elle-même issue d'une gagnante du Critérium de Tarbes, Imprevue, et soeur du non moins doué Esprevuh, vainqueur à trois reprises en obstacle, notamment des importants Prix de Buros à Pau et Bonnefoy à Toulouse.

 

Faites la rencontre de Valérie et Guillaume d'Harambure, interrogés lors de la victoire de Baladorh dans le Prix Jean Laborde à Tarbes, en 2016

 

Passée par le Grand Show Anglo de La Teste, en 2019, Force Speciale H a ensuite intégré l'effectif palois de l'ancien jockey David Morisson, qui entretient lui aussi un rapport très particulier avec les Anglo-Arabes. L'ancien pilote aux quelques 665 victoires dans l'Hexagone a été le partenaire de l'exceptionnelle matrone Family lors de ses dix victoires en compétition et a ensuite géré de main de maître la carrière de l'excellent Croucracq, un vainqueur des Grand Critérium, Omnium et Poule d'Essai à 37.5% en plus du Grand Prix d'Aquitaine et aujourd'hui étalon au Haras de l'Abbaye, alors qu'il venait tout juste d'obtenir sa licence d'entraîneur. Bonne cinquième pour ses débuts à Dax au mois d'août 2020, refaisant beaucoup de terrain après avoir longtemps musardé à l'arrière-garde, Force Speciale n'a ensuite pu faire mieux que sixième le mois suivant dans le Prix Velox, à Mont-de-Marsan, avant de rassurer pleinement à l'automne en terminant deuxième à deux reprises consécutives, une fois sur l'hippodrome des Grands Pins puis une autre à Tarbes, dans le Grand Prix des Pouliches à 12.5%, où elle n'a trouvé sur sa route que la formidable Fira.

 

Force Speciale H, lors de son passage au Grand Show Anglo de La Teste, en 2019

 

Une pouliche assurément à suivre dans le futur, semblant disposer de moyens très intéressants pour à nouveau tenter de porter haut l'étendard tourangeau de la marquise et du marquis d'Harambure, ainsi que celui palois de David Morisson, dont l'amour pour les Anglo-Arabes n'a décidément pas de frontières.

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

2e étape du Trophée National du Cross : Tequila Sun et Marc Nicolau, reine et roi de Mont-de-Marsan

Tenante du titre 2020 de ce Grand Cross de Mont-de-Marsan, Tequila Sun a réussi l’exploit de remporter cette deuxième étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion pour la 2e année consécutive, pour le plus grand bonheur de son propriétaire-entraîneur, Marc Nicolau, qui inscrit son nom pour la 5e fois au palmarès de cette épreuve. Le direct, la GoPro et la grande galerie photos, à découvrir ci-dessous. 

2e étape du Trophée National du Cross : la Tequila, le Picador et les conquistadors, réunis à Mont-de-Marsan

Remporté l'an dernier par Tequila Sun, prête à défendre son titre, le Prix Raymond de de Bouglon servira de nouveau de support à la 2e étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion, disputée ce lundi 1er mars sur l'hippodrome de Mont-de-Marsan. Mais la jument du "Picador" Marc Nicolau aura fort à faire face à 11 autres compétiteurs aux dents longues, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

Gagarin's Moon, un "pur" ayant pour tante une "Diane" des Anglos à 37.5% !

En s'attardant sur le pedigree du "pur" Gagarin's Moon, vainqueur hier pour ses débuts sur la fibrée cantilienne, on s'aperçoit que ce fils de Sea The Moon et d'une mère par Galileo n'est autre qu'un neveu... de la dernière "Diane" des Anglo-Arabes à 37.5%, Haya de Faust, sa grand-mère, Guarded, ayant rencontré certains des étalons arabes stationnés au Haras de Saint-Faust de la famille Larrieu, dans le Sud-Ouest.