Calife et Ilona, la fratrie de Paulhac règne en maître sur la Cépière

27/05/2021 - Anglo Actualités générales
On a vu que du "Paulhac" hier à Toulouse ! En effet, l’élevage creusois des époux Lacherade a été mis à l’honneur à deux reprises grâce à deux produits de leur matrone Lili de Bersac, Ilona de Paulhac et Calife de Paulhac, la première nommée ayant triomphé dès ses débuts dans le Prix Charles de Chaisemartin, tandis que le second a fait sien l’important Prix de la Fédération, au prix d’une magnifique accélération.

Avec sa soeur Ilona de Paulhac, Calife de Paulhac a doublement mis à l'honneur Christelle Courtade et les époux Lacherade hier, à Toulouse (© Robert Polin)

 

En dépit de l'important nombres d'épreuves se disputant chaque jour, aussi bien au trot qu'au galop, il n'est tout de même pas si fréquent que cela de voir les produits issus d'une même poulinière participer à une même réunion de courses. Et encore moins que ceux-ci passent le poteau en tête, et ce à trente minutes d'intervalle seulement ! C'est pourtant ce qui s'est produit en ce mercredi 26 mai 2021 sur l'hippodrome de la Cépière, à Toulouse, où Ilona de Paulhac et son grand-frère, Calife de Paulhac, deux rejetons de Lili de Bersac élevés à Fursac (Creuse) par les époux Lacherade, se sont chacun imposés dans leur épreuve respective, à chaque fois pour le même entraînement de Christelle Courtade.

 

Christelle Courtade, entourée de Mickaël Forest et Valentin Seguy, qui ont mené respectivement Calife de Paulhac et Ilona de Paulhac au succès hier, sur l'hippodrome de la Cépière (photo d'archives)

 

Honneur à la cadette tout d'abord, Ilona de Paulhac, âgée de 3 ans, qui n'a pas manqué ses grands débuts en compétition en remportant avec une réelle autorité le Prix Charles de Chaisemartin. Malgré son numéro de corde le plus à l'extérieur, la partenaire du très adroit Valentin Seguy a pu rapidement bénéficier du dos offert par Alkaline (Ragtime Pontadour), et ce jusqu'à la sortie du tournant final, où elle a ensuite "plongé" côté corde et est venue s'installer au commandement, à 200 mètres du but. Répondant très bien aux sollicitations de son jockey, sans que ce dernier ne soit dur avec elle, la protégée de Christelle Courtade parvient finalement à s'imposer d’une franche longueur face à Alkaline, qui s'est bien ressaisie après avoir semblé un instant prise de vitesse. Sa compagne d'entraînement, Isis de la Brunie (Petillo), est aussi à créditer de bons débuts et termine proche troisième après avoir longtemps supporté le poids de la course.

 

Débuts réussis pour Ilona de Paulhac, qui parvient à s'imposer dans le Prix Charles de Chaisemartin, à Toulouse

 

Ayant hérité elle aussi d'une très jolie robe grise, Ilona de Paulhac a été imitée dans la foulée par son frère, Calife de Paulhac, d'un an son aîné. Associé à l'expérimenté Mickaël Forest, ce dernier a réalisé un drôle de numéro pour ressortir triomphant du Prix de la Fédération, l'un des temps forts en plat de ce premier semestre chez les Anglo-Arabes à 12.5%. Après avoir longuement patienté en antépénultième position, cet autre pensionnaire de la très en forme Christelle Courtade s'est annoncé en pleine piste, peu avant l'entrée de la dernière ligne droite, et a ensuite magnifiquement accéléré pour venir déborder l'animateur Mossky (Kentucky Dynamite) dans les 150 derniers mètres du parcours. Au passage du poteau, une longueur et quart le sépare de ce frère de la reine Genmoss, lauréate de ce même Prix de la Fédération l’an dernier, à l'occasion de sa rentrée tant attendue. Toujours vu aux avant-postes, Goudurisk Lauteix (Amadeus Wolf) se montre courageux pour conserver le second et dernier accessit de cette épreuve, en léger retrait des deux premiers.

 

Calife de Paulhac et Mickaël Forest, brillants vainqueurs du Prix de la Fédération hier, à Toulouse

 

Bien qu'issus depères différents, l'une étant par Ragtime Pontadour et l'autre par Don Tirso, deux vainqueurs du Prix du Ministère de l’Agriculture chez les 12.5%, Ilona de Paulhac et Calife de Paulhac ont tous deux tété la même mamelle étant plus jeunes, à savoir celle de Lili de Bersac. Cette fille du "Lagardère" Fairly Ransom n’a certes jamais foulé du sabot le moindre champ de courses, tout comme sa mère, Princesse de Bersac, mais a pour grand-mère la bonne Rose de Bersac, gagnante en plat de la Coupe des Anglo-Arabes à 50% de Pompadour et en obstacle du Prix Charles de Ginestet, à Dax. Tous appartiennent à la même souche que plusieurs lauréats en piste comme Fleuron de Bersac (Grand Critérium à 50%), Laline de Bersac (Grand Prix de Biguglia et Grand Prix des Juments Anglo-Arabes) et autre Diane de Bersac (Grand Prix de Biguglia en plat et Prix Laroche en osbtacle).

 

Mme Lacherade, co-éleveuse avec son mari, Éric, d'Ilona de Paulhac et Calife de Paulhac

 

Grâce à leur succès d'hier, Ilona de Paulhac et Calife de Paulhac ont de nouveau mis sur le devant la scène la belle histoire liant leur entraîneur, Christelle Courtade, à leurs éleveurs, les époux Lacherade. Si ces derniers ont dû attendre une vingtaine d'années avant d’avoir un nouveau partant en compétition et leur tout premier gagnant, ils voient leur travail et leur patience plus que récompensés, grâce notamment au fils de Don Tirso, qui compte six victoires à ce jour en huit sorties publiques, obtenues dans le Critérium des Jeunes, la Poule d'Essai et le dernier "Ministère" à 12.5%. Et au vu de la victoire de la petite sœur de ce dernier hier, il semble que celle-ci soit également en mesure de leur apporter de nouveaux motifs de satisfaction un peu plus tard dans la saison. C'est en tout cas tout ce qu’on leur souhaite !


Voir aussi...

Manitopark, le vert va tellement bien aux Anglo-Arabes !

Après la magnifique victoire de Sully d'Oc dans un gros handicap la semaine dernière, lors du festival de Pucnhestown, un autre Anglo-Arabe né et élevé en France est parvenu à s'imposer sur les obstacles irlandais : Manitopark, ancienne championne des 12.5% de sa génération et lauréate hier de sa toute première course dans cette discipline, pour l'entraînement du grand Willie Mullins et la casaque de Simon Munir & Isaac Souede.

Saint'Jac, la première victoire comme éleveur de Jacques Grandchamp des Raux chez les Anglo-Arabes

Ancien excellent cavalier de saut d'obstacles, aujourd'hui à la tête d'un élevage de chevaux de courses à vocation obstacle du côté de Bordeaux, Jacques Grandchamp des Raux a eu la joie ce dimanche de 2 mai de remporter sa toute première victoire avec un Anglo-Arabe qu'il a fait naître et élever, en l'espèce de Saint'Jac, un fils de Jeu St Eloi sorti vainqueur à Tarbes du Cirtérium des Jeunes, et ce dès ses débuts en compétition.

Inscriptions, programme : tout ce qu'il faut savoir sur le Grand Show Anglo 2021

À un peu moins de 150 jours de l'événement phare de la filière AngloCourse France, découvrez dès à présent le programme de la 8e édition du Grand Show Anglo, fixée cette année le jeudi 23 septembre prochain, toujours sur l'hippodrome de La Teste, ainsi que le formulaire d'inscription destiné aux éleveuses et éleveurs souhaitant inscrire leurs poulains et pouliches nés en 2019 (à retourner complété avant le 15 juin).