Conférence Equistratis de Montsûrs : voir le différé complet Covid

15/07/2020 - Evénements
Equistratis a tenu sa 1e conférence publique en direct depuis les élections socio-professionnelles de la fin de l'année 2019. Entre temps, l'imprévisible crise a bouleversé de nombreuses donnes. Equistratis, qui prônait le recours au PGE (Prêt Garanti par l'Etat) auquel France Galop ne fera finalement pas appel, s'est exprimé aujourd'hui : ecoutez Jacques Carles, Alain Bigot, Caroline Sionneau et Thierry Besnard.

TELECHARGER LE DOCUMENT COMPLET EN PDF

 

 

COMMUNIQUE D'EQUISTRATIS :

Suite à la décision des Sociétés Mères de ne pas avoir recours au Prêt Garanti par l’Etat (PGE) pour compenser la perte des allocations des Socio-Professionnels pendant l’arrêt des courses, Equistratis présentera lors de cette conférence :

- une évaluation précise de la situation actuelle

- une estimation des tendances d’ici la fin de l’année sur la base d’un modèle de prévision budgétaire donnant une évaluation hebdomadaire du retour Filière.

Les résultats de nos évaluations nous permettent d’affirmer que d’autres décisions pourraient être prises. En effet, les décisions de la gouvernance de la Filière de non compensation des pertes et de diminution des allocations conduiront à faire payer 80% du coût de la crise aux Socio-Professionnels, avec pour résultat une diminution de plus d’un tiers de leurs revenus, voire avec la faillite d’un certain nombre d’entre eux.

A l’heure où la gouvernance de la Filière parle de redimensionnement des courses et de l’Elevage sans évoquer ses engagements vis-à-vis de l’Etat de transformation du statut du PMU en société commerciale et de baisse des charges tels qu’inscrits dans la Loi de Finances 2020, Equistratis démontrera qu’une voie alternative plus durable, moins coûteuse et préservant l’avenir du secteur, est possible.


Voir aussi...

Equistratis : Le refus du Prêt Garanti par l?Etat prépare la voie à la SA PMU.

Quelques jours après son interview qui a suscité un vif intérêt et de nombreux questionnements, Jacques Carles, le délégué général d'Equistratis, éclaircit un point crucial de son argumentaire sur le sujet du non recours au PGE (Prêt Garanti par l'Etat). Il affirme qu'il s'agit d'ouvrir la voie de la transformation du PMU en Société Anonyme, une perspective que le Think Tank combat vigoureusement. Lire le communiqué.

Equistratis : attention à ne pas tomber dans le piège des contreparties

Le think tank Equistratis, qui travaille sur le sujet des courses depuis 3 ans, apporte son analyse sur le plan de sauvetage de la filière, ayant lui-même adressé ses propositions aux pouvoirs publics le 15 avril. Il pointe le piège des contreparties que les Sociétés Mères doivent éviter en se réformant elles-mêmes plutôt que de devoir effectuer des coupes sombres dont les socio-professionnels seraient les victimes immédiates.

Face à la crise, Equistratis demande un accès au grand emprunt d'Etat pour 300 M d'euros

Considérant qu’il est urgent de trouver des réponses aux difficultés des Socio-Professionnels mais aussi aux fragilités de l’Institution hippique afin d’éviter une privatisation des courses Premium et du PMU d’ici la fin de l’année, Equistratis propose un plan de financement global pour sauver la Filière hippique. Il comporte 3 grandes parties : un emprunt garanti de 300 millions d'euros, une suvention de 50 millions d'euros et l'accès aux 120 millions de trésorerie que les sociétés-mères détiennent au sein du PMU.