France Sire Anjou Loire Challenge 2021 : Emeraude de Kerza redonne le kiff à la brigade de Gabriel Leenders

14/05/2021 - Evénements
Mois d'un mois après une lourde chute ici même, Emeraude de Kerza et Clément Lefebvre ont su renverser la situation et offrir son déjà 2e France Sire Anjou Loire Challenge à Gabriel Leenders, installé entraineur depuis 7 ans seulement. La championne du cross, née en Bretagne chez Bernadette et Claude Prigent, redonne sa vraie dimension dans cette étape majeure de la Crystal Cup à la "bridade du kiff" qui sort ainsi avec éclat d'une période sombre.


Revoir l'émission intégrale de France Sire sur Facebook Live.


Ayant connu un succès fulgurant dès ses débuts, rapidement associé à son jockey fétiche Clément Lefebvre, Gabriel Leenders a qualifié son équipe et son entourage de "brigade du kiff", témoignage tant de son esprit de meneur de groupe que de sa jeunesse enthousiaste et combative. Mais comme tout le monde, et seulement quelques semaines après son alter égo David Cottin, Gabriel Leenders a vu la maladie traverser son effectif et donc ses résultats, jusque-là en progression constante, ont connu un ralentissement. Il a su rebondir très vite et a signé 2 coups de 2 à Lyon-Parilly et au Lion d'Angers en ce jeudi de l'Ascension. " Nous avons travaillé d'arrache-pied pour sortir de là. J'ai prévenu tous mes propriétaires. Les raisons précises sont difficiles à définir. Mais je pense que nous avons eu un épisode de Rhino qui a eu pour conséquence d'affaiblir momentanément les défenses immunitaires naturelles de certains chevaux qui ont donc attrapé toutes sortes de maladies normalement bénines, surtout avec le climat très difficile de ce printemps 2021."

 


Emeraude de Kerza (en rose), s'impose dans le France Sire Anjou Loire Challenge devant Butterly du Mou (à droite) . La gagnante masque l'excellent finisseur Otchoa Rouge qui prendra la 3e place devant Surdoué de Ballon, plaisant 4e.

 

Enfant du pays, Gabriel Leenders, comme la plupart des enfants d'ici, nourrit un sentiment particulier à l'égard de l'hippodrome du Lion d'Angers, tout simplement car c'était la plus géniale et la plus vaste des aires de jeux quand il venait tout petit aux courses avec ses parents entraineurs Etienne et Christine, échappant consciencieusement à leur surveillance sitôt entré dans l'enceinte pour gambader avec les autres gamins. Leur jeu préféré était de se faire des parcours de cross, profitant sur place d'un immense champ des possibles.  Avant même d'obtenir sa licence d'entraineur, le 1er rêve le plus fou de Gabriel Leenders était évidemment de remporter le France Sire Anjou Loire Challenge. Et seulement quatre ans après s'être installé, il a atteint une 1ère fois son objecif avec Bucefal, monté par Clément Lefebvre, devant une foule immense entièrement conquise à la cause des gosses du coin.

 


Clément Lefebvre, fou de joie en selle sur Emeraude de Kerza

 

Cette fois, malheureusement devant des tribunes vides pour cause de virus, Gabriel Leenders, Clément Lefevre et toute l'équipe de Jarzé remportent déjà un 2e Anjou Loire. Pourtant, ils repartaient de très loin. Il y a moins d'un mois, la jument née en Bretagne à l'élevage de Kerza près de Corlay, chez Bernadette et Claude Prigent qui font partie des tous premiers supporters du débutant Leenders, subissait une lourde chute à la double croche dans le Prix Bourgeonneau, la course préparatoire du 19 avril. Tout semblait fichu avec un jockey blessé et une jument endolorie. Dur au mal, Clément s'est vite remis sur pied. La jument n'était pas gravement atteinte bien sûr, mais sa préparation en a été forcément perturbée. Comme qui dirait, c'était le bouquet dans une période déjà assombrie par la maladie et les résultats en berne.

 

 

Heureusement, l'entraineur, le jockey et les propriétaires n'ont pas perdu le moral. Le compte à rebours a été lancé et la "visée temporelle" fut juste. Rien n'a été laissé au hasard. Emeraude de Kerza a été exceptionnellement autorisée par les autorités du Lion d'Angers à refranchir une seule fois en amont la double croche. En effet, la jument allant naturellement aux avant-postes, il ne fallait pas prendre le risque d'une nouvelle chute ou d'un refus qui aurait pu provoquer un accident ou tout au moins une bousculade générale dans le peloton. Car, par les temps qui courent, l'image de la discipline du cross doit être surveillée comme le lait sur le feu. D'ailleurs, la course s'est déroulée de façon limpide, avec une seule chute, celle de Deauseille sur un obtscale pourtant assez anodin à mi-parcours, et sans conséquence.


 

 Venue se placer dans le sillage du leader Butterfly du Mou à 2000 m de l'arrivée, Emeraude de Kerza l'a dominé après une lutte farouche au niveau de la dernière haie. Exceptionnel de dureté sous la selle d'Olivier Jouin, le pensionnaire de Pascal Journiac, autre enfant du pays, n'a jamais baissé les armes, mais la fille d'Honolulu est intrinsèquement meilleure que lui. Déjà 2e de cette épreuve (raccourcie) l'an dernier, et lauréate du Grand Cross de Corlay, Emeraude de Kerza est tout de même une placée de Gr.3 à Auteuil dans le Prix Sytaj ! Gagnante entre temps du Grand Steeple-Chase du Lion d'Angers (Listed), elle est obligée de faire des ravages en cross puisqu'elle a bien intégré les ficelles de ce nouveau métier. Finalement pas loin derrière le magnifique duo finaliste, la grosse note de la course a été Otchoa Rouge.  Sous la casaque Papot, le pensionnaire de Patrice Quinton n'est âgé que de 6 ans et n'a découvert le cross que cette année en janvier, directement par un succès à Pau. Placé du Prix Durtain (Listed) à 4 ans à Compiègne, ce cheval très tendu porte le bonnet, un fait rare en cross, et a du être maintenu en dernière position très longtemps par son jockey Adrien Fouchet. Mais il a refait le champ de courses dans les 500 m et démontré qu'il avait déjà un profil de vedette après avoir remporté le Grand Cross de Fontainebleau.


GALERIE PHOTOS  :

 


Olivier Jouin et Pascal Journiac, jockey et entraineur de Butterfly du Mou.


Otchoa Rouge au rond de présentation avec Adrien Fouchet.


Emeraude de Kerza avec Clément Lefebvre


 

 

 

 


Voir aussi...

Mais vous êtes fous ? Oh Oui ! 15 ans d'histoire du France Sire Anjou Loire Challenge

" Mais vous êtes fous ? " Et c'est ainsi que tant de momies du système parlaient de l'Anjou Loire Challenge quand le Président du Lion d'Angers, Alain Peltier, a présenté avec son comité le projet de la course d'obstacle la plus longue du monde sur 7300 m créée finalement en 2006. Désormais sponsorisée par France Sire, cette course extraordinaire a déjà forgé une légende racontée depuis 2010 dans des vidéos plus délirantes les unes que les autres. A voir l'intégrale ci-dessous.

15 engagés pour le France Sire Anjou Loire Challenge 2021

Le France Sire Anjou Loire Challenge 2021, la course d'obstacle la plus longue du monde, a rassemblé 15 candidats potentiels à l'heure des engagements, dont le gagnant du dernier Grand Cross de Craon Bomari, le lauréat de la préparatoire Butterfly du Mou, Otcho Rouge qui vient de s'imposer dans le Grand Cross de Fontainebleau et d'autres ténors comme le duo de Gabriel Leenders : Emeraude de Kerza, Blason d'Or. Voir la liste complète de cette étape de la Crystal Cup.

Le France Sire Anjou Loire Challenge se rapproche...à huis clos renforcé

Pour la 2e fois, la plus longue course d'obstacle au monde, le France Sire Anjou Loire Challenge, se déroulera dans le cadre d'un huis clos renforcé à sa date traditionnelle du Jeudi de l'Ascension, en l'occurrence le 13 mai. Malgré cet état de fait, puisque  cette journée de fête est conçue pour accueillir une foule considérable, France Sire confirme son sponsoring de l'épreuve qui transmet des valeurs auxquelles nous sommes très attachés. Lire le communiqué de l'hippodrome du Lion d'Angers.