Les couleurs de Matthieu Nadot s'imposent pour la première fois avec Fameck

28/03/2022 - Focus Débourrage
Débourreur/pré-entraîneur installé près de Châteaubriant avec son épouse Orlane, Mathieu Nadot a connu de grands succès avec ses anciens élèves. Il lui manquait encore une première avec sa casaque, ce qui est chose faite avec Fameck, qui s'est imposé hier à Blain. Celui-ci est un cheval de coeur, qui a fait toutes ses classes chez son co-propriétaire. 

A Blain, Fameck, Léa Suisse et Pierre Fertillet font briller les couleurs de Matthieu Nadot pour la première fois !

 

Ce n'était peut-être qu'un petit réclamer à Blain, mais il y avait de la joie lorsque Fameck s'y est imposé hier pour Pierre Fertillet, faisant briller pour la première fois les couleurs de Matthieu Nadot. Installé près de Châteaubriant avec son épouse Orlane, ces cavaliers hors-pair sont le parfait exemple de la transversalité entre les courses et le concours, puisque les deux évoluent dans les deux disciplines. Orlane a en effet passé toute sa vie à cheval dans le concours à haut niveau, et s'occupe encore aujourd'hui de la valorisation de jeunes chevaux. Matthieu a quant à lui commencé dans le concours, avant de se tourner vers les courses. Originaire du Centre-Est, il a été gentleman-rider puis jockey d'obstacle, travaillant au service d'Emmanuel Clayeux puis d'Arnaud Chaillé-Chaillé, pour qui il a aussi été responsable. 

 

Matthieu et Orlane Nadot avec une partie de leur équipe, notamment l'ancien jockey Christopher Couillaud (veste bleue), qui avait gagné à Auteuil avec Fameck

 

Matthieu et Orlane mêlent donc aujourd'hui concours et courses dans leur structure de Soudan, où ils ont entrepris de grands travaux depuis leur installation récente. L'écurie a déjà connu de grands succès avec leurs anciens élèves, notamment Duc des Genièvres, qui a remporté l'Arkle Chase (Gr.1) au festival de Cheltenham en 2019, mais aussi les Goas Mat, Campinas, Myboy, Echo de Champdoux, ou encore Tenerife Sea. Proche de Pierre Fertillet, ils s'occupent d'une grosse partie de son effectif, et c'est ainsi qu'est née l'histoire de Fameck : " Nous l'avons acheté tout jeune, explique Matthieu, avec Pierre Lecoq, Pierre Fertillet et des amis éleveurs. Il a fait toutes ses classes à la maison. En fait il a été l'un de mes premiers chevaux à l'entraînement, puisque je me rappelle avoir signé le contrat d'association avec le stylo que l'on reçoit de France Galop lorsque notre demande d'agrément a été acceptée ! J'avais espéré que cela nous porte chance ! (rires)."

 

Matthieu Nadot aux côtés de Fameck après une victoire à Auteuil (aprh)

 

Né en Ille-et-Villaine, Fameck a été élevé par le regretté Pierre de Legge, disparu en 2018 après avoir été une figure emblématique des courses du Pertre. Il a en effet été président de la Société des Courses pendant de nombreuses années, et avait installé son élevage sur la commune. Pour la petite histoire, il avait été cavalier de concours complet avant de monter en courses... Voilà une histoire de transversalité qui rappelle étrangement celle d' Orlane et Matthieu ! Coursier fort sympathique, Fameck a d'abord couru sous les couleurs de Pierre Fertillet, et avait offert à Matthieu une première victoire à Auteuil en 2019 : " C'était un bon souvenir ! Il avait gagné à Auteuil avec Christopher Couillaud, qui est aujourd'hui salarié dans mon écurie. Le cheval porte mes couleurs depuis l'année dernière. Cela faisait quelques temps que j'attendais cette victoire de mes couleurs ! C'est assez amusant qu'il gagne avec Léa Suisse, car elle vient aussi du concours. Avant de se lancer dans les courses, elle était venue monter au pré-entraînement à la maison !". 

 

Matthieu et Orlane Nadot consacrent aussi beaucoup de temps à faire découvrir les courses à de jeunes cavaliers issu du monde du concours 

 

 Cette première victoire est donc très significative pour Matthieu et Orlane Nadot, puisqu'elle démontre bien les bonnes relations que peuvent entretenir concours et courses hippiques. C'est d'ailleurs un sujet qui tient particulièrement à coeur à notre jeune couple, puisqu'ils ont fait l'an dernier plusieurs stages d'initiation à la monte "courses" dans des écuries d'équitation classique. Ce fut le cas par exemple aux Ecuries de la Gosnière à côté du Lion d'Angers en mars 2021, où nous avions eu l'occasion d'y tourner un reportage. C'est aussi là que peuvent démarrer les vocations, surtout à l'heure où la filière a besoin de nouvelles recrues. En attendant une nouvelle saison chargée, que ce soit dans la préparation des futurs coursiers ou sur les terrains de concours, Orlane et Matthieu peuvent officiellement déboucher le champagne pour fêter la première de la casaque avec Fameck ! 

 

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Imagine Clermont, un très joli cadeau d'anniversaire pour le jeune Léo Roussel

Fils du top jockey Alexandre Roussel et ancienne gloire des courses de poneys, Léo Roussel a réalisé un très joli tour de force hier, sur l'hippodrome de Nort-sur-Erdre, en décrochant le jour de son 17ème anniversaire le tout premier succès de sa carrière sur le dos d'un pur-sang défendant l'entraînement de Pierre-Jean Fertillet et la casaque de Gaël Barbedette, qui a, elle aussi, brillé pour la toute première fois ce dimanche. 

Tenerife Sea, la Loire-Atlantique s'exporte jusque sur la Riviera !

En s'imposant ce dimanche dans la Grande Course de Haies de Cagnes (L.), sous la selle d'un Christopher Couillaud des grands jours, Tenerife Sea a mis à l'honneur tout le département de la Loire-Atlantique, où elle a été élevée au Haras du Saz puis pré-entraînée par Matthieu Nadot avant de rejoindre les boxes de Pierre-Jean Fertillet, auteur d'un magnifique "hat trick' pour la dernière journée du meeting d'obstacle cagnois 2020-2021.