Rêves de cracks à… l’Élevage d’Hervé Robert

16/05/2020 - Focus Elevage
Éleveur de chevaux demi-sang dans le Maine-et-Loire, sur son domaine de Châteauneuf-sur-Sarthe, Hervé Robert a eu la joie de voir certains de ses produits s’illustrer aussi bien en France qu’Outre-Manche. Il vous présente aujourd’hui sa structure et ses deux poulinières, Troika et Unolika, qui font partie de la sixième génération d’une histoire commencée en 1967 avec son père, André.
 
Hervé Robert dans ses prés
 
 
 
À cheval dès son plus jeune âge, il n’était pas rare de voir Hervé Robert monter quelques lots à l’entraînement dans la Sarthe, chez Wladimir Hall, le meilleur entraîneur de chevaux de courses des années 1950 à 1970. Ce dernier constitue d’ailleurs la pierre angulaire de l’élevage de la famille Robert puisqu’il avait conseillé à Hervé ainsi qu’à son père, André, d’acquérir une jument répondant au nom de Balaika. Une sœur d’une autre jument entraînée par Wladimir Hall, Noumea III, qui fût l’AQPS la plus riche de France en 1964 après ses succès dans les Grands Steeple-Chase de Corlay et de Dieppe.
 
 
 
Wladimir Hall, cavalier d'exception, entraîneur de renom
 
 
Dès lors, père et fils s’évertuent à faire perdurer cette lignée à travers le temps. Une lignée qui a engendré de multiples vainqueurs tels Romanof, Quiproquo II, Petrouchka ou encore Jarnac en des temps plus anciens. À une échelle plus récente, on peut citer Pouf De Rire, excellent cheval de cross détenteur de 10 victoires dont une dans le Grand Cross de Lyon-Parilly avec un autre enfant du pays, David Cottin, ou encore Tord de Rire, très à l’aise sur l’hippodrome voisin du Lion d’Angers pour y avoir notamment remporté le Prix Jacques et Gilbert Trottier et terminé troisième du Grand Steeple du Lion (L.). Des chevaux performants en France, mais également Outre-Manche, où certains pensionnaires d’Hervé Robert partent y poursuivre leur carrière tels Goguenard, gagnant en France et en Angleterre, titulaire de plus de 240.000€ de gains, Atirelarigo, vainqueur en France pour l’entraînement de Philippe Peltier avant de remporter deux courses en Grande-Bretagne, ou encore Narquois, gagnant sur les claies de Punchestown et troisième de Gr.2 en Irlande, sans oublier Gavrocheka, lauréate à Vichy pour la casaque d’Isabelle Pantais avant de rejoindre les boxes de Philip Hobbs en Angleterre et de terminer trois fois deuxième de « hurdles », dont une fois dans une Listed, parée de la célèbre casaque verte et or de J.P. McManus. À noter qu'un autre Goguenard, le frère d'Atirelarigo et Tord de Rire par Buck's Boum, est à l'entraînement chez Colin Bowe en Irlande, l'un des meilleurs metteurs au point chez les "handlers" de Point-To-Point, prêt à faire son apparition aussitôt que les courses reprendront sur l'île d'Émeraude, soit à partir du 8 juin prochain.
 
 
 
Pouf De Rire et David Cottin, lauréats du Grand Cross de Lyon en 2009
 
 
La mère de cette dernière, Troika, gagnante sur le cross blinois pour l’entraînement de Christophe Dubourg, a d’ailleurs donné naissance à un mâle par Gentlewave cette année, étalon à Yorton Farm au Pays de Galles après deux années en France, au Haras du Lion, et père d’Easysland, le lauréat du Grand Cross de Pau (L.) ainsi que du Glenfarclas Cross-Country Chase lors du dernier festival de Cheltenham face à la légende Tiger Roll. Ce p’tit gaillard né en mars dernier profite des vertes et riches pâtures de l'Élevage d'Hervé Robert en compagnie de sa mère ainsi que de sa tante, Unolika, une autre fille d’Ednolika, la mère de Pouf De Rire, qui a été saillie cette année par Robin Of Navan, nouvel arrivant au Haras de la Barbottière après une magnifique carrière sportive de 2 à 6 ans ponctuée de six succès d’envergure dont un dans le Critérium de Saint-Cloud (Gr.1). 
 
 
 
Voici Unolika, la propre soeur de Pouf De Rire, victorieux à 10 reprises en cross dont deux fois dans le Prix André Baboin à Lyon-Parilly,ainsi que dans les Prix de Saint-Vincent, Saint-Castin et Kandiskan à Pau
 
 
 
Et sa soeur, Troika, gagnante en cross et mère de Gavrocheka, son premier produit, lauréate en plat à Vichy pour Adrien Lacombe avant d'être vendue à J.P. Mc Manus et de terminer trois fois deuxième sur les claies anglaises, dont une fois dans une Listed
 
 
 
Et voici le p'tit dernier, né le 22 mars dernier: un mâle par Troika et Gentlewave, le père d'Easysland notamment, lauréat cette année du Grand Cross de Pau (L.) et du Glenfarclas Cross Country Chase durant le festival de Cheltenham 2020 
 
 
 
 
 
 
 

 

POUR EN SAVOIR PLUS SUR L'ÉLEVAGE D'HERVÉ ROBERT, CLIQUEZ ICI


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Focus Elevage

Plan de monte 2020 : Walzertakt en vedette chez Pierre de Maleissye Melun

Éleveur des excellents chevaux d’obstacle Azertyuiop, Bipbap et autres Taranis, Pierre de Maleissye Melun a déjà réalisé la moitié de ses poulinages cette année et se projette d’ores-et-déjà vers la saison prochaine, en renouvelant sa confiance envers certains étalons comme Walzertakt, un fils de l’éclectique Montjeu qui apparaît fréquemment dans les plans de monte de l’éleveur sarthois.