Rêves de cracks à...l'élevage Magnien !

08/07/2020 - Focus Elevage
Jean François Magnien et ses fils Charles et Benoit sont désormais connus comme les éleveurs du champion Delta Work, et exploitent en parallèle beaucoup de leur effectif sous leur casaque. Les nivernais vous présentent quelques foals nés cette année à Saint Gratien Savigny, non loin de Cercy La Tour, dans le berceau de l'AQPS. 

Benoit, Jean François et Charles Magnien, toute la souche en une photo !

 

Comme beaucoup d'éleveurs, Jean-François Magnien a commencé par l'élevage de charolais, avant d'être hâpé par le monde des courses, en achetant sa première AQPS, Kelinda II. Ami d'enfance de Jacques Cyprès, il vit à Saint Gratien Savigny, dans le berceau de l'AQPS, et n'a pas pu fort logiquement échapper à cette passion. Aujourd'hui, il est associé sur les chevaux avec son fils Charles, qui reprend fièrement le flambeau, mais aussi dans une moindre mesure à son autre fils Benoit, qui travaille lui pour Gras Savoye. Face à l'augmentation du cheptel de poulinières, plus d'une trentaine aujourd'hui, les Magnien ont pris leurs couleurs et exploitent beaucoup de leurs pensionnaires, à l'entraînement chez les Leenders, François Nicolle, ou encore Emmanuel Clayeux. 

 

 

Delta Work, le champion maison 

 

C'est sous ces couleurs jaune et verte qu'a débuté le champion maison Delta Work, avant d'être vendu à la Gigginstown House Stud, et de gagner 5 Gr.1 à ce jour Outre-Manche, participant cette année à la Cheltenham Gold Cup, après avoir remporté l'équivalent irlandais. Ce fils de Network a propulsé les Magnien dans une autre sphère, d'autant qu'ils ont encore la mère Robbe, présentée à Cokoriko cette année, et une soeur, Foster's, gagnante en course. Robbe a également produit le bon Elwood, qui s'illustre dans de gros handicaps en Angleterre et Irlande. En France, l'élevage peut compter sur plusieurs éléments prometteurs, comme Gasconne et Geeveston, des femelles gagnantes en plat ou en obstacle, valorisées avant de revenir à la maison. Cette année, les Magnien ont eu du monde à naître dans les prés, et nous en découvrons quelques uns en photos ! 

 

La nouvelle génération se présente à nous avec cette femelle par Cokoriko et Capri. Gagnante en haies et en steeple, Capri est une soeur de Val De Law (3e de Gr.1 à Aintree) et de Ga Law (1 vict. puis exportée).

 

Voici le premier produit de Carina Tu Sei, gagnante de 7 courses, dont le prix Sambristan à Auteuil. Il s'agit d'un mâle de Doctor Dino.

 

La démarche est gracieuse pour cette fille de Karaktar et La Vida. Issue de la famille de Lomitas, Laveron et Lavirco, cette jolie pouliche est la soeur de la prometteuse Gasconne, gagnante en plat, qui ne devrait pas tarder à ouvrir le score en obstacle. 

 

Voici un puissant mâle par Rail Link et Belle et Sacrée, qui est donc le frère de Geeveston, gagnante en haies à Angers en début d'année.

 

Le croisement à l'envers a été réalisé avec cette fille de Nidor et La Dauvilla, qui est un modèle de puissance ! C'est la soeur de Age d'Or (5 vict. dont prix Rivoli à Auteuil) et La Baghera (gagnante à Pau).

 

VOIR LA JUMENTERIE ET LES PRODUITS DE L'ANNEE CHEZ LES MAGNIEN


On en parle dans l'article

Voir aussi...