Rêves de cracks... au Haras d'Ecouves

21/08/2020 - Focus Elevage
 Le nom de Doumen résonne dans le microcosme hippique depuis de nombreuses années, ce patronyme y faisant partie dans les 3 colonnes de nos programmes : propriétaire, entraîneur, jockey. Aujourd’hui, et ce, depuis déjà quelques temps, le Haras d’Ecouves, dirigé par Elizabeth Doumen, fait grandir les futurs champions de nos pistes sur les terres ornaises. Partons à la rencontre de cet élevage...  

Une partie des praires du Haras d'Ecouves 

 

Depuis 2019, le Haras d’Ecouves héberge, à Boucé (61), sur une quarantaine d'hectares, les poulinières de la famille Doumen, aux côtés de l'emblématique Jim and Tonic. Cette année, l’élevage de la casaque jaune coutures violettes s’est agrandi de 8 foals, 4 femelles et 4 mâles.
 
Femelle par Spanish Moon & Etincellante
 
Issue d’une famille AQPS de grande facture, Etincellante a donné naissance à son 1er produit, une femelle par Spanish Moon. Celle-ci essaiera de marcher sur les pas des illustres représentants de cette famille qu’ont été, au plus près de nous, Bambouzle, Dont Hesitate et Enrichissant. Cette année, Etincellante a rencontré Ectot, et testée pleine.
 
 
Femelle par Gleneagles & Segonzac
 
Nous continuons avec cette pouliche issue du croisement entre l’étalon de Coolmore, Gleneagles et Segonzac. Cette dernière, nièce de l’immense championne Enable, provient également de la famille de Flintshire. 1er produit de Segonzac, cette dernière est pleine, cette année, du lauréat du Jockey Club, Intello.
 
 
Femelle par Spanish Moon & Timocita
 
Timocita, sœur de Rock of Nassau, descendante d’une famille où le Black-Type ne manque pas (Occupandiste, Mondialiste, ImpressionnanteIntello), vous présente son 2ème produit, une femelle par Spanish Moon. Un produit de Morandi est attendu pour le début d’année 2021.
 
 
Mâle par Spanish Moon et Enduring Bliss
 
Nous terminons ce petit tour d’herbages par le dernier né, un mâle, lui aussi, par Spanish Moon, que Enduring Bliss, sœur de Kasbah Bliss, avait rencontré l’an dernier. Enduring Bliss descend d’une des poulinières de base de l’élevage du Haras d’Ecouves, ayant pour aïeule, Tripolizza, que François Doumen avait exploité en courses avant qu’elle n'entre au haras, produisant, entre autre, Gai Lizza, mère de Rajpoute et L’Année Folle dont Enduring Bliss en est la nièce. Enduring Bliss n’a pas été saillie cette année, ayant pouliné le 23 mai.
 

 en cliquant ici, poursuivez le tour des herbages du haras ornais, pour découvrir l'ensemble de la jumenterie et des foals. 


On en parle dans l'article

Voir aussi...