Thierry Lurat et Benoit Sergère vous présentent les étonnantes jumelles de la crack d'Auteuil Loulia !

07/05/2021 - Focus Elevage
Installés dans l'Allier au Domaine du Fenoir, les éleveurs Thierry Lurat et Benoit Sergère sont devenus "célèbres" cette année en faisant naître de fausses jumelles, Lila et Lilou du Fenoir. Loin d'être amoindries, les deux petites galopent aujourd'hui dans leurs prés, aux côtés de leur mère, qui n'est autre que la crack Loulia, triple gagnante de groupe à Auteuil !

 

On voit presque des larmes de joies dans les yeux de Thierry Lurat et Benoit Sergère lorsqu'ils contemplent les jumelles Lila et Lilou du Fenoir. "C'est un cas rarissime que des jumelles naissent et restent en bonne santé, explique Benoit. C'est une probabilité de 0,13%." On comprend donc que l'on assiste à un quasi-miracle lorsque l'on regarde galoper les 2 soeurs, l'une baie, nommée Lilou du Fenoir, et l'autre alezane, Lila du Fenoir. Le 3 février dernier, les 2 associés ont eu la surprise de voir naître ces deux inséparables. Nombreux sont ceux qui auraient de suite condamné l'une des deux, voire la fratrie entière ! "Honnêtement, si je n'avais pas une expérience passée avec les jumeaux dans les bovins, chez qui cela peut arriver plus souvent, je ne sais pas si on s'en serait sorti, avoue Thierry." Voilà comment les 2 hommes, qui aiment leurs chevaux comme leur famille, ont décidé de laisser la nature suivre son cours...

 

De gauche à droite, Lilou du Fenoir, sa soeur Lila du Fenoir, et leur mère Loulia, crack d'Auteuil 

 

La mère de ces 2 beautés n'est pas non plus n'importe qui. Elevée par Gildas Blain, Loulia a été une jument marquante pour l'homme de Balko. Entraînée par Yannick Fouin, cette fille du décevant Cricket Ball, malgré sa petite taille, avait un coeur énorme et un moteur hors du commun. Elle fut triple gagnante de groupe sur la Butte Mortemart, dans la Périchole, le Edmond Barrachin et le Orcada, avant de finir 2e du prix Maurice Gillois (Gr.1). Cette Loulia fut donc une vraie championne, avant de devenir une mère atypique. Ses premiers produits sont nés chez Gildas Blain, avant qu'il ne confie sa jument de coeur à 2 associés, Thierry Lurat et Benoit Sergère. Agriculteurs avec une large exploitation bovine, ils élèvent pur-sang et AQPS depuis quelques années. Avant, Thierry avait déjà élevé des chevaux, mais de concours. Leur première jument, achetée à Bruno Vagne, n'était autre que Quadanse, devenue la mère d'Espoir d'Allen. Les rangs ont grossi avec de bonnes juments comme Loulia, mais aussi Djeville, une placée de groupe à Auteuil. 

 

Thierry Lurat avec Lilou...

 

Les naissances conjointes de Lila et Lilou du Fenoir sont les premières de Loulia au Fenoir. Thierry et Benoit rêvaient secrètement d'avoir une femelle de la part de la cousine de Magic Saint et Magic Dream. Ils en ont donc eu deux évidemment ! Saillie en 2020 par Petillo, Loulia a été échographiée pleine, mais la jumelle n'a pas été détectée, puisqu'elle était dans une poche différente de sa soeur. C'est pour cela qu'elles ont pu survivre. Extraordinaire en piste, Loulia l'est tout autant comme maman, puisqu'elle est capable d'allaiter ses 2 filles, qui y vont bien en rang, l'une après l'autre. Tout est affaire d'éducation ! Plus belle que jamais, Loulia défie donc quelques normes de l'élevage. Le rêve de Thierry et Benoit est maintenant de voir les 2 jeunes filles en piste, même si la réglementation ne leur permettra pas de courir ensemble: " On aimerait qu'elles aillent chez le même entraîneur, pour ne pas être séparées...Ce serait beau que les deux gagnent en plus ! C'est déjà un miracle qu'elles soient en vie, et surtout en bonne santé. Tout va bien pour Lila, comme pour Lilou. Loulia est une jument d'exception, qui nous a fait un cadeau inoubliable. En tout cas, nous n'avons jamais eu autant de visites depuis leur naissance ! 

 

...et Benoit Sergère avec Lila !

 

Cet extraordinaire évènement a fait le tour de la France et attiré nombre de curieux. Comme vous l'avez compris, ce n'est pas tous les jours que l'on a l'occasion de rencontrer de telles raretés, surtout filles d'une telle jument ! Les critiques ont elles aussi été inévitables, disant qu'il fallait prendre une nourrice, ou même carrément les séparer, voire en choisir une et sacrifier l'autre. La nature a tout simplement continué son oeuvre, et Loulia s'est d'elle-même adaptée à sa "portée". Aujourd'hui, Lila et Lilou du Fenoir sont inséparables, et surtout en très bonne santé toutes les deux. Dans tous les cas, ce miracle du 3 février 2021 n'est pas prêt de quitter la tête de ses co-éleveurs, et il nous tarde de voir les jumelles en piste...

 

GALERIE PHOTOS

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...