Les espoirs de #Maulepaire : d'un cousin d'une gagnante de Breeders' Cup au premier produit de Baie des Îles !

08/06/2021 - Focus Elevage
Grande institution de l'élevage français et figure de proue de l'Ouest, le Haras de Maulepaire se distingue par ses succès dans tous les registres avec un seul mot d'ordre : ça galope ! Pierric Rouxel vous accueille pour une revue d'effectif au terme d'une saison de poulinage chargée, et vous présente de tout mais que du bon, d'un cousin de la gagnante de Breeders' Cup Aunt Pearl, au premier produit de la bien connue Baie des Iles !

Pierric Rouxel pose un oeil attendri sur l'une des jeunes recrues du Haras de Maulepaire ! 

 

Haies, steeple, distance classique, ou sprinteur, une seule et unique chose lie les élèves du Haras de Maulepaire : ça galope, et souvent avec succès ! Que ce soit pour son propre compte ou pour sa large clientèle, le haras sarthois de la famille de Tarragon continue année après année de se faire remarquer avec ses résultats en piste, qui découlent évidemment de la qualité de la partie élevage. Cet établissement en activité depuis plus d'un siècle, dont certaines entités rappellent curieusement un haras du Kentucky avec ses barrières blanches, oeuvre toujours pour un large panel de clients internationaux, fidélisés pour la plupart depuis plusieurs années à la bannière Maulepaire. 

 

Le 3/4 frère de Le Berry, fils de Gémix et Snow Berry, gagnante en piste, et fille de Dream Well. 

 

L'année 2021 a été entamée comme la fin 2020, avec beaucoup de bons résultats des "graduates" de Maulepaire. Ainsi, la star côté obstacle a été le phénomène Le Berry, né et élevé pour le compte de la Comtesse Decazes et Louis Le Métayer. Il a remporté le prix Maurice Gillois (Gr.1), et aura d'autres occasions de montrer son vrai visage dans une prochaine édition du Grand Steeple, où il a connu un souci de santé cette année. C'est aussi au prestigieux festival de Cheltenham que Maulepaire a frappé avec Porlock Bay, représentant de John Studd, un fidèle client. Quant au côté plat, le fer de lance se nomme Bubble Gift, lui qui vient de remporter avec la manière le prix Hocquart sous la casaque de la famille Hakam. N'oublions pas Coachello, gagnant du prix du Pont Neuf (listed) et encore 2e de listed hier lors de la grande réunion du Jockey Club. 

 

Bubble Gift, né et élevé à Maulepaire pour la famille Hakam avant de briller dans l'édition 2021 du prix Hocquart (APRH)

 

En bref, la qualité est toujours au rendez-vous pour Maulepaire, qui a récemment commencé à monter en gamme du côté des étalons, faisant confiance aux références françaises et étrangères, tout en soutenant beaucoup les étalons voisins du Haras du Mesnil :  Doctor Dino et Telecaster. Au cours de cette visite, vous découvrirez un cousin d'une gagnante de Breeders' Cup, ou encore le premier produit de l'excellente Baie des Iles... Sans plus attendre, on embarque pour Maulepaire dans la Sarthe ! 

 

A toute princesse tout honneur, voici le premier produit de la bonne Baie Des Îles, gagnante du prix des Drags (Gr.2) à Auteuil. Il s'agit d'une femelle de Doctor Dino

 

Ce jeune mâle de No Risk At All est le frère de Tzar's Dancer (prix du Président de la République Gr.3), Al Dancer (Betfair Hurdle Gr.3), ou encore Fire Dancer. C'est également la famille du bon Ramsès de Teillée. 

 

Issue de la première génération de City Light, cette pouliche est une soeur de la bonne Lagrandecatherine, placée à 2 ans du prix du Calvados (Gr.2) et du prix Marcel Boussac (Gr.1). 

 

VOIR TOUTES LES NAISSANCES 2021 AU HARAS DE MAULEPAIRE

 

Parmi les petites dernières, une femelle de Saint des Saints et Chaouia. Gagnante de 4 courses en obstacle, sa mère est une soeur de l'excellente Ecbatane (prix Sytaj Gr.3). 

 

Voici un très joli mâle du jeune étalon Roman Candle, par Subprime. Cette dernière a gagné 4 fois et descend de la souche historique de la famille de Tarragon, ayant donné la championne Tuzla, gagnante de Gr.1 aux Etats-Unis et 2e de la Breeders' Cup Mile !

 

Last but not least, ce tout jeune mâle n'est autre que le cousin de Aunt Pearl, gagnante de la Breeders' Cup Juvenile Fillies Turf 2020 ! Il est un fils du champion Postponed, et descend d'une souche ayant aussi donné Molly Malone, Morgan Le Faye, Brametot ou encore le chef de race Monsun. 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Bubble Gift dans le prix Hocquart : le dernier cadeau de Bubble Back à la famille Hakam

Victorieux dans le prix Hocquart hier pour le tandem Mikel Delzangles/Gérald Mossé, Bubble Gift a fait briller la casaque de Zak Bloodstock, l'entité de la famille Hakam. Le poulain, frère du bon Bubble Chic, est le dernier produit de Bubble Back, l'une des premières poulinières du regretté Zakaria Hakam, marocain passionné de chevaux qui a toujours élevé à Maulepaire... Une histoire que nous raconte Pierric Rouxel, directeur du fameux haras sarthois ! 

Cheltenham 2021 : le combat des anciens pour l'anglo-sarthois Porlock Bay !

Considéré comme la "Gold Cup" des amateurs, le Foxhunter Chase s'est couru sans les gentleman-riders cette année, mais  avec cette meute de vieux chevaux toujours au top de leur forme. Au terme d'une lutte sans merci, c'est l'ancien Nicolle Porlock Bay qui a vaincu et permis à son éleveur John Studd de faire briller ses couleurs pour la première fois au festival. Le gagnant a grandi au Haras de Maulepaire, et a encore fait honneur à la Sarthe en cette semaine ! 

Vente d'élevage obstacle ARQANA: les grandes institutions de l'Ouest en force à Deauville !

La vente d'élevage a fait la part belle aux poulinières ! Thierry Storme, associé au Haras des Sablonnets, a ainsi acquis pour 125 000 € No News, mère de la bonne Messagère de la grande famille de Néoménie. Par ailleurs, élevée au Sablonnets, la crack Baie des Îles, pleine de son premier produit de Doctor Dino, rejoindra  le Haras de Maulepaire ! Quand les grands noms de l'ouest voient leurs histoires se rejoindre...