Sébastien Berger : une nouvelle année sous le signe d'Indian Daffodil

24/06/2021 - Focus Elevage
Installé en Saône et Loire tout près de Charolles, Sébastien Berger mise gros sur son étalon Indian Daffodil, pleinement révélé cette année avec le succès de Gr.1 de Janidil. C'est l'occasion de vous présenter le cru 2021 né à Villorbaine, chez ce passionné qui a progressivement développé sa jumenterie. 

Sébastien Berger au Chaser Day, entourés de ses jeunes et frais associés, Jean de la Guillonnière et Gabriel Weissmann. Les 3 compères ont brillé chez les foals femelles pur-sang avec une fille de Cokoriko 

 

Son père Guy Berger était un "petit éleveur" avec 2-3 juments, et c'est donc tout naturellement que Sébastien Berger a emboîté le pas, à l'âge de 17 ans. "J'ai acheté ma première jument avant ma première voiture!" dit-il en riant. Quelques années et quelques voitures plus tard, Sébastien a augmenté son effectif à 14 poulinières, pour la plupart AQPS, et développé la structure à Villorbaine, non loin de Charolles. C'est là bas qu'ont grandi les black-types Eniocanto et Don't Stop The Party, mais aussi la petite fierté maison Daenerys Targaryen, qui a fait briller la casaque de Sébastien en France chez Bertrand Lefèvre, et est aujourd'hui pleine pour la première fois de Manatee

 

Le puissant Ginto est bien parti pour faire briller de milles feux l'élevage maison Outre-Manche 

 

En cette année 2021, Sébastien Berger rêve de l'autre côté de la Manche avec un certain Ginto. Top price de la Cheltenham November Sale 2020 à 470 000 €, suite à une victoire de Point to Point, le fils de Walk In The Park s'est imposé à la parade dès sa 2e sortie publique dans un bumper. Entraîné par Gordon Elliott, il fait l'objet de très bons bruits, et s'annonce comme un cheval à suivre pour les belles épreuves de l'hiver. Cette nouvelle saison a aussi été celle de la révélation de l'étalon de Sébastien, Indian Daffodil

 

Sébastien avec son étalon Indian Daffodil 

 

Le fils d'Hernando, récupéré pour une bouchée de pain à la fin 2018, a donné cette année son premier gagnant de Gr.1, Janidil, vainqueur de la Gold Cup Novice Chase à Fairyhouse pour Willie Mullins. Ce fut la consécration pour ce rare reproducteur, qui connaît une seconde jeunesse en Saône Et Loire, où il va saillir une quarantaine de juments cette année. Bien évidemment, Sébastien le soutient avec beaucoup de ses poulinières, et nous présente quelques uns de ses produits nés cette année ! 

 

Un très joli mâle par Indian Daffodil et Bagheira Royale (Malinas). Elle est la soeur des placés de listed Rob Conti et Don't Stop The Party, et c'est la souche de Hidalgo Royal (prix Lutteur III listed). 

 

Ce jeune mâle par Cokoriko et Distillée participera à la prochaine vacation AUCTAV du 3 juillet. Sa mère est une propre soeur du bon Savigny (2e prix William Head listed, 4e du Grand Prix de Pau Gr.3), et une cousine du gagnant de Gr.1 Black Corton.

Une puissante femelle par Pour Moi et Dream Share. Soeur de plusieurs bons vainqueurs comme Née A Saint Voir et Sois Béni, Dream Share appartient à la toute proche famille de Patte de Velours, Gant de Velours, Louping d'Ainay ou encore Sirène d'Ainay.

 

VOIR TOUTES LES NAISSANCES DE L'ANNEE CHEZ SEBASTIEN BERGER 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Plan de monte 2021 : Thierry Lemoine dans le Centre-Est...mais pas que !

Installé dans le massif du Morvan à 400m d'altitude, Thierry Lemoine a bien commencé l'année avec le succès de son élève Emira du Gouet sur le cross de Pau. 2021 s'annonce plein d'espoirs, avec plusieurs 3 ans à l'entraînement dont deux chez François Nicolle. Du côté des juments, le plan de monte s'articule entre les étalons du Centre-Est, mais aussi quelques reproducteurs basés dans l'Ouest et la Normandie !