Galope Galope Gélinotte à Mont-de-Marsan

16/09/2021 - Grand Destin
Avant Ourasi et Idéal du Gazeau, la crack du trot Gélinotte fut la 1ère jument de course de l'histoire de France ayant atteint le statut de superstar nationale à la faveur de l'explosion du jeu sur le Tiercé à la fin des années 50. Surnommée la madone des sleepings, Gelinotte a aujourd'hui une homonyme au galop qui s'est imposée dans le Grand Prix de Mont-de-Marsan, sous la casaque de Pierre Pilarski, un homme qui a aussi gagné le Prix d'Amérique en tant que propriétaire de Bold Eagle.

 

Dès son invention par André Carrus en 1954, le jeu sur le tiercé obtient un succès fulgurant et rentre dans le mode de vie des français. Commentées par Léon Zitrone, les courses de chevaux deviennent en quelques années un événement populaire du quotidien. Ce vent nouveau a porté la célébrité d'une jument trotteuse hors du commun : Gélinotte, devenue tellement connue qu'une chanson est sortie en son honneur.

Née chez Simone et Paul Karle, au Haras de Croissanville dans le Calvados, Gelinotte descend d'une origine très prestigieuse, frère cadet de Chardonnet (Prix du Président de la République) par Hairos, lui-même fils de la championne Uranie par l'américain The Great Mc Kinney. 

 

 

Très vite, Gelinotte est confiée à Charley Mills, ,le grand révolutionnaire des courses de trot moderne, inventeur notamment de l'utilisation du chronomètre, des ferrures spéciales et des harnachements adaptés. Né en Irlande, installé en Allemagne, déjà vainqueur du Prix d'Amérique en 1934 avec le trotteur américain Walter Dear, il s'était installé en France après que les russes aient pillé son écurie et son effectif en 1945. Surnommé le "sorcier de Chamant", ou le "cocher des dieux", ce phénomène a fait de Gélinotte une star internationale. En France, elle a remporté 2 fois la triple couronne de Vincennes (Amérique, France, Paris) en 1956 et 1957. 

 

 

 

 

 Mais aussi, elle est la 1ère à gagner le Grand Circuit Européen, c'est à dire le Prix d'Amérique, le Grand Prix de la Loterie de Naples en Italie et l'Elitloppet à Stocklhom en Suède la même année. Grande voyageuse, elle traversait l'Europe en train, d'où son surnom de "madone des sleepings", ainsi s'appelait à l'époque les wagons couchettes... Après avoir gagné 54 courses dans 6 pays différents (France, Allemagne, Italie, Suède, Autriche Danemark), elle quitte la scène avec plus d'un million d'euros de gains, somme gigantesque à l'époque. Elle est morte à 20 ans d'une hémorragie au poulinage. Gélinotte fut presque aussi bonne poulinière que jument de course. Elle est mère de l'immense étalon Ura, d'où Reine du Corta, Lurabo, Iris de Vandel, Noble Atout et Greyhound (père d'Ourasi).

 

 

 

Née en 2017, la Gélinotte du galop ne deviendra jamais une star des pistes mais accomplit une très belle carrière sous la férule de Didier Guillemin. Déjà placée de Classe 1 et 4e de Listed à Deauville, la fille de Zanzibari remporte la plus belle de ses 4 victoires dans le Grand Prix de Mont-de-Marsan, là-même où elle sort tous les matins, sous la selle de son jockey habituel Alexandre Gavilan. Très régulière, récente 2e du Grand Prix de La Teste, l'élève de Thierry de la Héronnière et Cédric Boutin décroche un très facile succès devant Shariq, de bout en bout en restant bien calée à la corde sous la pluie battante qui avait considérablement approfondi le terrain.

 


Pierre Pilarski et Didier Guillemin au Grand Show Anglo 2019.

 

Fille de Psyché (4e de La Force, Gr. 3), elle est la nièce de Dink, ex- étalon au Haras de la Barelière et descend de la famille de l'immense Miesque, d'où Kingmambo (Poule d'Esssai des Poulains, Gr. 1), East of the Moon (Diane, Gr. 1), Alpha Centauri (Jacques Le Marois, Gr. 1), Study of Man (Jockey Club, Gr. 1). Gélinotte avait été acquise par Didier Guillemin, son actuel entraîneur, lors de la vente de Yearlings d'Octobre de Deauville 2019, pour 34.000 €.

 

VOIR LE PEDIGREE DE GELINOTTE

 

Elle a ensuite été nommée Gélinotte par Pierre Pilarski, propriétaire passionné du trot, vainqueur du Prix d'Amérique avec Bold Eagle, et qui avait aussi donné le nom de Fandango (légende du trot) à un bon sauteur chez Guillaume Macaire. Avec Didier Guillemin, Pierre Pilarski a bien sûr connu toutes les joies avec Genmoss, le meilleur cheval anglo-arabe de tous les temps.

 

 

 

 

 


Voir aussi...

"Un jour, une Casaque, racontez vos couleurs" - Episode 5 : Pierre Pilarski

 L’aventure continue au pays des casaques ! Au-dela de la découverte un peu magique de ce bout de tissu qui fait rêver, il y a de belles rencontres et de jolies histoires d’hommes et de chevaux… Le propriétaire du jour ne fait pas exception à la règle, mais contrairement à ses métronomes d’élèves qui trottent, galopent ou sautent vers le poteau à la vitesse de l’éclair, lui a pris tout son temps pour raconter sa casaque. On ouvre donc la porte de l’armoire de Pierre Pilarski et on déplie soigneusement sa casaque : rouge - épaulettes et brassards noirs - toque jaune.

Agen et le Grand Show Anglo: Pierre Pilarski et Didier Guillemin marchent sur Illywood Boulevard

Élevée par Marie et François Maillot, Illywood Pontadour s'est imposée plaisamment ce lundi pour ses débuts à Agen, dans le Prix Corène, permettant à son propriétaire, Pierre Pilarski, et son entraîneur, Didier Guillemin, de conserver leur titre dans cette première épreuve plate pour Anglo-Arabes de 3 ans en 2021, où les trois places sur le podium ont été obtenues par d'anciennes participantes au Grand Show Anglo 2020.

Fira, première sur les haies, comme Pierre Pilarski chez les Anglo-Arabes d'obstacle

Lauréate dernièrement à Tarbes du Grand Prix des Pouliches à 12.5%, la belle Fira n'a pas manqué ses débuts en haies, triomphant de la tête et des épaules dans le Prix Soumoulou, première épreuve du meeting de Pau 2020-2021, et préparatoire à la Coupe des Anglo-Arabes. La pensionnaire de Didier Guillemin permet ainsi à son propriétaire, Pierre Pilarski de s'illustrer pour la première fois en obstacle chez les Anglo-Arabes.