Agen et le Grand Show Anglo: Pierre Pilarski et Didier Guillemin marchent sur Illywood Boulevard

08/03/2021 - Anglo Actualités générales
Élevée par Marie et François Maillot, Illywood Pontadour s'est imposée plaisamment ce lundi pour ses débuts à Agen, dans le Prix Corène, permettant à son propriétaire, Pierre Pilarski, et son entraîneur, Didier Guillemin, de conserver leur titre dans cette première épreuve plate pour Anglo-Arabes de 3 ans en 2021, où les trois places sur le podium ont été obtenues par d'anciennes participantes au Grand Show Anglo 2020.

François Maillot peut avoir le sourire: son élevage vient d'enregistrer une nouvelle victoire grâce à Illywood Pontadour, lauréate en débutant ce lundi, à Agen

 

Pour sa première réunion au galop de l'année, l'hippodrome d'Agen-Le Passage offrait un programme pour le moins alléchant ce lundi 08 mars, avec trois courses plates et quatre d'obstacle, dont trois réservées uniquement aux Anglo-Arabes. La première d'entre elles, le Prix Corène, faisait la part belle à la jeune génération des 3 ans à 37.5%, avec pas moins de onze concurrents mâles et femelles toutes et tous inédits, dont dix d'entre eux s'étaient déjà croisés voici quelque mois, sur l'hippodrome de La Teste, à l'occasion du Grand Show Anglo 2020. 

Une manifestation ne cessant de gagner en visibilité et en notoriété depuis sa création en 2014, où les éleveurs de cette race, ô combien importante dans le paysage hippique français, prennent plaisir à se rendre en Gironde chaque année pour y présenter leurs Anglo-Arabes de 2 ans. Non seulement au grand public et aux juges du concours de modèles et allures, mais aussi à divers propriétaires et entraîneurs qui ne rateraient cet événement pour rien au monde. Parmi eux, Pierre Pilarski et Didier Guillemin, le tonitruant tandem ayant une nouvelle fois parcouru les travées du Bequet l'an dernier à la recherche d'une nouvelle pépite chez les Anglo-Arabes, comme il l'avait déjà fait avec la belle et bonne Fira en 2019, lauréate depuis du Grand Prix des Pouliches à 12.5% en plat et invaincue à ce jour en obstacle. Visiblement conquis par les chevaux qui lui ont été présentés, et par les explications de leurs éleveurs/présentateurs respectifs et de l'avis ô combien important du metteur au point de Mont-de-Marsan, Pierre Pilarski s'est porté acquéreur de plusieurs des participants à ce Grand Show, dont font partie le Champion Suprême, Santo Rini, mais également Illywood Pontadour et Farfelue, qui ont ce lundi formé le couplé gagnant du Prix Corène, à Agen, et lui ont ainsi permis de conserver son titre dans cette épreuve, après le succès de Frip'Ouille l'an dernier, déjà entraînée par Didier Guillemin.

 

Pierre Pilarski et Didier Guillemin, un tandem très en forme chez les Anglo-Arabes

 

Bien sortie des boîtes de départ, mais contrainte d'évoluer le nez au vent, en quatrième position, durant la majeure partie du parcours, la partenaire de Lily Le Pemp a néanmoins bien suivi l'accélération de Sierra de l'Abbaye (Carghese des Landes) et Farfelue (Olzarte de Collongues) au bout de la ligne d'en face, et a ensuite très bien poursuivi son effort tout au long de la ligne droite pour prendre résolument l'avantage après le poteau des 50 derniers mètres, ponctuant ainsi ses débuts en coméptition par une victoire. Sa compagne de couleurs et d'entraînement, Farfelue, s'est elle aussi très bien comportée pour sa première sortie, et n'a pas à rougir de cette deuxième place, terminant juste devant la bonne finisseuse Sybilline (Hasawood de Bordes), troisième devant Feng Shui du Pécos (Fairplay du Pécos), également auteur d'un effort final assez plaisant.

 

Dans un ultime coup de reins, Illywood Pontadour est parvenue à déborder sa compagne de casaque et d'entraînement, Farfelue, s'imposant ainsi dès ses débuts en compétition

 

Fille de l'ancien champion et étalon à succès Frisson du Pécos, Illywood Pontadour est née et a été élevée dans les Hautes-Pyrénées, à l'Élevage de Pont-Adour des époux Marie et François Maillot, une référence dans le paysage de l'Anglo-Arabie française. Huitième produit de la lauréate en piste Perliwood du Lac, Illywood Pontadour est une soeur de l'excellente Woodhasa de Bordes, gagnante à huit reprises en compétition, notamment en 2012 du Prix de l'Élevage des Anglo-Arabes de La Teste, ainsi que du non moins doué Hasawood de Bordes, vainqueur à Tarbes du Prix du Ministère de l'Agriculture à 37.5%, trois années plus tard, avant d'entrer au haras comme étalon. Issue de la souche magique de la famille Steiner, dans le Limousin, étant une petite-fille de Petite Perle du Lac, classée deuxième à Mont-de-Marsan d'un Grand Critérium des Anglo-Arabes à 50%, Illywood Pontadour est également une nièce de l'éclectique Joli Petit Khanjer, sorti notamment vainqueur en plat de la Coupe à 37.5%, en plus de deux autres succès en obstacle, ainsi que de L'Occitan, victorieux à 3 ans du Critérium des Poulains à 37.5% sur l'hippodrome des Grands Pins, juste devant une autre protégée de Marie et François Maillot, Vic Day Pontadour

 

 Illywood Pontadour, à son passage lors du Grand Show Anglo 2020

 

Débourrée et pré-entraînée par Benjamin Chauvel et toute son équipe de l'Écurie du Petit Enjoie, dans le Gers - auteure au passage d'un retentissant coup de deux chez les Anglo-Arabes ce lundi à Agen suite à la victoire de Reddington sur les haies, un peu plus tard dans la réunion -, Illywood Pontadour a ensuite pris la route de l'hippodrome de La Teste avec ce dernier, en septembre 2020, pour y être présentée au Grand Show Anglo, dans la section des pouliches à 37.5% et plus. Un événement au cours duquel elle n'a certes pas retenu l'attention des juges, terminant non classée, mais bien celle de ses propriétaire et entraîneur actuels, Pierre Pilarski et Didier Guillemin, à qui tout réussit en ce moment avec les Anglo-Arabes, et à qui l'on souhaite d'engranger le plus de victoires possibles, notamment avec cette élève de Marie & François Maillot, qui semble en avoir sous le sabot !

 

Benjamin Chauvel (à gauche), débourreur, pré-entraîneur et présentateur d'Illywood Pontadour, aux côtés de Marie Maillot (deuxième en partant de la gauche) lors du Grand Show Anglo 2017

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Gagarin's Moon, un "pur" ayant pour tante une "Diane" des Anglos à 37.5% !

En s'attardant sur le pedigree du "pur" Gagarin's Moon, vainqueur hier pour ses débuts sur la fibrée cantilienne, on s'aperçoit que ce fils de Sea The Moon et d'une mère par Galileo n'est autre qu'un neveu... de la dernière "Diane" des Anglo-Arabes à 37.5%, Haya de Faust, sa grand-mère, Guarded, ayant rencontré certains des étalons arabes stationnés au Haras de Saint-Faust de la famille Larrieu, dans le Sud-Ouest.