Olympic Glory tout proche de la gloire dans le Derby Australien

04/04/2020 - Zoom Etalon
Déjà père d'une gagnante de Gr.1 avec Watch Me, Olympic Glory a bien failli remporter sa 1ère à ce niveau en Australie aujourd'hui. Son fils Eric The Eel a fini très bon 3e de l'Australian Derby (Gr.1). C'est Quick Thinker qui l'a emporté, en nous rappelant au bon souvenir de son père, un des meilleurs chevaux de tous les temps en Océanie, So You Think. 

Olympic Glory : le signe des temps - France sire

Olympic Glory, tout proche d'un 1er Gr.1 Australien ! (© Z Lupa).

 

Alors que le Haras de Bouquetot vient d'annoncer la reprise d'activité de ses étalons en pleine crise sanitaire, une bonne nouvelle est venue d'Australie pour leur Olympic Glory. Retiré au Haras en France après une riche carrière de courses qui l'a vu remporter 3 Gr.1, le champion miler n'a pas tardé à se signaler en piste avec une génération de 3 ans particulièrement efficace en 2019. Ce sont d'ailleurs plutôt ses femelles qui ont brillé, avec Watch Me (Coronation Stakes Gr.1), Lucky Lycra(prix Joubert listed), Phocéenne (prix Rose de Mai listed) ou encore Grand Glory (3e prix de Diane gr.1). Pour l'instant, seul Pythion avait réussi à être black-type parmi les mâles d'Olympic Glory. Pourtant le fils de Choisir a frôlé la case Gr.1 avec ses garçons ce matin en Australie. 

 

 

 

Eric The Eel, un des rejetons d'Olympic Glory, a bien failli offrir un 1er gagnant de Gr.1 à son père dans l'hémisphère Sud, en terminant, tout proche, 3e de l'Australian Derby (Gr.1). L'équivalent du Jockey Club a vu finir en trombe notre Eric The Eel, qui venait de remporter un gros handicap et a monté les échelons avec brio. Il fait partie de la première génération d'Olympic Glory conçue à Arrowfield Stud, un des plus grands haras australiens, appartenant à John Messara, et qui accueille aussi Shalaa en double saison. Comme son compère d' Al Shaqab Racing Toronado, Olympic Glory fait pleuvoir les vainqueurs dans l'hémisphère sud, et l'avenir ne peut qu'être brillant, avec 163 juments saillies rien qu'en France en 2019. Mais malheureusement, son fils Eric The Eel est tombé sur un os, Quick Thinker. 

 

Quick Thinker gagne l'Australian Derby pour OTI Racing (Justhorseracing)

 

Bien qu'il soit né en Australie, Quick Thinker est entraîné en Nouvelle Zélande par Murray Baker, une véritable légende au pays des All Blacks ! Il a remporté plus de 150 courses de stakes en carrière, et est maintenant épaulé par son fils Bjorn, qui a d'ailleurs pris soin de Quick Thinker avant le Derby. En effet, le cheval a du être amené sur place à l'avance à cause des restrictions liées au Covid 19. Débutant à 2 ans, Quick Thinker a été acheté à la suite d'une victoire de listed par OTI Racing, syndicat que l'on connait avec Gailo Chop et plusieurs chevaux en France. Très versatile comme beaucoup de chevaux australiens, il a réussi à remporter un Gr.3 sur 1400m, avant d'être rallongé avec succès. L'Australian Derby, qui se dispute sur 2400m contrairement au Jockey-Club, est tombé pour la 5e fois dans l'escarcelle de Murray Baker, qui avait déjà entraîné une légende néo-zélandaise, Mongolian Khan, un des rares à avoir remporté les Derbys Néo-Zélandais et Australiens. 

 

Murray Baker, un entraîneur de légende en Nouvelle Zélande (© NZ Herald)

 

Quick Thinker est donc devenu le 6e gagnant de Gr.1 de son père So You Think, une véritable légende en Océanie. Né en Nouvelle Zélande puis entraîné en Australie, il était aussi le fils d'un étalon "shuttle" à savoir High Chaparral. Après une carrière extraordinaire dans son pays, qui l'a vu gagner 5 Gr.1 dont le Cox Plate à seulement 3 ans, Coolmore Stud l'a ramené en Europe, tentant un défi. Réussite, puisque le cheval s'est révélé comme un vrai extraterrestre chez Aidan O'Brien, en enlevant 5 Gr.1 de plus. Il a même terminé 4e de l'Arc de Danedream. Au Haras, So You Think n'a pas fait de grandes étincelles avec ses produits européens, donnant quelques black-types dont Marathon Man, bon cheval chez Carlos et Yann Lerner. Comme un signe du destin, c'est en revenant à Coolmore Australia qu'il a réussi, avec de nombreux gagnants de groupes, et 6 gagnants de Gr.1, qui ont la particularité d'avoir la filière classique dans le sang. En effet, 5 de ces 6 chevaux de Gr.1 ont remporté des Guinées ou des Oaks. Il y en a beaucoup de différentes dans l'hémisphère Sud, entre la Nouvelle Zélande et l'Australie. Aujourd'hui, So You Think fait la monte à un peu plus de 20 000 € et est redevenu l'idole de tout un pays...

 

So You Think a repris des couleurs dans son continent d'origine ! (©Coolmore)


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Zoom Etalon

Masked Marvel et True Marvel, quand père et fils effectuent leur première en Australie

Confinement ou pas, on peut toujours compter sur les produits de Masked Marvel pour nous faire voyager, et ce jusque dans l’hémisphère Sud. En effet, True Marvel, passé sur le ring de la vente de yearlings Osarus en 2017, leur a offert à tous les deux le premier succès de leur carrière au pays des kangourous, confirmant un peu plus le très bon début de saison de l'étalon du Haras de la Tuilerie.

Actualités

Connaissez-vous Subzero, le cheval le plus populaire d'Australie à 31 ans ?

L'Australie, pays où les courses sont religion, compte sur son île un des chevaux les plus atypiques jamais vus dans notre sport. Gagnant de la fameuse Melbourne Cup  en 1992, le beau gris Subzero, aujourd'hui âgé de 31 ans, est l'une des stars du pays. Ce gentil cheval, accompagné de son propriétaire Graham Salisbury, a fait le tour des shows TV, des hôpitaux pour rendre visite aux enfants malades, a été vu avec les stars du pays comme Hugh Jackman et Kylie Minogue, et a rapporté plus de 10 M de $ a des oeuvres de charité. Un véritable héros des temps modernes que l'on vous fait découvrir ou redécouvrir. 

Actualités

Watch Me dans les Coronation Stakes: La folie Boudot/Graffard s'empare de Royal Ascot !

 Magique, mythique, incroyable. Les superlatifs nous manquent pour décrire la semaine de Pierre-Charles Boudot et Francis-Henri Graffard. 5 jours après le Diane de Channel, c'est avec Watch Me que le duo a brillé dans les Coronation Stakes à Royal Ascot, s'offrant encore une fois une première. C'est aussi le premier Gr.1 du jeune et brillant étalon Olympic Glory, avec cette pouliche née au Petit Tellier, mais élevée au Haras de Saint-Julien par Antoinette Tamagni, la femme de Patrick Chédeville. Par notre envoyé de choc Fabien Cailler, accompagné d'un groupe de supporters français déchaînés !