Sidestep, Exosphère, Scissor Kick...il ne fallait pas condamner les Australiens !

09/11/2020 - Zoom Etalon
Les débats et points de vues sont nombreux autour de l'influence des étalons australiens en Europe. Si la France, par exemple, a connu de grosses déceptions, notamment avec Redoute's Choice, on voit ces derniers temps une recrudescence des poulains issus d'étalons australiens ayant fait la monte en France. De Sidestep, qui s'illustre étonnament à Auteuil, à Scissor Kick en passant par Exosphère, fallait-il condamner nos "Wallabies" aussi vite ? 

Le puissant Thélème, une anti-thèse de la logique des croisements à lui tout seul ! (APRH)

 

L'histoire d'amour entre l'élevage français et les étalons australiens seraient digne d'un film romantique à 2 francs 50, où on s'aime, puis on se détestet, et ainsi de suite jusqu'à n'en plus pouvoir. Force est de constater en ce moment, que nos imports australiens ne sont pas si désastreux, malgré la sinistre réputation qui a pu entourer les arrivées de certains sires sur notre sol. Face à la puissance de l'élevage chez les Wallabies, certains ont tenté leurs chances avec des chevaux comme Octagonal, Commands, ou encore Testa Rossa, et bien-sûr Redoute's Choice. Ce dernier, phénomène incontesté dans son pays d'origine a sailli des montagnes de juments en France, et les meilleures. Patatrac ! S' il y a eu quelques bons chevaux en Europe nés de ses oeuvres, il a été globalement décevant au regard de son influence dans l'hémisphère Sud. 

 

Redoute's Choice, une légende Australienne qui a déçu en Europe 

 

Pourtant, soit par oubli ou par entêtement, nous avons retenté et retentons encore le coup avec les Australiens. Après tout, Coolmore à réussi avec Choisir, Fastnet Rock, Starspanglebanner, et même Pride Of Dubai, et Darley a lui gardé le bon vieux Exceed And Excel, qui continue de faire de très bonnes choses. Les étalonniers français ont réessayé avec Elvstroem et Scissor Kick, qui sont toujours dans l'hexagone, mais aussi au Logis avec Exosphère et Sidestep. Aujourd'hui, quand on regarde les statistiques de leur production, on se rend compte qu'il y avait du bon, et que l'on aurait gagné à les garder chez nous ! 

 

Coolmore's Royal Ascot hero Choisir pensioned - ANZ Bloodstock News

Choisir a été pour Coolmore un bon import Australien

 

Exosphère, puissant sprinter par Lonhro, une autre star australienne, a été un cheval de Gr.1 sans conteste. Une seule génération française lui aura suffi pour s'illustrer. Avec 30 produits de 2 ans, qui ont déjà couru 27 courses, il affiche 5 victoires et 12 places, soit un taux de 62 % à l'arrivée. On lui doit le bon Easter, entraîné par Fabrice Chappet, qui reste sur deux faciles succès, le dernier acquis à Lyon Parilly aujourd'hui. Exosphère se targuait d'un modèle extraordinaire, mais est reparti sitôt sa saison finie en Australie...

Quant à Sidestep, les stats sont encores plus éloquentes ! Il a 3 générations françaises, les premières ayant 3 et 2 ans. On dénombre déjà 6 black-types dans sa production, dont le fameux Thélème, cheval né pour le plat qui est devenu un phénomène en obstacle et vient de gagner le Cambacérès (Gr.1), premier Gr.1 de son père en Europe ! Le reste des black-types est acquis en plat, avec les gagnants de listed Real Appeal (prix La Flèche) et Step by Step (Derby du Languedoc). L'un a 3 ans et évolue sur longue distance, l'autre était une 2 ans ultra précoce. On y ajoute 3 placés de listeds en plat, et plusieurs bons gagnants comme Kribi, qui a débuté comme un avion à Pornichet, et Best Lightning, invaincu en 2 courses avec la manière dans le Grand Est. Sidestep est un fils de Exceed And Excel, mais avec une mère par l'européen Quest For Fame. Il est lui aussi reparti en Australie, car après avoir pas mal sailli en première année française, cela s'est moins bien passé ensuite.

 

Sidestep, le père de Thélème, fait afficher des statistiques très intéressantes

 

Actuellement, le parc français a 2 australiens pure souche, le premier étant Elvstroem. Sa grande famille a brillé en Europe avec Highland Reel, un cheval célèbre. Déjà père de chevaux de Gr.1 dans son pays, Elvstroem, fils direct de Danehill, a sorti un black-type dès sa première génération de 2 ans avec My Love's Passion, placée du prix Robert Papin (Gr.2), et encore vue à bon niveau cette année. Elvstroem, qui a déjà 20 ans, ne peut pas être rangé dans la case des jeunes étalons.

C'est toutefois le cas de l'autre Australien, Scissor Kick, stationné à Etreham, qui est lui un fils du légendaire Redoute's Choice, qui comme on vous l'a expliqué, n'est pas une référence en Europe. Scissor Kick fait pour l'instant une belle entrée en matière, avec des 2 ans black-types en Australie, et de bons gagnants de première génération en Europe. Sa production compte déjà 7 victoires et 23 places en 41 courses courues, avec de bons éléments comme Kick Boxing, Angelino ou encore Sol Y Sombra, entraînée par la jeune Joséphine Soudan, qui s'est brillamment imposée à Lyon cet après-midi, 30 minutes après Easter, le fils d'Exosphère ! 

 

Scissor Kick fait lui aussi son trou petit à petit dans l'hexagone...

En bref, les 2 dernières années nous montrent qu'on peut refaire confiance à l'Australie, où en tout cas qu'il y a du bon à prendre dans ces courants de sang particuliers. Ils n'ont pas connu que de la réussite en Europe, même les plus grands, mais il serait idiot d'en faire une généralité. Après tout, nos étalons européens qui partent en double saison connaissent une certaine réussite, et n'oublions pas que là-bas aussi, les plus grands ont échoué, comme un certain Galileo. A l'image de Redoute's Choice, il est un phénomène mondial, mais n'a pas matché avec l'élevage australien. Certes, on ne pensait trouver un cheval tel Thélème dans la production d'un sprinter comme Sidestep, mais l'élevage nous réserve bien des surprises, et peut-être serait-il temps d'enlever nos oeillères...australiennes ! 


On en parle dans l'article

Voir aussi...