Aujourd'hui : Newmarket
July Sale
Lexington, Kentucky - le 13/07/2020
July Selected Horses of Racing Age
Fairyhouse - du 14/07/2020 au 15/07/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 16/07/2020
May Store Sale
Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté
Fairyhouse - le 24/07/2020
Tattersalls Ireland Goresbridge Breeze Up

DNA : la contre-histoire de Byerley Turk

Thierry Grandsir nous raconte aujourd'hui la contre-histoire de Byerley Turk, l'un des 3 pères fondateurs de la race du pur-sangs anglais, mais dont l'origine donne encore lieu à des débats de spécialistes particulièrement animés. Voici une version...

L'histoire de DNA Pedigree: Wild Risk, un sauteur chef de race

Qui aurait cru qu'un tout petit cheval bai au physique douteux pouvait ensuite devenir un excellent cheval d'obstacle ainsi qu'un formidable père de gagnants... en plat ? C'est pourtant ce qui est arrivé à Wild Risk, qui a tout bonnement défié les lois de l'entendement en devenant un  véritable chef de race, et dont l'histoire vous est racontée ci-dessous par Thierry Grandsir.

L'histoire de DNA : Dark Ronald, le patriarche allemand était fragile

Réputés pour leur solidité, les pur-sangs allemands descendent pourtant d'un chef de race particulièrement fragile ! Victime à deux reprises de claquage des tendons, Dark Ronald provenait de d'une piètre naissance. Thierry Grandsir (DNA Pedigrée) vous conte l'étonnant destin de ce patriarche qui dut sa survie à son incomparable beauté plastique.

L'histoire de DNA Pedigree: Phalaris, la source de vitesse pure !

Pas envie de mettre le nez dehors ? Alors installez-vous confortablement au coin de la cheminée: Thierry Grandsir (DNA Pedigree) va vous raconter une histoire ! Celle de Phalaris, longtemps méprisé mais dont l'influx, la vitesse et la classe ont pourtant largement contribué à améliorer la race du Pur-Sang aujourd'hui. 

L'histoire de DNA : Mr Prospector, le mutant

 L'un des plus grands étalons de tous les temps, Mr Prospector, était en réalité un cheval mutant ! En effet, une mutation génétique qui aurait dû faire de lui un animal dégénéré l'a finalement transformé en un super héros sauveur du monde du pur-sang. Thierry Grandsir (DNA Pedigrée) vous conte son destin avec force, détails et explications scientifiques !

L'histoire de DNA : Kaldoun, la saga des lièvres gris

 En cette semaine de Salon des Etalons du Lion, Thierry Grandsir choisit de conter l'histoire du plus grand améliorateur de plat ayant débuté en Anjou, dans le plus total anonymat, avant de s'installer en grande pompe à Etreham. Ex futur champion ayant fini lièvre, le gris Kaldoun fait partie d'une série étonnamment longue.

Poliglote et Trempolino, le destin de deux ovnis si français

Vainqueur de l'Arc de Triomphe 1987 pour Paul de Moussac, Trempolino s'est éteint paisiblement au matin du 19 mars 2018 à l'âge canonique de 34 ans, au lendemain de la mort d'un de ses plus précoces rivaux au haras, le phénomène Poliglote qui a dû être euthanasié à 26 ans à Etreham. Ces 2 étalons polyvalents symbolisent parfaitement l'élevage français auquel ils ont tant apporté, alors que rien les prédestinaient à cela.

Kingmambo est mort

A l'âge de 26 ans, Kingmambo a du être euthanasié, ce mercredi, au haras de Lane's End Farm où il sera enterré. Ce chef de race, fils de la légendaire Miesque et de l'influent Mr Prospector, aura marqué l'élevage et les courses. Lauréat de trois groupe 1 à 3 ans et sur le mile, la Poule d'Essai des Poulains à Longchamp puis les St James's Palace Stakes à Ascot et enfin le Prix du Moulin de Longchamp, le représentant de la famille Niarchos est ensuite devenu un étalon international hors-norme : père du crack japonais El Condor Pasa, de la championne européenne Divine proportions ou encore de l'américain Lemon Drop Kid, pour ne citer qu'eux. Nous reviendrons plus en détails sur sa carrière en piste et au haras très prochainement.

Le chef de race Green Desert est mort à 32 ans

Shadwell (Hamdan Al Maktoum) a transmis une triste nouvelle ce 9 septembre. Le chef de race Green Desert (Danzig), réservoir de vitesse, père de père exceptionnel, est mort à l'âge canonique de 32 ans.

Sunday Silence, l'affreux, sale et méchant héros de l'Arc 2014 ?

Fou dangereux et presque infirme, il avait tous les défauts et il est mort jeune. Mais une qualité immense, le talent pur, a permis a Sunday Silence de transformer l'élevage japonais, lui qui venait des Etats-Unis dont plus personne ne veut aujourd'hui du sang pourri pour le dopage américain.... Trois des petits-fils de l’américano-japonais, Sunday Silence sont arrivés en France et seront au départ du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe. Retour non pas sur le fameux film d'Ettore Scola, mais sur un destin exceptionnel. Par Xavier BOUGON.

La Californie : Baby Foot, un espoir en orange et gris

La première Listed de l’année, le Prix de la Californie, a rendu son verdict ce dimanche à Cagnes. Le prometteur miler de Jean-Claude Seroul et de Frédéric Rossi, Baby Foot, a tout l’avenir devant lui tant il a dominé ses petits camarades sur les 1.600 mètres de la PSF. Il confirme les espoirs mis en lui après une superbe année à 2 ans.

La plus grande course d'Amérique du Sud pour Soy Carambolo, un fils de Val Royal, un produit Lagardère

Un jour du mois d’août 1999, le fils de Royal Academy, Val Royal, remporte le Prix Guillaume d’Ornano pour les couleurs de Jean-Luc Lagardère. Il sera vendu, très peu de temps après, aux USA. C’est à partir de ce jour que la suite de sa carrière prend une autre dimension. Il se retrouve maintenant père du gagnant de l'Arc argentin, tandis qu'il est mort jeune d'une hémorragie interne...  

La chronique Facebook : Man O War, père de l'Amérique

Mon patient, les yeux clos et l'esprit envolé dans l'inconnu, gisait sur la table de pierre, le corps délicatement posé sur un doux drap de soie. Nous étions seuls, pour quelques instants encore. J'avais fait de mon mieux pour préserver cette infinie splendeur. Il avait beau être loin de ce monde, il resplendissait toujours d'avantage. Un ultime sursaut de lumière vint se glisser sur ses flancs, me révélant son poil d'un rouge poignant. Man O War s'est éteint à 30 ans.

Orfevre, le joyau de la couronne

  Au 19e siècle, il fallait des semaines, voire des mois, pour rejoindre l’autre bout de la planète. Et pourtant, cela n’a pas empêché la descendance de la lointaine aïeule d’Orfèvre, Beeswing, véritable idole du nord de l’Angleterre grâce à ses 51 victoires (!) de voyager à travers les décennies d’Est en Ouest et d’Ouest en Est.