Demain : Fairyhouse
Derby Sale
BĂ©con-les-Granits - le 29/06/2019
Show Lumet
Deauville - du 02/07/2019 au 03/07/2019
Vente d'Eté
Newmarket - du 09/07/2019 au 12/07/2019
July Sale
Lexington, Kentucky - du 09/07/2019 au 10/07/2019
The July Sale

It's Gino, le statisticien hors-pair venu de l'est

02/02/2017 - Zoom sur
A l’aube de sa deuxième saison de monte française, retour en statistiques sur les débuts d’étalons d’It’s Gino, disponible au Haras des Rosières aux Salines en 2017.

It's Gino, ici au Haras de Rosières aux Salines, a été victime d'un coup de chaud au moment du Salon des Etalons de Vichy auquel il devait participer le 20 janvier dernier. Il a depuis lors retrouvé toutes ses capacités

 

Parlons franchement, It’s Gino fait sans doute partie des étalons mésestimés en France. Hors ses produits parlent pour lui. Ce fils de Perugino (1/2 frère de Sadler’s Wells) avec une mère par Lomitas avait déjà commencé sa carrière de course au plus bas de l’échelle avant de se hisser « Cheval de l’année » en Allemagne en 2008. Cette année fut en effet fantastique. Il a engrangé une victoire de Gr.2 à Baden-Baden, une victoire de Listed (Prix Lord Seymour) à Longchamp, 2ème de l’Hansa Preis (Gr.2) à Hambourg, It’s Gino s’est surtout classé 3ème du Deutschland Preis (Gr.1), du Grand Prix de Baden (Gr.1) et au même rang (ex-aequo avec Soldier Of Fortune) dans le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr.1) de Zarkava, une édition exceptionnelle.

 

Entré étalon en 2010 à Gestüt Rietberg, It’s Gino n’a pas autant sailli que son collègue Soldier Of Fortune, loin de là. Pour rappel, ce dernier a sailli 304 juments en 2016 ! Lui a couvert 23 juments en 2010 ; 21 en 2011 ; 13 en 2012 et a continué sur ce rythme à Gestüt Union. Ses premiers 3 ans sont donc apparus sur les pistes en 2014. En Allemagne, il n’a été devancé que par un certain Pomellato au niveau du pourcentage de gagnants par partants. It’s Gino était à 61% contre 71% pour Pomellato. La même année, en 2014 donc, 18 de ses produits avaient vu un champ de courses. 11 étaient gagnants (de 14 courses) et 3 furent placés pour des gains totaux de 77.507€.

2 ans plus tard, It’s Gino a fait une superbe remontée dans le classement des meilleurs étalons dont les produits ont couru en Allemagne. 31ème en 2014, il s’est permis le luxe de se hisser dans le top 10 en 2016. 9ème exactement entre Shamardal et New Approach, s’il vous plait.

 

Stafettino, un fils d'It's Gino gagnant de Gr.2, avec le jockey Eduardo Pedroza

 

Si 2015 avait déjà vu des produits d’It’s Gino s’imposer ou  se placer au niveau Listed, 2016 a été encore meilleure pas seulement en Allemagne mais aussi en Italie. Avec une production vraiment limitée, It’s Gino a sorti 5 chevaux de groupe ou de Listed sur un éventail de distance très large. Il y a eu :

  • Stafettino, gagnant du Grand Steeple Chase des 4 ans (Gr.2) à Milan sur 3600
  • Rosebay, lauréate de Listed à Cologne, 2ème de Gr.2 à Baden et 2ème de Listed à Munich le tout sur le mile
  • Forgino, 2ème de la Goldene Peitsche (Gr.2) à Baden sur 1200m
  • Bondi, 2ème de Listed à Munich sur 1000m
  • She’s Gina, 3ème de Gr.3 à Hambourg sur 2200m.

Déjà soutenu dès son arrivée en France en 2016 par Michel Contignon, Pascal Deshayes, Claude Pelsy et le Haras des Elys, It’s Gino continue à fédérer autour de lui. Des éleveurs tels qu’Emmanuel Clayeux, Patrick Joubert et Thierry Cypres vont eux aussi lui envoyer des juments pour 2017.

 


On en parle dans l'article