Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale Part 1 - Lot 1 à 276
Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale 2020 Part 2 - Lot 277 à 532
Fairyhouse - du 18/08/2020 au 19/08/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 20/08/2020
May Store Sale

Rêves de crack à... l'élevage de Mans !

29/07/2020 - Focus Elevage
Le suffixe "Mans", propre à la famille Delorme dans le Brionnais en Saône Et Loire, s'est illustré ces dernières années avec le gagnant de groupe Coquin Mans, mais aussi en gagnant le titre de champion suprême des foals l'an passé à Decize. Cet élevage familial animé par Gérard Delorme, sa fille Léa, et son gendre Franck Perrat, a fait naître 2 foals cette année. 

Gérard Delorme avec sa fille Léa, s'occupent de l'élevage de Mans

 

En Saône Et Loire, il ne faut pas se tromper avec les Delorme et surtout ne pas les confondre au risque de vous faire taper sur les doigts... ou ailleurs ! Il y a ceux de Collonges, ceux de Salornay Sur Guye, et aussi ceux de Dyo, en l'occurence Gérard Delorme, qui a fondé l'élevage de Mans avec son frère, le regretté Hubert Delorme. Très connu dans le charolais, les 2 frères ont commencé à prendre des juments sur la petite commune de Dyo aux frontières entre le Brionnais et le Charolais. Aujourd'hui, le flambeau a été repris par Léa Delorme, la fille de Gérard, accompagnée dans cette passion par son mari Franck Perrat, qui a très vite été piqué par le virus ! Malgré un petit effectif de poulinières, le suffixe "Mans" a réussi à se faire connaître grâce aux bonnes performances de ses élèves. 

 

En famille avec Quissisia Mans, la mère du crack maison Coquin Mans

 

L'achat déterminant a été celui de Friska du Moulin, qui a ensuite donné aux Delorme deux très bonnes juments: Saphira Mans (6 vict.) et surtout Quissisia Mans, gagnante de 3 courses dont le prix des Malavaux en plat devant une certaine Quevega... Revenue à l'élevage, la fille de Video Rock a donné quasiment d'emblée Coquin Mans, un fils de Fragrant Mix, qui a été vendu en Irlande après un succès initial en plat. Entraîné par Willie Mullins, il s'est révélé très bon en gagnant un Gr.2, et en venant même participer à la Grand Course de Haies d'Auteuil, pour la plus grande fierté de ses éleveurs. Récemment, les Delorme ont acquis une nouvelle poulinière, Brise du Sud, une fille de la placée de listed Royalcy de Vindecy, ce qui fait monter l'effectif à 4 poulinières. 2 foals sont nés cette année, par Cokoriko, et Pastorius

 

Cette jolie femelle de Cokoriko est issue de Brise du Sud, une fille inédite de la bonne Royalcy de Vindecy (2e prix Finot), elle-même soeur de Rolls de Vindecy (Grand Steeple de Deauville). Sa propre soeur âgée de 4 ans est à l'entraînement chez Emmanuel Clayeux.

 

 

Place à un mâle par Pastorius, et Vahina Mans. Très bien née, Vahina Mans est une fille de la gagnante de Gr.2 Keep Well (prix Chloris), et une soeur du multiple placé de groupe Tour d'Argent. C'est la souche du fameux Melinoir, gagnant du Prix de Craon (Gr.1 AQPS) en plat puis de 2 Gr.1 sur les haies d'Auteuil (Grande Course de Haies de printemps et d'automne).

 


On en parle dans l'article