Forthing : la passion plus forte d'Ingrid Desagnat

20/02/2015 - Grand Destin
Premier produit né et élevé par la jeune éleveur Ingrid Desagnat, Forthing a remporté avec brio le Prix Antoine de Palaminy, une Listed à Pau. Rencontrée chez elle à Vaulandry dans le Maine-et-Loire, tout proche de la Sarthe, Ingrid encore toute émue nous raconte son parcours jusqu’à ce jour du dimanche 15 février 2015. Voir également les photos de Something Fine, la mère de Forthing, et de son foal 2015.  
Ingrid Desagnat & Something Fine, la mère de Forthing
 
« J’avais commencé mes études  dès l’âge de 16 ans dans l’univers du cheval. En 2002, je suis entrée au service de Marc de Montfort. Un temps femme jockey, je me suis installée à mon propre compte en tant qu’entraineur en 2007, un an après avoir obtenu ma licence, tout en restant dans les écuries de mon ancien patron. J’avais alors une petite dizaine de jeunes chevaux sous ma responsabilité et cinq propriétaires différents me faisaient confiance.
Malheureusement en 2009, j’ai été victime d’un très grave accident à la limite de l’amputation de la jambe… Peu à peu, je me suis tournée vers l’élevage et l’histoire a commencé avec Something Fine, une jument d’un de mes clients aujourd’hui disparu. Cette fille de Baby Turk, que j’aime beaucoup en tant qu’étalon, n’avait pas couru, trop fragile. J’ai ensuite entrainé son premier produit qui s’était tué à Bréhal en 2009, une année horrible. Son deuxième produit, une pouliche, fut vite réformé.
En 2010, j’avais emmené Something Fine à la saillie à Barastraight au Haras des Sablonnets chez Antoine de Talhouët-Roy, le beau-frère de Marc de Montfort, qui est à seulement 15 minutes en camion de la maison et encore, je roule prudemment. C’était alors la première année de monte de l’étalon et une année plus tard, j’ai élevé mon premier produit : Forthing.
Un vrai coup du hasard ! Je tiens d’ailleurs à remercier Monsieur Cherel (ndlr : qui avait acheté Forthing foal au sevrage) et son équipe ainsi que mon ami qui comme moi s’occupe des juments tous les jours. Nous en avons deux autres. Turga de la Tour, une fille de Turgeon et Tcharming Dan, une Charming Groom qui sont les deux pleines de Barastraight. »
 
Désormais lauréat de trois courses en 9 sorties, Forthing a déjà une petite sœur née cette année le 20 janvier par König Turf (voir les photos ci-dessous). Son frère âgé de 2 ans, par Slickly Royal est à l’entrainement chez Guy Cherel. Something Fine retournera à la saillie de Barastraight ces prochains jours.
 
 
GALERIE PHOTOS
Something Fine et sa femelle foal par König Turf née le 20 janvier 2015
 

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Actualités

Grand Prix de Pau 2015 : Vent Sombre en poupe

Il porte un nom de méchant, mais loin d'un Lord Voldemort qui ferait s'abattre l'obscurantisme, Vent Sombre a plutôt fait éclater un tonnerre de joie à la famille Papot réuni au grand complet autour d'un Guy Chérel qui décroche enfin son 1e Grand Prix de Pau après 30 ans d'assiduité au meeting béarnais ! Né du croisement de Network / Video Rock, l'AQPS Vent Sombre, neveu de Roseau de Loire est pourtant né en Anjou chez Jean-Claude Fleury avant d'être acquis foal par l'entraineur sur les conseils de Claude Ventrou. Texte et photos par Arnaud POIRIER.

Mercato des Ă©talons

Kentucky Dynamite au Haras de Sorelis (64) en 2015

Le Haras de Sorelis de Pau-Gelos a recruté deux nouveaux étalons pur-sang pour la saison de monte 2015 : Kentucky Dynamite et Lauro. Tandis que le premier nommé est issu de la cour d'étalons du Haras du Quesnay, le second nous vient du lot des anciens étalons des Haras Nationaux. Pour information, Lauro était stationné au Haras de Corlay en 2014 où il a sailli 47 juments! Lire le communiqué de presse du Haras de Sorelis et voir les prix de saillies 2015.

Zoom Etalon

Barastraight tête de liste des étalons de 1ère production en obstacle !

Au soir du 31 octobre 2014, Barastraight était leader des étalons de première production en obstacle en France cette année. Ce samedi 1er novembre, grâce à la troisième place de sa fille Baie des Iles dans le Gr. 2 Prix Congress (dans un terrain qui n'était pas sa tasse de thé), il a renforcé encore davantage sa pole position et ce rien qu'avec deux partants ! Il obtient par la même une première citation black-type en tant qu'étalon. Elevée par le Haras des Sablonnets, Baie des Iles était déjà double gagnante à Auteuil en 2014. Elle avait notamment remporté le convoité Prix Noiro. Forthing, un poulain issu des oeuvres de Barastraight lui est aussi gagnant (à Compiègne) et double placé à Auteuil en trois sorties. En 2015, Barastraight fera la monte au prix très attractif de 2.000€ poulain vivant. Lui qui n'a pour l'heure saillie que très peu de juments s'avère être l'une des futures relèves du parc étalons français en obstacle. Barastraight est ex aequo au nombre des victoires avec Kap Rock et Doctor Dino mais les devance largement aux gains. Par Loïc STECHER.