Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle
Saratoga Springs, New York - du 05/08/2019 au 06/08/2019
The Saratoga Sale

Vente de Yearlings d'Octobre - Bilan Jour 4 : Daniel Cherdo vend le top

22/10/2016 - Ventes élevages
Même exporté, l’étalon Sageburg fait encore l’actualité en France et ce notamment pendant cette quatrième journée de vente de yearlings d’octobre Arqana. Les éleveurs ont présenté 82 lots lors de cette dernière journée de vacation. Le top price a été déniché par Marc-Antoine Berghgracht au lot 597, un fils du précité Sageburg pour 38.000€. Voir les résultats complets, anecdotes, photos, vidéos et différés.

VOIR LES RESULTATS COMPLETS ET DIFFERES

 

En cette année 2016, Arqana accueillait pour la quatrième année consécutive une quatrième journée de vente pour la session de yearlings d’octobre. Force est de constater que le prix moyen est en régression continuelle sur les quatre dernières années (si l’on prend en compte uniquement le quatrième jour de vente). En 2013, le pourcentage de vendus s’élevait à 80,26%, le prix moyen de la journée de 15.779€. En 2014, les données étaient de 77,98% et de 14.448€. En 2015 à 79,41% et 13.562€. Cette année, le pourcentage de vendus a encore diminué, à 76,83%. Le prix moyen a lui aussi chuté à 13.048€. En revanche, le prix médian est resté stable depuis 2014 à 12.000€ précisément.

 

VOIR TOUTES LES STATISTIQUES

 

 

Le plus gros chèque de la journée a été signé par MAB Agency pour le lot 597 en fin de vente. Daniel Cherdo du Haras des Evées présentait son élève, un fils de Sageburg avec une mère par Anabaa, issu du même croisement que la pouliche Spain Burg à la différence qu’Anabaa Blue est le père de mère de la gagnante de Gr.2.

Daniel Cherdo, installé à Morieux dans les Côtes d’Armor, a élevé Varevees (Prix Gladiateur Gr.3, 2ème du Prix du Cadran Gr.1) et son frère Magic Mambo, un gagnant de Listed à Auteuil. On retrouve ces deux éléments sous la 3ème mère dans le pedigree du lot 597. Mais il y a encore mieux plus loin dans le pedigree : Kaldounevees, un double lauréat de Gr.3 sur le mile, placé de G.1 puis bon étalon au Haras du Mesnil.

 

Top price du dernier jour de vente, un fils de Sageburg vendu 38.000€

 

Marc-Antoine Berghgracht a acheté ce lot 597 pour un client espagnol. Le fils de Sageburg sera entrainé par Mauricio Delcher-Sanchez qui s’est installé dans une nouvelle cour : l’Ecurie Mola à Lamorlaye, une ancienne écurie des Boutin et Collet.

Le Haras de Grandcamp, le meilleur vendeur du jour devant Daniel Cherdo et le Haras de la Haie Neuve, a ensuite été responsable des deuxièmes et troisièmes plus gros prix. Le lot 533 a été acheté 30.000€ par Hervé Bunel de l’Agence FIPS. Cette fille de Dream Ahead et d’Excellent Girl élevée par Aleyrion Bloodstock est une sœur de deux vainqueurs. Bientôt de trois puisque sa sœur de 2 ans Khyrova vient de prendre une troisième place pour ses débuts à Toulouse le 18 octobre dernier pour Jean-Claude Rouget et Alain Jathiere.

4 lots après, Gérard Larrieu de Chantilly Bloodstock s’est offert un fils de Redoute’s Choice pour 27.000€ (lot 537). Trois lots ont ensuite été vendus 26.000€ dont le lot 584, le premier produit de Sizalia, une fille de Dream Well, sœur de Villa Molitor. Présenté par son éleveur le Haras de Maulepaire, ce fils de Pedro the Great a été acheté par Jean-Pierre Gauvin, très actif pendant la vente. Ce poulain représentait la première génération de Pedro The Great. 4 de ses lots ont été vendus durant les 4 jours pour une moyenne de 15.750€.

Un autre étalon de première production était représenté : French Fifteen. Ses 8 produits vendus sont partis pour une moyenne de 29.625€ dont un top à 45.000€ et un des trois lots vendus 26.000€ pendant la dernière journée. Il s’agissait du lot 582 présenté par le Haras du Quesnay.

 

 

Au détour de deux lots, devinez sur quel objet est-on tombé? Le trophée des Champion Stakes d'Almanzor est arrivé en France. Il a été ramené d'Ascot par Hervé Bunel, manager d'Antonio Caro, copropriétaire du crack. L'objet, d'une valeur approximative de 20.000€, est en sûreté quelque part à Deauville


On en parle dans l'article