Les 150 ans du Haras des Sablonnets : la visite guidée en vidéo

08/05/2014 - Focus Elevage
En 2014, le mythique Haras des Sablonnets fête ses 150 ans d'histoire et surtout de victoires. En ce jeudi de commémoration d'armistice 1945, l'élève du Haras situé à deux pas du Lude dans la Sarthe Spiritjim a signé un succès plein de promesses même si le cheval est âgé de 4 ans. Spiritjim a en effet fait sien le Gr. 3 Prix d'Hedouville à Longchamp en attendant la Poule d'Essai des Poulains de dimanche, course dans laquelle Salai,un autre élève maison, sera au départ. Voir la vidéo du Haras des Sablonnets.

Voir la vidéo du Haras des Sablonnets et l'interview de son dirigeant Antoine De Talhouet-Roy

 

Le Haras des Sablonnets a une longue histoire derrière lui. Il a été créé en 1864 par Auguste de Talhouet-Roy, député, sénateur et ministre des travaux publics, et n'a jamais cessé son activité depuis. Son actuel dirigeant, Antoine de Talhouet-Roy représente la 5e génération à la tête du haras. Il a repris la casaque grise toque noire. Il descend de Georges de Talhouet-Roy (le nom du prix à Auteuil) et a succédé à son père René, l'éleveur du champion Le Marmot (2e de l'Arc de Triomphe en 1979). Il a du rationnaliser une activité vieillissante, vendre les 7 juments de l'élevage, et a su redonner un nouveau souffle au haras.

 

 

Elève des Sablonnets, Spiritjim remporte sa première course de groupe dans le Prix d'Hédouville après deux succès dans les Listed Race (Photo APRH)

 

Il a ainsi réaménagé entièrement la structure en ramenant dans son giron le haras voisin de Sivase, propriété où était entraîné Smadoun par Bernard Renard. Il a aussi embauché un cadre, Valentin, ancien responsable chez Serge Boucheron. Avec des toitures entièrement refaites et des clotures toutes neuves, le Haras des Sablonnets s'étend aujourd'hui sur 100 hectares et accueille entre 60 et 120 chevaux en pension selon les périodes. Comme son nom l'indique, le terroir est sablonneux, à l'image des terres des Devin ou des Tarragon, mais sont enrichis par les inondations hivernales du Loir dans leurs parties basses.

 


Le Haras entretient en 2014, 36 poulinières à l'année. Avec son frère Hervé, Antoine de Talhouet-Roy a commencé à remonter un élevage à partir de l'achat à Deauville pour 165.000 francs de la très bonne Aka Lady, gagnante de listed, mère de Dancing Lady, elle aussi gagnante de listed et placée de Gr.3. Ils ont aussi connu des succès avec la souche deTutti, d'où Maredsous (Grand Prix de Nantes, listed), Fontaine Guérard et Fontcia (Prix Rose de Mai Listed).

 

L'une des cours du Haras des Sablonnets avec au centre, la statue de jockey portant les couleurs historiques du Haras 


En 2006, Antoine de Talhouet-Roy a effectué l'achat déterminant pour 55.000 € d'une jeune poulinière pleine de Verglas nommée Hidden Silver, dont le foal né le même printemps, Silver Frost, allait gagner la Poule d'Essai des Poulains en 2009. De cette jument, il a eu un mâle en 2007, nommé Blazon et vendu 360.000 € à Deauville, un mâle de Poliglote en 2008 nommé Rock Climber, acheté 80.000 € en août 2009 à Deauville et 3ème de Listed à Enghien. La jument a ensuite eu un autre mâle de Galileo en 2010 nommé Spiritjim, gagnant du Prix Juigné, du Prix Vulcain (Listed) en 2013 puis à 4 ans du Prix Lord Seymour (Listed) et du Prix d'Hedouville (Gr. 3).

 

Les sols du Haras des Sablonnets sont ... ?


Le Haras des Sablonnets fournit toutes les prestations d'élevages, de la naissance à la préparation aux ventes en passant par le suivi vétérinaire et l'étalonnage grâce à 3 reproducteurs Smadoun, Spirit One et Barastraight qui vient de s'illustrer en "sortant" son premier gagnant en France et sur les obstacles, lire l'article). Depuis 10 ans, il élève en moyenne 3 sujets black-type par an. Les deux frères, Marinous et Marend, élevé aux Sablonnets pour le compte de la famille De Proenca, ont tous deux remporté le Grand Prix de Deauville (Gr. 2), le premier nommé en 2010 et le second en 2005. Le Haras des Sablonnets a également élevé Salai, vainqueur des Listed Race Critérium de l'Ouest en 2013 et Prix Omnium II en 2014 et donc partant ce dimanche 11 mai dans la Poule d'Essai des Poulains.

 

Salai, élève des Sablonnets, lors de sa victoire dans l'Omnium II (Listed) avec Christophe Soumillon.


Voir aussi...