Lord North, des gros handicaps aux Prince of Wales's Stakes de Royal Ascot

17/06/2020 - Actualités
Passer des gros handicaps aux Prince of Wales's Stakes (Gr.1) pourrait sembler oser. Mais pas pour Lord North, un pensionnaire de John Gosden qui a placé une magnifique accélération pour s'imposer dans le temps fort de ce deuxième jour de festival, face à des chevaux beaucoup plus aguerris que lui dans ce type de compétitions. Il offre ainsi une 42ème victoire de Gr.1 à son père, Dubawi.

Lord North et James Doyle s'imposent avec autorité dans les Prince of Wale's Stakes (©Julian Finney)

 

Ce festival de Royal Ascot 2020 est décidément celui de toutes les surprises ! Alors que Pylderiver a causé la stupéfaction générale en remportant de toute une classe les King Edward VII Stakes (Gr.2) hier, face au grand favori Mogul, c'est au tour de Lord North de créer l'émoi en ce deuxième jour de festival après sa brillante victoire dans les Prince of Wales's Stakes (Gr.1) aux dépens du grand favori et propre frère de Mogul, Japan. Un palier franchi avec succès pour ce fils de Dubawi, offrant une 42ème victoire de Gr.1 à son génial géniteur, qui restait sur deux deuxièmes places sur ce même hippodrome... dans des gros handicaps !

Placé en avant-dernière position par son jockey, James Doyle, en début de parcours, le pensionnaire de John Gosden a dû contourner les animateurs avant d'être empoigné par son partenaire au poteau des 400 derniers mètres et de placer un magnifique coup de reins pour mettre hors de distance ses rivaux, quatre longueurs le séparant à l'arrivée du courageux Addeybb (Pivotal), deuxième devant le très bon finisseur Barney Roy (Excelebration). Pourtant très attendu, Japan ne peut faire mieux que quatrième, ayant sans doute eu besoin de se remettre en route depuis sa quatrième place dans l'Arc de Triomphe (Gr.1) l'année dernière.

 

 

Après des débuts victorieux, mais tardifs, à l'âge de 2 ans sur l'hippodrome de Redcar, puis une victoire ridicule de facilité à 3 ans sur le "All-Weather" de Newcastle d'une course à seulement deux partants, Lord North a échoué pour sa première participation au niveau Listed à Sandown, où il a terminé huitième et bon dernier. Poulain délicat, souvent facétieux au moment de pénétrer dans les stalles de départ, la décision a été prise de le castrer au début de l'été 2019 avant de le laisser retrouner à l'entraînement chez John Gosden, à Newmarket. Deuxième à Ascot pour sa réapparition dans un handicap de bonne facture, Lord North a persévéré dans cette voie, en remportant le Cambridgeshire Handicap sur l'hippodrome de Newmarket, que son entraîneur a déjà remporté cinq fois (!) avant de terminer une nouvelle fois second à Ascot, derrière Escobar, qui n'a pu faire mieux que douzième hier dans les Queen Anne Stakes (Gr.1) de Circus Maximus. Ayant terminé sa campagne 2019 par une victoire dans les James Seymour Stakes (L.) de Newmarket, le représentant de la casaque du Cheikh Zayed bin Mohammed venait d'effectuer une réapparition victorieuse dix jours plus tôt, en remportant de justesse un Gr.3 à Haydock.

Élevé par Godolphin, ce beau poulain bai de 4 ans est un fils Dubawi et de Najoum, lauréate de deux courses pour l'entraînement de Saeed bin Suroor, et est le frère d'un vainqueur, Chronicles, gagnant d'un maiden à Navan, en Irlande, sous la responsabilité de Jim Bolger. Sa grand-mère, Divine Dixie, fille du top étalon Dixieland Band, a notamment donné Discourse, invaincue à 2 ans et gagnante d'un Gr.3 à Newmarket, ainsi que Bandini, gagnant d'un Gr.1 et d'un Gr.3 aux États-Unis avant d'officier en tant qu'étalon dans le Kentucky, à Walmac International, station de monte américaine ayant hébergé les grands Nureyev et Alleged, un double lauréat du Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1).

 

Dubawi, filmé par nos soins à Dalham Hall Stud en 2018

 

Ravi de la performance de son partenaire aujourd'hui, James Doyle, dont c'est le premier succès du meeting de Royal Ascot cette année, a déclaré à la presse britannique: "Il a fait un magnifique bout pour revenir de l'arrière-garde. Il a refait beaucoup de terrain et a eu un bon changement de jambes avant de bien accélérer, comme le font les bons chevaux" avant que son entraîneur, John Gosden, ne vienne ajouter: "C'est vraiment un chic cheval et il a gagné avec beaucoup d'autorité aujourd'hui. Nous allons nous laisser deux semaines avant de savoir quelle direction prendre avec lui". Si les bookmakers misent sur une possible participation dans les Eclipse Stakes (Gr.1) en juillet prochain et font d'ores-et-déjà afficher la cote de 4/1, nul doute qu'il faudra suivre avec attention la prochaine sortie de Lord North en piste, car John Gosden semble détenir une nouvelle pépite avec lui au sein de son effectif.

 

 

Panama sous la grisaille, flegme dans la victoire, décidément rien ne peut perturber le grand John Gosden 


Voir aussi...