La grande forme d'Augustin Adeline de Boisbrunet qui a rejoint cet été l'endroit miracle : Royan

25/11/2021 - Actualités
Régulièrment dans le Top 10 des entraîneurs d'obstacle au nombre de victoires depuis plusieurs saisons, Augustin Adeline de Boisbrunet a décidé de quitter le centre d'entraînement de Moulins. Désormais installé à Royan depuis la fin août, sur un domaine de 70 hectares qu'il a quasi-entièrement rénové, Augustin connait une réussite impressionnante. 

Alain de Chitray et Augustin Adeline de Boisbrunet ©APRH 

D’abord jockey, Augustin Adeline de Boisbrunet a appris son nouveau métier d’entraîneur auprès de Jehan Bertran de Balanda à Maisons-Laffitte, puis de Guillaume Macaire à Royan, avant de s’installer dans un premier temps Haras de Saint oir auprès de Nicolas de Lageneste. Mais c’est bien sûr sur le centre d’entraînement de Moulins qu’Augustin de Boisbrunet est devenu un des entraîneurs qui compte sur le plan national. Il est désormais titulaire de plus de 400 victoires en tant qu’entraîneur, dont plusieurs courses de Groupe à Auteuil, notamment avec Argentique (Prix Robert de Clermont-Tonnerre Gr.3, 3e du Prix la Haye Jousselin Gr.1), ou encore Le Toiny (Prix Montgomery Gr.3).  Après avoir réalisé une année 2018 record avec 54 victoire et la barre du million d’euros de gains dépassée, puis une saison 2019 de bonne facture avec 43 succès, la saison 2020 (bien-sur tronquée par la pandémie) a été décevante avec seulement 24 victoires.
 
Argentique dans ses oeuvres ©APRH
 
Cet été, Augustin a décidé de quitter Moulins, malgré des travaux de modernisation de plus d’1 million d’euros réalisés en 2019, pour effectuer un « lifting » à des installations vieillissantes, et une piste construite. Le jeune professionnel de 33 ans a décidé de changer d’air, pour être « chez lui », et de ne plus devoir subir les contraintes des centres d’entraînement. Il rejoint donc « The place to be » quand on est entraîneur d’obstacle : Royan. En 2021 le trio magique : Nicolle, Macaire/Lageneste et Chaillé-Chaillé truste 3 des 4 premières places au nombre de victoires et cumule près de 500 victoires et plus de 16 millions d’euros de gains.
 
Les 3 "ogres" de l'obstacle
 
Ainsi Augustin s'est porté  acquéreur de la Ferme de Porte Broc sur la commune des Mathes, à 3 kilomètres de l’hippodrome de Royan et non loin de Saint-Augustin, là où est installé François Nicolle. Le site de 70 hectares accueillait les chevaux de Fréderic Lanoue dans les années 70, qui fut notamment le maître d’apprentissage d’Arnaud Chaillé-Chaillé. L’ancienne piste a été refaite à neuf, avec le même sable que celui utilisé par François Nicolle. Ce dernier a d’ailleurs prodigué de précieux conseils à Augustin pour son installation royannaise. Le système d’irrigation qui puise l’eau dans un étang de 2 hectares et demi a lui été conservé, et offre la possibilité d’avoir des pistes parfaites toute la saison.
 
Plus difficile de se rendre à la mer à Moulins ... ©Facebook Écurie Boisbrunet 
 
En plus de la piste, où il fallut aussi créer des obstacles de haies et de steeple, il était nécessaire de créer des boxes pour accueillir l’effectif complet d’Augustin. L’établissement était initialement composé de 12 boxes, ce qui est un peu juste pour 60 chevaux ! Par conséquent, 70 boxes sont sortis de terre, et deux bâtiments ont été rénovés. Les premiers chevaux ont rejoint la Charente-Maritime au début du mois de juillet, et les boxes se sont progressivement remplis tout au long de l’été. A la fin du mois d’août, la totalité de l’effectif, soit 60 chevaux, était arrivé sur place.
 
Magnifique ciel bleu azur à Royan, même en hiver ©Facebook Écurie Boisbrunet
 
Depuis cette récente installation, le changement est radical. L'écurie de Boisbrunet compte 23 succès depuis la fin du mois d’août. Ce qui représente plus de la moitié des gagnants de l’année, effectuée sur une période de seulement 3 mois ! L’un des gros avantages de la région reste l’ensoleillement. De ce fait, les chevaux gardent un beau poil plus longtemps et profitent de davantage de luminosité. Actuellement 6e au classement des entraîneurs d’obstacle en terme de victoires, Augustin de Boisbrunet compte bien devenir le « quatrième mousquetaire de Royan ».

Voir aussi...

Hector de Lageneste et Guillaume Macaire, la jeunesse et l'expérience réunies à Royan

En ce début d’année 2021, l’actualité de l’obstacle français a été marquée par la récente association entre Hector de Lageneste et Guillaume Macaire. Deux professionnels qui ont déjà travaillé ensemble par le passé, et qui vont désormais faire cause commune, sur le centre d’entraînement de Royan, réunis sous la même bannière : « Macaire-Lageneste Racing ». Explications sur les raisons de cette association avec les deux intéressés. 

Un poulain de No Risk At All "top price" à Tattersalls Ireland !

Ce mardi 28 janvier se déroulait la première vente d’élevage à vocation obstacle de l’année en Irlande : la National Hunt February Sale, organisée par Tattersalls à Fairyhouse. Une vente où l’élevage français s’est une fois de plus distingué, puisque c’est un fils de No Risk At All, étalon au haras de Montaigu, qui a fait afficher le top price (60.000€) pour le propriétaire Colm Donlon, l'homme de Saint Sonnet !

Les premières Listeds de Casimir Zacharias dans le temple de l'obstacle !

 Installé à son compte en tant que débourreur et pré-entraîneur depuis 2017, Casimir Zacharias a connu une superbe journée à Auteuil samedi dernier. En effet, le créateur de l'écurie du Grand Taillis a vu deux chevaux passés sous son aile remporter une Listed. Il a en effet accueilli au pré-entraînement Saint Sonnet, gagnant du prix Melanos, mais a surtout débourré Galleo Conti, qui s'est placé comme un futur leader chez les 3 ans !