Al Hakeem, un autre #Siyouni dans les traces de Sottsass ?

03/05/2022 - Actualités
Défendant la casaque et l'élevage d'Al Shaqab Racing, Al Hakeem a crevé l'écran cet après-midi à Chantilly, dans le Prix de Suresnes, qu'il a brillamment remporté avec Cristian Demuro en selle. Une épreuve notamment remportée par le gagnant 2019 du Prix du Jockey-Club (Gr.1), le crack Sottsass, fils de Siyouni alors entraîné par Jean-Claude Rouget... tout comme Al Hakeem ! L'histoire pourra-t-elle se répéter cette année ?

Quelle impression laissée par Al Hakeem et Cristian Demuro dans l'édition 2022 du Prix de Suresnes, à Chantilly ! (© APRH)

 

Ce n'est pas un fait. Mais bel et bien une réalité. Le Prix de Suresnes, réservé à des pouliches et poulains de 3 ans sur l'hippodrome de Chantilly, n'est pas l'épreuve ayant révélé le plus de vainqueurs du Prix du Jockey-Club (Gr.1) par la suite. Car par delà-même le deuxième millénaire, ils ne sont que deux à avoir participé ET remporté cette course avant d'avoir réussi à faire main basse sur le "Derby" français. Deux chevaux. Seulement. Petits par le nombre. Et pourtant si grands par leur talent. Immenses même. En effet, Vision d'Etat, le champion aux quatre Gr.1 en plat de la famille Détré, (Prix du Jockey-Club, Prix Ganay, Prince of Wales's Stakes et Hong Kong Cup°), a été le tout premier cheval de l'Histoire a réalisé le doublé Prix de Suresnes - Prix du Jockey-Club, en 2008. Soit très exactement onze ans avant qu'un certain Sotssass ne décide de l'imiter à son tour, ce fils de Siyouni, alors entraîné par l'incontournable Jean-Claude Rouget, étant ensuite parvenu à s'immiscer sur la plus haute marche du podium des Prix Ganay (Gr.1) et de l'Arc de Triomphe (Gr.1), à 4 ans. 

 

Sottsass, l'un des deux seuls champions à ce jour à avoir remporté le Prix de Suresnes puis le Prix du Jockey-Club (Gr.1) dans la foulée...

 

D'ailleurs, l'édition 2022 du Prix de Suresnes, disputé ce mardi 03 mai, une fois encore sur l'hippodrome des Princes de Condé, est tombée dans l'escarcelle d'un autre produit du patriarche des Aga Khan Studs, également placé entre les mains expertes de Jean-Claude RougetAl Hakeem, qui était associé à Cristian Demuro. Favorisé par le train régulier imprimé par son "leader", Hauran (Al Wukair), conjointement avec Mirsky (Siyouni), le représentant de la casaque et de l'élevage d'Al Shaqab Racing est venu très facilement entre ces derniers peu après l'entrée de la dernière ligne droite, et a placé une magnifique accélération à 200 mètres du but pour finalement l'emporter avec un réel brio, détaché de ses rivaux. Au passage du poteau d'arrivée, quatre longueurs le séparent en effet de Yoozuna (Kizuna), qui a bien terminé pour venir s'assurer la deuxième place aux dépens de l'un des animateurs de la première heure, Mirsky.

 

Al Hakeem, posant pour la "photo souvenir" avec Jean-Claude Rouget, Cristian Demuro, Benoît Jeffroy et Rupert Pritchard-Gordon, qui gèrent les intérêts élevage et courses d'Al Shaqab Racing (© APRH) 

 

Élevé donc par Al Shaqab Racing, l'entité de courses du Cheikh Joaan bin Hamad bin Khalifa Al Thani, Al Hakeem résulte du croisement entre le patriarche Siyouni, étalon leader en France - et l'un des tout meilleurs en Europe ! -, et  la "black-type" Jadhaba, classée troisième du Prix Pénélope (Gr.3), à 3 ans, pour le même entraînement de Jean-Claude Rouget. Une pouliche achetée 620.000€ yearling par Peter & Ross Doyle, à la vente d'août ARQANA, de fort belle naissance puisqu'issue de la très bonne... Naissance Royale ! Une fille de Giant's Causeway quadruple lauréate au niveau Groupe, notamment des Nassau Stakes (Gr.2), dont la soeur par Spinning Wolrd, Spinnette, troisième des Musidora Stakes (Gr.3), est notamment à l'origine de la non moins douée Green Lyons, sortie gagnante en France du Prix de la Cochère (L.), à Chantilly.

 

Siyouni, le patriarche des Aga Khan Studs, à l'origine d'Al Hakeem, possible champion en devenir (© Zuzanna Lupa)

 

Véritable "chouchou" de son entraîneur, Jean-Claude Rouget, Al Hakeem compte désormais trois victoires en quatre sorties, toutes obtenues sur ce même hippodrome des Princes de Condé, qu'il devrait normalement retrouver le dimanche 05 juin prochain, à l'occasion du Prix du Jockey-Club. S'il venait à l'emporter, il deviendrait ainsi le troisième cheval de l'Histoire seulement, après donc Vision d'Etat et Sottsass, à remporter ce "Derby" dans la foulée de son succès dans le Prix de Suresnes. Avec déjà "50%" de la besogne de faite, on peut légitimement penser qu'il est sur la bonne voie !

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Le groupe Bon Entendeur prêt à assurer le show à Chantilly, pour le Prix de Diane 2022

Le temps sera bon et le ciel sera bleu le dimanche 19 juin prochain à Chantilly pour la 173ème édition du Prix de Diane (Gr.1). Tant du côté du ciel que de la piste mais aussi de la scène au centre de l'hippodrome, sur laquelle se produira le célèbre groupe d'électro français Bon Entendeur pour un grand concert live risquant de donner à toutes et tous la folle envie de se trémousser avant le début de la réunion. LIRE LE COMMUNIQUÉ.  

Place du Carrousel : de Traffic Jam à l'Afrique du Sud

Elle a l'air bonne cette gagnante du Cléopatre, nommée Place du Carrousel... La pouliche qui a emmené le jumelé Al Shaqab Racing et offert un 13e titre dans l'épreuve à André Fabre est le premier produit de la bonne Traffic Jam. Cette jument parfois fantasque sous la casaque d'Alexis Adamian était par Duke Of Marmalade, un incroyable champion qui a déçu au Haras, avant de finir sa carrière et sa vie en Afrique du Sud à Drakenstein Stud. 

Prix de Fontainebleau : Welwal, un Jean-Claude Rouget de plus pour les classiques

En remportant plaisamment le Prix de Fontainebleau (Gr.3), Welwal a gagné son ticket pour la Poule d’Essai des Poulains, dans laquelle il s’annonce comme un prétendant sérieux. Acquis yearling par Al Shaqab, le 3 ans pourrait offrir un premier classique à son père Shalaa, désormais parti en Australie. Jean-Claude Rouget est quant à lui un habitué de ces succès de prestige, et compte encore cette année une sacrée armada, notamment chez les mâles.   

Le gratin des courses plates était au point-to-point poneys de Lamorlaye : tous les résultats, photos et vidéos

Dimanche 3 avril avait lieu la grande réunion point-to-point de Lamorlaye, organisé par un trio de femmes composé de Cécile Madamet, Hélène Mennessier et Véronique Dehez Devaux, en collaboration avec le centre d’entraînement de Chantilly. La journée composée de 15 courses a été une réussite et a réuni tout le gratin des courses plates, entraîneurs et jockeys, venu passer une journée agréable en toute décontraction. 

L'Aga Khan tient un espoir classique avec Erevann, le fils de la championne Ervedya

Deux sorties, deux victoires en faisant à chaque fois impression, c’est le bilan de carrière d’Erevann. Le représentant du Prince Aga Khan entraîné par Jean-Claude Rouget sera vu en début d’été dans les classiques pour poulain. La casaque verte et rouge n'a plus remporté de classique depuis Siyarafina en 2019. Il tentera de faire aussi bien que sa mère Ervedya, une jument issue de la première génération de Siyouni qui avait remporté 3 Gr.1.