Jean-Luc Couétil vous accueille dans sa verte vallée de la Manche

25/11/2021 - Focus Elevage
Au milieu coule une rivière... A visiter le Haras du Brem avec son créateur Jean-Luc Couétil, en longeant le petit cours d'eau qui traverse son domaine quelques kilomètres avant de se jeter dans la Baie du Mont-Saint-Michel, on se croirait un peu dans le Montana. Mais avec des AQPS en plus, on est plutôt dans la Manche. Porteur d'un grand nom des courses, l'éleveur vous présente vu du ciel la structure d'élevage qu'il a développée au fil des années pour l'accueil de la clientèle extérieure.


Tout le monde connait le nom de Couétil dans le monde des courses en France, via les vedettes Jean et René Couétil dans les années 60, par ailleurs Andrée (épouse de Jacques Cyprès et Laurent Couétil, les co-éleveurs d'Al Capone II), ou ancore, dans une autre branche de la famille, les frères Alain et Jean-Luc Couétil. Le premier est entraineur, installé à Senonnes, après avoir été longtemps assistant d'André Fabre à Chantilly. Le deuxième est éleveur au Haras du Brem. Ce duo qui continue de travailler ensemble depuis leur jeunesse, l'un entrainant les chevaux de l'autre, tandis que l'autre élève ceux de l'un, domine la scène AQPS de plat depuis une dizaine d'années, des concours de modèles et allures jusqu'aux courses.

 

 

Mais si la jumenterie familiale du Haras du Brem est composée d'une quinzaine de juments toutes AQPS, issues de la même souche,  Jean-Luc Couétil accueille finalement une majorité de poulinières PS confiées par la clientèle extérieure, pour le plat et l'obstacle. Son effectif comporte 35 poulinières. Par ailleurs, Jean-Luc Couétil prend de nombreux chevaux d'entrainement au repos, ou des jeunes chevaux pour l'élevage, qui profitent ici d'une qualité d'herbe extraordinaire. Et cela n'est pas un vain mot. La réputation des terres de la région d'Avranches est réputée, et Jean-Luc Couétil bénéficie d'une richesse de terre peu commune. Il connait bien son domaine, car il représente la 4e génération des Couétil intallée ici, depuis son arrière-grand-père. 

 

 

Les Couetil ont été fermiers sur les 40 hectares entourant la maison pendant des décennies, jusqu'à ce que Jean-Luc parvienne à s'en porter acquéreur. Puis il n'a cessé d'agrandir en achetant des petites fermes voisines. Aujourd'hui, le Haras du Brem s'étend ainsi sur 90 hectares qui couvrent les 2 flancs d'une vallée avec en son milieu la fameuse petite rivière. Il dispose de 50 boxes de 16 m2, plus 10 stabulations pour les foals, les yearlings et les 2 ans.

 

 

Certaines stabulations font 100 m2 et peuvent accueillir 4 chevaux. Le Haras du Brem accueille environ 100 chevaux à demeure dont 35 poulinières, des foals, des yearlings, des 2 ans et des chevaux de repos en pension. Prestataire de service pour la clientèle extérieure, Jean-Luc Couétil assure les transports à la saillie en Normandie, dans la Manche et dans les Pays de Loire. Le suivi gynécologique est assuré sur place, ainsi que les poulinages dans des boxes équipés de caméras et un système de surveillance EasyFoal. Il a aussi accès à la clinique vétérinaire du Panorama, toute proche, à Dragey.

 

 

Jean-Luc Couétil en est particulièrement fier : il est totalement autonome en fourrages et céréales, faisant lui-même son foin, sa paille, son orge et son avoine sur les parcelles les plus hautes de sa propriété. Et si cela ne suffisait pas, il a en parallèle, un troupeau de 40 vaches laitières !


Voir aussi...