Le Grand Lucé (trophées Arqana) : le dernier champion du Comte de Tarragon

20/01/2014 - Focus Elevage
Issu de la vente de yearlings de décembre 2010, Le Grand Lucé fut acquis 8.000 euros par son futur entraineur Jean-Paul Gallorini. Cheval d'une régularité exemplaire, Le Grand Lucé n'a jamais terminé plus loin que 5ème dans sa très riche carrière de course.

Le Grand Lucé, lors de la Grande Course de Haies d'Enghien.

 

Débutant à la 3ème place en plat dans le convoité Prix de Frauenfeld à Saint-Cloud, Le Grand Lucé a ensuite pris une 2ème place dans une « course B ». Très vite orienté sur l'obstacle, il devient le meilleur 3 ans du début de saison à Auteuil après trois victoires dans les Listed Races en haies suivies à l'automne de deux premiers accessits dans les Prix Georges De Talhouet-Roy (Gr. 2) et Prix Général De Saint-Didier (Gr. 3).

Une vraie souche Maulepaire

Agé de 4 ans en 2013, il effectue sa rentrée à Auteuil dans le Prix de Pépinvast (Gr. 3) dans lequel il a finit 4ème. Au top de sa forme trois semaines plus tard, il remporte avec brio le Gr. 2 Prix Amadou sous la monte de Nathalie Desoutter. Cette forme éclatante, il la conservera jusqu'à la fin de la saison. 3ème à deux reprises puis trois fois 2ème, Le Grand Lucé signe un nouveau succès triomphal dans le Gr. 3 Prix Leopold D'Orsetti - Grande Course de Haies d'Enghien face à ses ainés prouvant qu'il peut ainsi passer des champs de courses d'Auteuil à celui d'Enghien sans aucun problème. L'Ecurie Zingaro et l'Ecurie Maulepaire ont la chance d'être associés à Le Grand Lucé. Le premier nommé en est le propriétaire, le second en est l'éleveur. Désormais âgé de 5 ans, Le Grand Lucé fut le dernier champion de feu le Comte Bertrand De Tarragon qui a élevé la mère, la grand-mère et la bisaïeule du valeureux hurdler. Sa mère Réaction Rapide est toujours active au Haras de Maulepaire. Elle est actuellement pleine de No Risk At All. Ce poulain sera son dixième produit.

 


Voir aussi...

Focus Elevage

Catcall (Tropheés Arqana): le grand écart

Acheté pour seulement 5.000 euros yearling lors de la session de décembre 2010, Catcall est un cheval de rêve. En 15 sorties publiques, le sprinter a gagné 5 courses et a été à 8 reprises « dans l'argent ». Repéré yearling par Gérard Samama, Catcall a tutoyé les sommets en 2013 pour la casaque de sa femme Mme Gérard Samama. Elevé par Fernand Krief dans l'Orne, Catcall a été placé chez Philippe Sogorb, jeune entraineur à réussite installé à Mont-de-Marsan.

Focus Elevage

Ectot (Trophées Arqana): le déménageur normand

L'un des meilleurs 2 ans de sa génération, Ectot n'a été battu que par Karakontie, le lauréat de Prix Jean-Luc Lagardère (Gr. 1), le jour de leurs débuts communs à Compiègne. Espoir classique après ses succès dans le Critérium Européen du Fond de l'Elevage (Listed), le Prix des Chênes (Gr. 3) et surtout le Critérium International (Gr. 1), Ectot est issu des ventes de yearlings d'Août 2012 où il avait été acheté 75.000euros par Sylvain Vidal pour le compte d'Elisabeth Vidal, sa femme, et Gérard Augustin-Normand. Ce dernier a déjà goûté aux joies d'une victoire classique grâce à Le Havre dans le Prix du Jockey-Club en 2009. Ectot, qui présentait déjà sur le ring un physique très impressionnant, suivra-t-il ses traces ?